Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

21 janvier 2005 5 21 /01 /janvier /2005 21:20

Droit au Logement
Télécharger le fichier : 13-Utopia, je crois que ça va être possible


• M : Maintenant que notre « petite » Olympe est sortie de l’école et va rentrer dans la vie active, elle a besoin de se loger.

• E : Je lui souhaite bonne chance, ça va pas être évident de trouver autre chose qu’une chambre de bonne de 9m² !

• M : Mais non ! Aujourd’hui, tout le monde peut se loger correctement, dans des appartements modernes, bien équipés et économes !

• E : Encore une prouesse de votre part !!! Comment ça se passe ?

• M : C’est simple, Olympe va à l’office des habitations, où elle mentionne la taille de son foyer en nombre de personnes, ses besoins en terme de place si elle a des encombrants ou que certaines activités nécessitent de grandes surfaces (atelier d’art par exemple), ainsi que certaines informations qui peuvent être bonnes à savoir pour ses voisins potentiels (du genre : pratique la musique ou cultive du cannabis sur son balcon avec de fortes odeurs, pas forcément désagréables, mais qui ne plaisent pas à tout le monde).

• E : Mais attend, ça ne regarde pas les voisins !

• M : Si, un peu quand même. Non pas pour faire du flicage/commérage ou entasser certaines catégories de personnes dans des immeuble spécialement défini pour (ça, ça s’appelle de la ghettoïsation, et on n’en veut plus), mais surtout parce que c’est toujours mieux d’arriver dans un appartement et de savoir que globalement les voisins sont ouverts à votre arrivée ou à vos activités. Il n’y a rien de pire que de s’embêter à déménager et une fois enfin ses cartons posés, se rendre compte qu’on a un batteur au-dessus et des vieux acariâtres en dessous.

• E : C’est sûr !

• M : Pour autant, les offices font quand même en sorte qu’il y ait un certain brassage social, ethnique, d’âges et de profils, pour que les immeubles ressemblent à la société de l’extérieur. On évite de mettre un Participant de nuit à proximité d’un musicien qui travaille ses gammes toute la journée, mais on favorise que des vieux soient non loin d’enfants, pour favoriser les échanges entre générations et redonner l’esprit fougueux de la jeunesse autant qu’apprendre le calme et la sérénité des anciens. Il faut de tout pour faire un monde !

• E : Et quand Olympe aura des enfants ?

• M : Ça dépend du nombre qu’elle aura (si elle en veut bien sûr, ce n’est pas obligatoire) ! En fait, le point crucial concernant le logement, c’est que celui-ci soit adapté à l’utilisation qu’on en fait. Etant donné qu’il n’y a plus de propriété privée mais une propriété d’usage, il faut que le logement soit en rapport avec ce qu’on attend de lui ! Concrètement, c’est fini le temps où l’on pouvait voir des personnes habitant un énorme logement mais n’occupant que quelques pièces, alors que pas très loin il y avait des gens qui ont besoin de surface et qui s’entassent dans une seule pièce faute de mieux. D’une, en terme d’économie d’énergie, qu’on soit peu dans un grand appartement ne justifie pas le fait de chauffer toutes les pièces, qui ne seront presque pas utilisées, et de deux, en terme humain, on ne peut pas vivre correctement si son espace privatif n’est pas d’une certaine taille (d’autant plus si on a des enfants).

• E : Et pour les logements neufs, vous faîtes comment ? Parce que s’il n’y a plus d’argent, tout le monde voudra se faire construire un château !

• M : Bonne question ! En fait, le neuf découle des choix concernant l’ancien. On y applique les mêmes règles, à savoir que, quel que soit le type de logement, il doit être adapté et non surdimensionné aux besoins réels des occupants. En ce sens, bien évidemment, une famille plus ou moins nombreuse pourra se faire construire un logement plus grand qu’un couple, car elle aura besoin de plus d’espace pour que les enfants s’épanouissent, éventuellement avec chacun sa chambre (mais c’est un choix) ou avec une salle commune de jeu. Pour ce genre d’aspects, ce sont des commissions locales qui définissent, selon des critères pré-établis par la Commune, la surface du bâti et celle du terrain, en fonction des besoins des habitants ainsi que des possibilités et choix de développement locaux !

• E : Ça paraît logique, mais avec la pénurie des terrains à bâtir, c’est sûrement plus compliqué que ça.

• M : C’est sûr que le foncier a posé un problème, mais les Utopiens ont défini des règles pour assurer un habitat décent à chacun, tout en préservant des espaces vierges pour des constructions ou aménagements futurs. Ce qu’il faut surtout voir, c’est qu’avec les technologies et les nouvelles mentalités, on peut Participer et habiter partout ! Toutes les habitations sont connectées à Internet, soit par des fibres optiques, soit par les prises de courant ou le satellite. En outre, c’est aussi, et surtout, l’aménagement du territoire d’une manière mieux répartie qui a permis de faire en sorte qu’on ne soit plus obligé d’habiter en ville ou à proximité des grands pôles urbains. Aujourd’hui, on peut être Participant en ne mettant que très rarement les pieds dans son entreprise, mais en étant continuellement connecté à elle (durant les heures de Participation, autrement, le monde de l’activité n’est plus aussi intrusif dans la vie privée qu’auparavant) !

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif des 12 Singes - dans Lendemain du Grand Soir
commenter cet article

commentaires