Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 17:06
  • Aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n'y a pas de signalisation. Ernest Miller Hemingway
  • Chercher son bonheur, c'est chercher une île déserte et minuscule dans une petite barque inconfortable munie d'une seule rame. Le malheur, c'est perdre la rame. La sagesse, c'est comprendre que l'île n'existe pas... Romain Werlen
  • On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en n'a plus qu'une. Confucius
  • Nous ne condamnons chez l'autre que ce que nous n'avons pas encore accepté en nous-mêmes 
  • Une petite flamme de folie, si on savait comme la vie s'en éclaire ! Henry de Montherlant
  • La vie est comme un oignon. Tu enlèves une pelure à la fois et souvent ça te fait pleurer.
  • Avoir des remords c'est regretter d'avoir fait quelque chose à quelqu'un. Avoir des regrets c'est se faire du mal à soi, pour ne pas avoir fait cette même chose. 
  • Il ne faut pas regretter ce que l'on ne peut réparer. Samuel Johnson
  • Le progrès est impossible sans changement, et ceux qui ne peuvent jamais changer d'avis ne peuvent ni changer le monde ni se changer eux-mêmes. George Bernard Shaw
  • Nous sommes obligés, pour rendre la vie supportable, d'avoir quelques folies en nous. Marcel Proust
  • Les enfants ont toujours besoin de notre affection, surtout lorsqu'ils ne la méritent pas.
  • La vieillesse, c'est l'hiver pour les ignorants et le temps de la moisson pour les sages.
  • Se venger, c'est se mettre au niveau de l'ennemi; pardonner, c'est le dépasser. Francis Bacon
  • Regardez la vie a travers le pare-brise, pas dans le rétroviseur. Byrd Baggett
  • On doit prendre les petites décisions avec sa tête et les grandes avec son cœur. H. Jackson Brown
  • Puisqu’on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles.
  • Nous ne savons renoncer à rien. Nous ne savons qu'échanger une chose contre une autre.
  • Découvrir consiste à voir comme tout le monde et à réfléchir comme personne. A.S. Györgyi. 
  • Ce n'est pas le fait d'avoir trop peu qui rend pauvre, mais le fait de trop désirer
  • N'ouvre la bouche que lorsque tu es sur que ce que tu vas dire est plus beau que le silence...
  • Si tu ne peux changer la réalité, change la vision que tu en as ...
  • Un jour, l'Amour vint trouver l'Amitié et lui dit : « Pourquoi existes-tu ? » l'Amitié répondit gentiment : « C'est pour sécher les larmes que tu fais couler... »
  • Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions si le monde voyait tous les motifs qui les produisent
  • Ne pleure pas l'absence du soleil, tes larmes t'empêcheraient de voir la beauté des étoiles. 
  • On ne vieillit pas parce qu'on a vécu un certain nombre d'années : on vieillit parce qu'on a renié son idéal. D. Mac Arthur
  • Ne jamais se retourner sur un passé qui n'a pas d'avenir.
  • Enjoy everything … don't need anything : la recette du bonheur ! 
  • Sache ce qui te fait vibrer et les forces de l'univers conspireront pour que tu réalises tes rêves. P. Coelho
  • La peur de l'échec fait plus mal que l'échec lui-même. P. Coelho
  • Ne pas pleurer ce qui n’est plus, mais nous réjouir de ce qui a été. Marguerite Yourcenar
  • La liberté c’est la longueur de la chaîne entre le rêve et la réalité. 
  • L’intolérance consiste à être tellement convaincu d’une vérité qu’on veut l’imposer à tous.
  • Souvenez-vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance. 
  • Jugez vos succès d’après ce que vous avez dû sacrifier pour les obtenir. 
  • Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon. 
  • Celui qui refuse de pardonner coupe les ponts sur lesquels il doit lui-même passer.
  • Le problème avec la solitude, c'est que nous sommes persuadés d'être les seuls à en souffrir. Jeanne Marie Laskas
  • Le cœur n'a pas de rides; il n'a que des cicatrices. Colette
  • Celui qui compte ses pas ne va jamais bien loin. Nicolas de Colières
  • Notre plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber mais de nous relever après chaque chute...  Confucius
  • Est grand non pas celui qui gagne toujours, mais celui qui n'abdique jamais. J. L. Descalzo
  • Le bonheur, on ne le trouve pas, on le fait.  Le bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque, mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous possédons. (A. Desjardins)
  • Si tu oublies de rire de tout, la vie te fera pleurer d'un rien
  • Aimer, c'est donner rendez-vous au bonheur dans le palais du hasard. Abel Bonnard
  • L'amour n'est pas consolidation, il est lumière. Simone Weil
  • Aimer, c'est laisser l'autre être ce qu'il est. Arthur Janov
  • L'amour, c'est l'espace et le temps rendus sensibles au cœur. Marcel Proust
  • L'amour, c'est quand la différence ne sépare plus. Jacques de Bourbon Busset
  • L'âge apporte plus surement la prudence que la sagesse. 
  • L'homme prudent connait ses limites et ne les atteint pas. L'homme sage repousse ses limites, sans les dépasser.
  • L'amitié est une religion sans Dieu ni jugement dernier. Sans diable non plus. Une religion qui n'est pas étrangère à l'amour. Mais un amour où la guerre et la haine sont proscrites, où le silence est possible. Tahar Ben Jelloun
  • L'amitié ne rend pas le malheur plus léger, mais en se faisant présence et dévouement, elle permet d'en partager le poids, et ouvre les portes de l'apaisement. Tahar Ben Jelloun
  • "Toujours présente, jamais pesante", telle devrait être la devise de toute amitié. Tahar Ben Jelloun
  • Le temps est le meilleur bâtisseur de l'amitié. Il est aussi son témoin et sa conscience. Les chemins se séparent, puis se croisent. Tahar Ben Jelloun
  • L'amitié qui se lit sur les visages et dans les gestes devient comme une prairie dessinée par un rève dans une longue nuit de solitude. Tahar Ben Jelloun
  • Delibérer est le fait de plusieurs, agir est le fait d'un seul. Charles de Gaulle
  • Les histoires n'arrivent qu'a ceux qui sont capables de les raconter. De même, les expériences ne se présentent qu'à ceux qui peuvent les vivre. Paul Auster
  • Le rire c'est comme les essuie-glaces, il permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie ...
  • En amour, il faut aux hommes des formes et des couleurs; ils veulent des images.
  • Les femmes ne veulent que des sensations. Elles aiment mieux que nous : elles sont aveugles. Anatole France 
  • La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi ! Albert Einstein
  • La parole est d'argent et le silence endort
  • Dieu, j'y crois tellement qu'il va finir par exister. Robert Hossein
  • Le mariage est comme un mirage dans le désert : Palais, cocotiers, chameaux... Mais soudain tout disparaît et il ne reste que le chameau. 
  • Je suis capable du meilleur comme du pire, mais pour le pire, c'est moi le meilleur. Coluche
  • Les curés se consolent de n'être pas mariés quand ils entendent les femmes se confesser. Armand Salacroix
  • beaucoup d'énergie et d'émotions à lâcher en une fois... ça soulage mais ça épuise
  • «Un amant exceptionnel ne peut faire qu’un mauvais mari.» [ Michel Audiard ] - Dialogue du film français La chasse à l’homme
  • «L’avarice est le pire défaut qui existe, si on compte ses sous, on compte aussi ses sentiments.» [ Michel Audiard ]
  • admettre un problème c’est déjà le résoudre à moitié, l'important est de ne pas nier l'évidence (Scrubs)
  • horloge biologique conduit déjà sur la route aride de la vieille fille revêche (d'un abord difficile, rude) (Scrubs)
  • faire des montagnes avec des taupinières (Scrubs)
  • les enfants des hippies sont encore plus coincés que leurs grands-parents : à avoir été élevés hors cadre, sans limite, ça les a tellement déstructuré qu'ils ont dû recréer un monde ultra normalisé
  • le pays est parfait, le problème c’est les habitants
  • Si tu n’es pas idéaliste à vingt ans, c’est que tu n’as pas de cœur. Si tu l’es toujours à trente, c’est que tu n’as pas de tête. [Randolph Bourne]
  • A vingt ans, la volonté est reine ; à  trente, c'est l'esprit ; à  quarante, le jugement. - Benjamin Franklin
  •  Quand on a vingt ans, on pense avoir résolu l'énigme du monde ; à  trente ans, on commence à  réfléchir sur elle et à  quarante, on découvre qu'elle est insoluble. - August Strindberg
  • plus jeune t'as de la colère en toi qui te pousse à faire tout et n'importe quoi... tu fonces et tu réfléchis après... en vieillissant tu réfléchis à la bonne façon d'agir... mais tu fais rien !
  • j’ai rien à vendre, je montre seulement que j’existe
  • "Il n'y a pas de problème qu'une absence de solution ne puisse, à terme, contribuer à résoudre" Henri Queuille
  • "La politique, ce n'est pas de répondre aux questions c'est de faire taire ceux qui les posent" Henri Queuille
  • « Ma souffrance est ma vengeance contre moi-même. » Albert Cohen, Le Livre de ma mère
  • je suis esclave de mes rêves, mais libre de mes actes (Paulo Coelho)
  • c'était le bon vieux temps de quand on n’était pas vieux
  • besoin de savoir d'où on vient (et donc qui on est) pour savoir où on va (et donc qui on veut devenir)
  • les gens "normaux" sont chiants par bien des aspects ; je n'aime pas les choses plates, droites, attendues ; sinon c’est sûr que ça rajoute de la routine au train-train ; la vis quotidienne se charge assez bien de nous donner son lot de routine ; donc autant avoir un peu de folie en soi et à côté de soi : le sel et le poivre sur le banal plat de pâtes çà change tout de suite le goût!
  • tomber dans les horions : Coup généralement violent ; Marque laissée sur la peau par un coup {de l'a. fr. orillon « coup sur l'oreille » (v. oreillon)}
  • le bonheur c’est soit savoir oublier soit savoir pardonner
  • "Avoir confiance en soi c’est savoir qu’on mérite le bonheur" ; La confiance en soi est la sensation intérieure de pouvoir réaliser nos désirs {Nathaniel Branden, psychologue}
  • "mauvais objet" parce que tu représentes l'ordre dans leur désordre
  • C'est un pavé dans la mare et ça fait bouger les canards
  • La Camarde est une figure allégorique de la mort représentée généralement sous les traits d'un squelette. Son nom est issu de l'adjectif camard qui signifie : qui a le nez plat. La Camarde était donc la représentation squelettique de la mort puisque le crâne ne possède pas de nez.
  • entre de plain-pied
  • Pour n'avoir rien de révolutionnaire dans la forme et rien d'iconoclaste sur le fond, "Downton Abbey" n'en a pas moins le charme simple et doux des histoires où l'on se retrouve en terrain de connaissance. Avec la claire opposition d'antan entre "ceux d'en haut" et "ceux d'en bas" et les ressorts psychologiques ou mélodramatiques de toujours: blocages traumatiques, naïveté bafouée, tendances perverses, haines recuites, conflits d'intérêts, amours contrariées, injustices révoltantes, idéaux personnifiés, etc.
  • beaux gestes et sales coups du quotidien
  • cercle dont il ne connaît pas les codes et refuse le cérémonial. Un choc social et culturel
  • Notre liberté fonde notre légitimité, et par conséquent n'admet pas la légitimation divine... qui la conteste !
  • En favorisant l'ABA (analyse appliquée du comportement) pour contrer la psychanalyse de l'autisme, on passe du tsar à Lénine
  • Belle histoire et belle réflexion, qui met en exergue la richesse de la différence et ce qu'elle peut apporter, tandis qu'en ce monde préférence est toujours donnée à des clones, quand ce n'est pas harcèlement et destruction de tous ceux qui pensent différemment
  • Cavanna : « La crédulité s'engraisse sur le désarroi comme la mouche verte sur la charogne »
  • Quand la discrétion passe pour du désintérêt
  • De ci, de là, cahin-caha, va chemine, va trottine
  • passage à vide plein d'interrogations
  • ça fait un peu raz-de-marée sur tout ce qu'il y a à changer mais bon, une fois submergé faudra que je trouve la force pour remonter à la surface, sans juste surnager pour autant
  • quand le monde fait du bruit, on lui tend l’oreille
  • Son passé est un mystère et son destin une énigme
  • Les yeux brouillés
  • tomber en pâmoison
  • X serait à Y ce que le deuxième degré est à l'humour : une couche pour masquer, et la couche de trop
  • anesthésiés par un train train de vie qui a tout du tortillard
  • le jour où elle découvrira le paysage elle va voyager, comme un chien toujours attaché, s’il pète la laisse on ne le voit plus
  • Ce n'est pas x qui retourne sa veste, c'est le vent qui tourne (Edgard Faure)
  • Tu bois/noies tes soucis
  • Le dernier souffle délivre de la souffrance
  • Je le suis toujours, depuis le premier jour
  • c'est comme les vagues sans l'écume
  • tu sais bien mettre les gens à l'aise pour mieux les mettre à nu
  • Le destin est ce que la vie fait de nos désirs (Gustave Parking)
  • Qui suis-je pour me juger moi-même (Gustave Parking)
  • Peu de paroles, mais elles font mouche ; beaucoup d'actes, et ils font mal
  • époux fort marri
  • le présent pour l’avenir
  • à la fois d'hier, beaucoup d'aujourd'hui et tout à fait de demain
  • la moitié des os humains sont dans les mains et les pieds
  • la perfection n’apprend rien, à contrario des défauts qui permettent l’étude de leur constitution
  • femme aimée : être comblée de fond en comble
  • l’Amour n’est que l’accumulation/la combinaison dérisoire du besoin et de l’envie de sexe, de désespoir et de peur de la solitude
  • Liberté est l’autre mot pour « n’avoir rien à perdre »
  • Coquecigrue (s'écrit également coxigrue) peut désigner une billevesée, une sornette, une chose inventée ; une créature imaginaire chimérique et burlesque mentionnée pour la première fois par Rabelais dans Gargantua. La coquecigrue serait née de l'union d'un coq, d'une grue et de la ciguë, dont elle est d'ailleurs friande. Les coquecigrues se déplacent par bandes d'oiseaux migrateurs, mais dès qu'un humain les aperçoit, l'oiseau qui se trouve en tête pousse un cri perçant pour alerter les autres. Les coquecigrues s'envolent alors vers le ciel et deviennent invisibles.
  • Une sinécure est, à l'origine (au Moyen Âge), un bénéfice ecclésiastique (beneficium sine cura) accordé à un clerc pour lui permettre d'effectuer un travail de recherche sans avoir à assurer de services religieux ou, comme on dit, sans avoir charge d'âmes. Ultérieurement, l'expression désigna un emploi, une charge, souvent attribuée par accointances, qui n'implique aucun travail effectif. À certaines époques, notamment au XVIIe siècle en France, le pouvoir royal attribuait des sinécures à ses protégés ; c'était aussi une manière de s'attirer leur sympathie, voire de museler toute velléité de contestation du pouvoir, en réduisant les seigneurs à une bande de profiteurs et de pique-assiettes officiels, qui, de ce fait, n'étaient plus en mesure de mordre la main qui les nourrissait. L'on emploie couramment ce mot dans l'expression française " Ce n'est pas une sinécure ", ce qui signifie une lourde charge de travail souvent peu agréable, ne se réalisant pas sans effort. (« cinécure » : être très bien payé pour se faire des films et se prendre pour une vedette même si on l'est moins que la mère Denis)
  • Le choix de Sophie philo est Cornel lien
  • Ça se reproduira plus … et moi non plus
  • Fin d’un monde, ouverture d’un nouvel univers à explorer
  • C’est juste waouh
  • Pour dire que c’est plus beau que magnifique, on dit rien et on admire
  • Le cerveau est plus complexe que l’univers
  • J’ai jamais celle qui me plaît
  • Si vous ne savez pas ne pas vous chamailler ne soyez pas amis
  • Tous les hommes ne sont pas des obsédés sexuels et toutes les femmes ne sont pas romantiques
  • On doit avoir la même idée du futur
  • Comment va ta tête ? Mieux, même si elle n’est toujours pas normale !
  • T’as besoin de te comporter comme un connard pour exister ?/ !
  • Tu pourrais coucher avec la Terre entière et toujours te sentir seul/rejeté
  • Pourquoi moi ? Parce que tous les autres m’ennuient !
  • Les filles sont belles comme le vent
  • Pessimiste heureux : si j’ai raison je ne suis pas déçu du négatif, si je me trompe je suis ravi du positif
  • Ça va ça vient et quand ça vient ça va (Smaïn en parlant d’argent)
  • Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. Blaise Pascal
  • Désolé pour hier soir, Tryo : hier t'étais pas bourré, ouais, t'étais pire ! J'ai la mémoire qui flanche et les yeux rouges Et en plus, surprise ! dans ton lit ça bouge ! Sur ce coup-là, man t'as été un homme t'as ramené le croisé de Jackie Sardou et D'un pokémon ! Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers La tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard ! Promis demain j'arrête de boire, hier c'était la dernière ! T'as l'œil qui part en vrille, y a des coins dans vos sourires ! Fallait manier mieux la nuit man Arrête l'alcool tu deviens grave ! Mais je sais pas, rappelez moi, J'me souviens pas les gars ! t'as failli t'aplatir comme un blaireau ! Tu voulais pas redescendre Quitte à vivre en hauteur c'est mieux que de se pendre ! Me voila donc fin prêt pour de nouvelles résolutions Un esprit de sainteté dans un super corps de champion ! C'est fou qu'on puisse à ce point être mal le lendemain ! Plus jamais j'vous jure, plus jamais comme hier ! Et désole pour ce soir si je finis à l'envers Après celle-là j'arrête de boire Laissez-moi juste la dernière !
  • Je noie mon chagrin dans la solitude et l’errance
  • Bras dessus bras dessous
  • Le boulot permet d’éviter de penser au reste
  • Résister c’est d’abord ne pas se résigner
  • 3,8 milliards d’années : vie ; 2,5 milliards d’années : levure (40% même ADN que l’humain), 700 millions d’années : champignons
  • 10 000 humains formaient les débuts d’homo sapiens
  • Tout est clair ? Euh, j’irai pas jusque là !
  • Soit on est le premier soit on n’est rien du tout
  • Je ne te demande pas grand-chose ! Si tu ne demandais rien ce serait encore mieux !!!
  • Je ne te demande jamais rien ! Eh bien continue comme ça !!!
  • Si Jésus était vivant, il se retournerait dans sa tombe
  • Saoul comme un cochon pochetron {«rempli comme une poche», cf. sac à vin}
  • C’est pas encore aujourd’hui que je suis à l’article de la mort {Cette expression qui date du XVIe siècle vient du latin "in articulo mortis" où 'articulo' vient de 'articulus' qui, dans cette locution, désigne une division du temps, donc un 'moment'. "in articulo mortis" peut ainsi se traduire par "au moment de la mort". Il est intéressant de savoir que "in extremis" voulait dire littéralement "dans les derniers moments" ce qui peut aussi se dire "à l'article de la mort"}.
  • Mettre son orgueil dans sa poche, à côté de sa langue trop bien pendue
  • Je ne suis pas perdu, juste momentanément égaré
  • Tu balances ça entre la poire et le fromage {au XVIIe siècle, le fromage se mangeait après les fruits, dont les poires et les pommes étaient des exemples types. A l'origine, l'expression signifiait donc "vers la fin du repas", à un moment où l'on commence à être repu et détendu, instant plus convivial et propice aux discussions. Puis elle s'est généralisée pour indiquer "à un moment libre entre deux évènements", la poire et le fromage n'étant plus que des marques temporelles}
  • Comment tu vas ? Ça va ! Non, vraiment !! Ça va pas !!!
  • Pas facile de voir clair dans ton opacité/intransigeance
  • Tu m’aimes ou pas ? Je ne sais pas ! C’est pas compliqué comme question !! Mais c’est pas simple comme réponse !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires