Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

21 janvier 2005 5 21 /01 /janvier /2005 20:59

Aspirations Citoyennes Constitutionnelles
Télécharger le fichier : 12-Les Lendemains du Grand Soir.pdf


• M : Voici les Aspirations Citoyennes Constitutionnelles prenant effet à partir du Lendemain du Grand Soir. Ces Résolutions émanant de la Conscience Collective, sont réputées évidentes pour tous et présentes à l’esprit de tous :


Résolution 1, des pouvoirs :

• E : Ce que j’aurai aimé avoir été là à ce moment. Ce texte est une bonne première étape, pas trop extrême mais quand même, juste ce qu’il faut pour qu’il n’y ait pas de guerre civile ni de prises de pouvoir inopinées.

• M : En fait, pour éviter que ce soit une Révolution dictatoriale parisienne, et parce que la technologie permet l’échange instantané d’idées et décisions, les Communards de la capitale ont fait comme leurs prédécesseurs en donnant le coup de (dis)grâce au pouvoir, mais c’est toute la France qui s’est exprimée sur son devenir et a réagit en temps réel.

• E : Mais justement, comment ça s’est passé les jours d’après, c’était pas trop la pagaille j’espère.

• M : Et bien non, pas trop en fait : les soignants, pompiers, équipes de Sérénité Citoyenne semi-professionnelles, producteurs d’alimentation, éboueurs, énergétistes, enseignants et personnels des transports et des réseaux d’information / communication continuèrent à aller normalement au boulot, si ce n’est qu’ils étaient épaulées dans certaines tâches par des volontaires rendu inactifs par leur métier non-prioritaire. Pareil pour les agriculteurs et autres producteurs essentiels, ils travaillaient moins car des ex-employés venaient prendre le soleil en les aidant dans les champs ou allaient bricoler en usine.

• E : Oh ?

• M : Oui, en fait les gens se sont vachement intéressés à ce que faisaient leurs voisins ou à des métiers qu’ils n’avaient pas pu voir en fonction si ce n’est à la real-tv. En plus, ils étaient vivement incités à Participer quelques heures par jour à différentes activités dans pleins de secteurs différents (opération porte ouverte), comme des enfants découvrant les productions de la civilisation à laquelle ils font partie, afin de pouvoir définir les activités socialement indispensables. La population s’instruisit beaucoup, prenant véritablement conscience des possibilités et capacités inexploitées mais aussi et surtout des gâchis de la surproduction : cette civilisation perdait son temps à produire du superflu alors que son essence même, sa créativité / ingéniosité, était laissée en friche par la plupart des individus.

• E : J’adore, ça dépasse même mes rêves les plus fous.

• M : Et oui, il ne faut jamais sous-estimé l’euphorie et la curiosité humaine et populaire ; même si il faut tout autant s’en méfier !

• E : Je ne te le fais pas dire ! Mais j’imagine alors que ça devait être la fête : les gens allant donner un coup de main et se renseigner comment telle activité fonctionne, puis se regroupant pour refaire le monde ?

• M : Disons que pendant cette transition, hormis les métiers primordiaux, les gens se levaient comme d’habitude, allaient voir avec les enfants comment on fabrique telle produit tout en y Participant sous forme didactique (la rentabilité / productivité n’étant plus un critère supradominant), se rassemblaient ou échangeaient par télécommunication pour débattre des grandes problématiques et définir les axes de développement ainsi que les moyens alloués pour construire une nouvelle civilisation, plus sereine et Solidaire / équilibrée. Et le soir, ainsi que disséminés partout toute la journée, ils assistaient à des concerts : c’était la fête des arts partout, en permanence, ce qui faisait aussi partie de l’Emancipation culturelle.

• E : Glop Glop, ça devait être trop de la balle !!! Mais, concrètement, comment vous avez assuré la gestion de la vie de la Cité au jour le jour ?

Les Individus ne consentant plus à déléguer leurs pouvoirs sans contrôle, toutes les formes d’autorité, ainsi que les hiérarchies de toute nature, perdent leur emprise de domination / aliénation avec leur raison d’être, tout naturellement. Désormais, le pouvoir réside exclusivement dans le Peuple, exprimé dans le cadre d’une Démocratie Participative. La gestion de la Commune et ainsi de la Nation se fera par la nomination de personnes compétentes, mandatées pour la réalisation pratique d’orientations précises et impératives ; ces délégués sont révocables à tout instant par les Citoyens ;

Résolution 2, de la sérénité citoyenne : Les forces oppressives de l’ordre sont dissoutes. Cependant, en attendant la définition d’une nouvelle forme Libertaire de gestion des populations et pour éviter les agissements néfastes à la Paix Sociale, les Citoyens mandateront 3 des leurs pour encadrer des trios professionnels (choisis parmi les éléments modérés des anciennes structures de police, jamais de gendarmerie car liée à l’armée, elle-même dissoute dans ses prérogatives permanentes) de Protection et Service dans leur quartier ;

Résolution 3, du travail : Après la Démobilisation Générale et l’arrêt total, ne seront ranimés que les services et les productions dont le manque se révélerait intolérable (énergies, alimentation, soin, transports, information / communication, éducation). Les structures des systèmes non prioritaires seront maintenues à l’état de marche jusqu’à décision sur leur sort. Parallèlement à l’ingestion des connaissances utiles à toute décision éclairée, la réflexion créatrice s’efforcera de définir des objectifs cohérents susceptibles de justifier la remise en route de certaines activités et abandon des industries néfastes et non reconvertibles (armement, nucléaire à moyen terme). Toutes les personnes sans activité seront, selon leurs envies et capacités, attribuées aux travaux manquant de moyens humains. Tout comme dans le cadre politique, les employés Participeront à la prise de décision concernant la structure pour laquelle ils travaillent. L’ensemble de la population se devant de Participer aux tâches utiles, le temps journalier de travail ne devra pas excéder 6 heures par personne, afin de pouvoir s’informer, débattre, s’éduquer, s’épanouir culturellement. Les Participants recevront une indemnité journalière (avec un minimum confortable) en fonction de leur engagement ;

Résolution 4, de l’éducation : Le temps d’arrêt sera mis à profit par tous pour acquérir la somme des connaissances indispensable pour pouvoir décider en toute conscience de la suite et du cours à donner, en toute logique, aux actions Collectives futures ;

Résolution 5, de la suite de la procédure : Après l’adoption de cette Constitution basique, aucune force ne pourra modifier cette Charte car la souveraineté réside à présent intégralement dans le Peuple et nul ne peut réprimer son pouvoir. Après une période de transition via des expérimentations et des réflexions / débats, les Citoyens seront appelés localement à définir des projets pour leur Commune, Région (dans le sens de terroir), « Nation » (dans le sens d’espace francophone culturellement et ethniquement varié) et surtout pour leur vision nouvelle des liens avec l’Europe actuelle (même si la France est clairement européenne, elle ne l’entend pas l’être à n’importe quelle condition). Ils auront pour cela les synthèses des Cahiers de Doléances, les conclusions des débats d’ateliers et de la députation régionale, étayées des différents points de vue culturo-régionaux exprimés à la Constituante, le tout servi par la prise de recul et le retour des expériences menées (en France comme à l’étranger, le pays étant loin d’avoir un quelconque monopole des bonnes idées).

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif des 12 Singes - dans Lendemain du Grand Soir
commenter cet article

commentaires