Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 14:42

Catégorie : IV] Ce qui fait du bien peut aussi faire mal (et pas qu’aux mâles) !

     Thème : 2) C’est quoi l’amour (et encore plus l’Amour) ?

 

 

Fiche de visionnage n°23 :

Épisode 34 (saison 3, épisode 3) – La maman de Chef

 

 

Analyse philosophique des extrêmes : Les femmes ont-elles un pouvoir démoniaque sur les hommes ???

 

 

*  Les pros : Les enfants, M. Garrison,

*  Les antis : Chef, Veronica.

 

 

*  Thèse : L’Amour c’est lourd, surtout quand on est plus soi-même ;

*  Antithèse : L’Amour à deux peut aider à être et à faire mieux ;

*  Synthèse : Il faut savoir raison et amitié garder !

 

 

Il était une fois à South Park Cartman qui a des problèmes aux yeux et part consulter pour cela un ophtalmo.

 

 

Introduction :

 

 

Qui ne s’est jamais senti impuissant, comme littéralement ensorcelé par un sentiment envoûtant émanant d’une personne que l’on a placée sur un piédestal ?

 

L’Amour peut être un sentiment ambigu : autant il peut nous retourner le cerveau et nous faire prendre des vessies pour des lanternes, autant il peut nous révéler à nous-mêmes et faire ressortir le meilleur qui était caché en nous ! Tout dépend si l’on sait détecter à temps les sorts maléfiques que certaines nous tendent, ou si l’on subit passivement, comme un zombie, les coups de braguette magique qui nous perdent par les boules !

 

Au-delà de leurs charmes naturels indéniables qui peuvent pervertir les âmes les plus pures, les femmes sont aussi humaines que les hommes, si ce n’est leurs facilités de sorcellerie qui peuvent forcer les cœurs des mâles les moins aguerris.

En somme, les femmes ont-elles un pouvoir démoniaque sur les hommes ???

 

Thèse en faveur de l’amour comme folie douce-amère

 

Même si on ne peut faire changer un homme, on peut toujours le faire évoluer en lui faisant prendre conscience qu’il serait mieux à sa place dans le couple s’il avait une meilleure place sociale.

En jouant sur le fait que les hommes ont besoin de reconnaissance, certaines femmes réalisent leur besoin de sécurité en révélant l’envie conquérante de leur mâle afin de gravir l’échelle sociale. Sur ces aspects promotionnels comme sur les changements personnels, certains peuvent être amenés à ne plus retrouver celui qu’ils connaissaient d’avant, voire même à être déçus par sa nouvelle orientation dans la vie. La vieille connaissance a changé, et pas forcément dans le bon sens.

Alors que les yeux de Cartman déconnent, que son ophtalmo le torture, Kyle lui propose de demander à Chef, lui qui trouve toujours la solution qui va bien. Sauf que là, patatras : Cartman hallucine grave, il voit Chef blanc et maigre. Kyle s’enquiert tout de suite de savoir ce qu’est devenu leur Chef, et il se voit répondre par son remplaçant qu’il a démissionné. A présent les enfants devront faire avec le nouveau cuisinier, M. Pouet, et quand il est en cuisine, il se passe plein de trucs marrants. Qu’ils se rassurent, s’ils aimaient, ils vont adorer M. Pouet. D’ailleurs, son coup du marteau dans le crâne et « Pouet ! », c’est pas marrant ça ? Stan ne réagit même pas et veut juste savoir pourquoi Chef est parti ! Peu importe, le bleu se trouve si drôle, ses blagues sont censées faire exploser des rires les enfants, abandonnés à ce taré ! Trêve de plaisanterie : l’important est déjà de manger, le reste on verra après, l’estomac plein. Mais même pour ça le nouveau fait n’importe quoi : le « chef » propose du truc jaune et du truc blanc. Bien sûr, Cartman demande beaucoup de chaque pour goûter. C’est décidé : Kyle déteste M. Pouet, et Stan veut aller voir Chef et lui dire de revenir ! Seul Cartman trouve marrant son coup du marteau, mais il n’est pas représentatif du groupe, loin de là ! Arrivés chez Chef, le vrai de toujours, Stan se plaint d’avoir failli crever de faim à midi ! Chef, en peignoir, pensait qu’ils avaient été prévenus qu’il avait démissionné, mais Kyle et les autres ne l’aurait pas cru ... même ils auraient dû, pour reprendre Chef. Le summum de l’incompréhension nouvelle est atteint alors que les enfants vont retrouver Chef chez son nouvel employé, une agence de comptabilité. Les collègues de Chef lui proposent d’aller voir aux fournitures de bureau les étuis de portables en cuir et Chef est plus qu’emballé. Décidément, Chef n’est plus ce qu’il était, il est devenu tellement différent !

 

L’amitié est la relation sociale la plus forte, entre la famille qu’on n’a pas choisie et l’amour qui est exigeant chaque jour.

Quand une relation amoureuse s’immisce dans la vie d’une personne, elle chamboule beaucoup d’aspects du quotidien et du train-train habituel. L’attrait de la nouveauté, l’envie de découverte et les sensualités partagées font que les relations d’amitié peuvent se distendre. Que la mayonnaise prenne ou pas entre le groupe amical et celui sentimental, il arrivera tôt ou tard des conflits d’intérêts entre soirée entre potes et moment intime !

Tant mieux pour lui que Véronica lise ses poèmes préférés à Chef, mais quand les enfants ont des problèmes, leur vieux pote chante et tout s’arrange. Véronica est bien consciente de tout cela puisque son impression de voler aux enfants leur ami est bonne. Et malheureusement la démonstration en est parfaite quand les gamins attendent des plombes que Chef vienne jouer avec eux au base-ball, tout ça pour rien. Mais il a une bonne excuse : il a oublié ! Véronica l’a emmené dîner après le bureau, et elle est si géniale qu’il n’a pas vu l’heure passer ! C’est effrayant : cette salope leur vole Chef ! Pour Cartman, ça lui passera et pour ça il suffit de dire à Chef que c’est une salope et voilà ! Mais pour Stan, le problème vient plutôt d’eux et qu’il soit possible qu’ils soient jaloux parce qu’avec elle Chef aura moins le temps de s’occuper d’eux ! Pour Kyle ce n’est pas raison, et finalement pour Stan non plus : c’est une salope, ils haïssent tous cette conne ! La seule solution pour Stan est de coincer Chef tout seul, car avec cette pute il n’écoutera pas. Sur son nouveau lieu de travail, Stan lui dit de larguer sa salope car ils ont besoin de lui, mais rien n’y fait. Quelques jours plus tard, les enfants vont voir Chef directement chez lui pour préciser leur pensée au sujet de Véronica. Mais comme un cheveu dans la soupe, elle débarque avec son air si innocent agrémenté d’un chaleureux « Bonjour les enfants ! », quelle comédienne ! Cartman a beau vouloir parler entre hommes, Chef le coupe et annonce une nouvelle qui fera du bruit !

 

Les femmes ont un réel pouvoir sur les hommes puisqu’elles nous envoûtent tant que les mâles sont sous le charme de leur sortilège et sont conquis par leur beauté.

Mais certaines usent et abusent de la magie noire qu’est la connaissance des points faibles masculins. En maîtrisant un peu la psychologie masculine, il n’y a rien de plus facile que de transformer l’homme le plus féroce en gentil petit toutou à sa mémère. Il suffit pour cela de se rendre indispensable et d’apporter au mâle ce dont il a besoin, ni plus ni moins, et en un seul coup de braguette magique le tour est joué !

Alors que M. Garrison fait son cours sur ce que les enfants doivent savoir des choses de la vie, c’est-à-dire que Tootie est partie à la 4e saison mais que Jo et Blair se sont mariées, rendant les 5e et 6e saisons sans intérêt, la cloche du déjeuner sonne et la classe se vide. Puisque là ils ne peuvent pas demander à Chef, les enfants demandent à parler à M. Garrison. Ce dernier les rassure qu’il est leur professeur et que ses conseils valent ceux de Chef, voire même qu’ils sont plus judicieux (mouais, connaissant la perversité du prof on peut en douter). Kyle lui demande donc s’il a déjà eu un ami qui se trouve une compagne et du coup, ses potes ne comptent plus pour lui ! Rien de plus simple : c’est le vieux syndrome de la Succube, un démon femelle qui dévore la vie des hommes en provoquant l’amour grâce à sa magie ! Les enfants confirment : c’est tout à fait ça qui arrive à Chef !  D’ailleurs, ils vont avoir vite confirmation. Comme Cartman s’est fait opérer, Véronica lui a apporté une tarte. De suite les enfants lui lancent qu’ils savent ce qu’elle est, une Succube sanguinaire ! Le doute plane tout de même quand elle leur demande, effarée, s’ils se rendent comptent de l’absurdité de ce qu’ils disent. Kyle se justifie alors car ils pensent ça parce qu’elle leur Chef. Alors que les choses semblent s’arranger, plus aucun doute n’est permis : Véronica épousera Chef le lendemain et – prenant son véritable aspect – les enfants ne pourront rien faire contre ça ! C’est bien ce qu’ils pensaient : la Succube envoûte ses victimes avec une mélodie, c’est le pouvoir succubique. Pour l’arrêter, il faudra aux enfants chanter cette mélodie à l’envers !

 

Antithèse en faveur de l’Amour qui chamboule, mais en bien

 

Ah l’amour et ses mystères ! Parfois il suffit d’un regard pour que notre cœur chavire, puis un rendez-vous arrive et chamboule tout !

Personne ne peut se préparer au coup de foudre, alors que ses conséquences peuvent être radicales pour bon nombre d’aspects de la vie des tourtereaux. Alors qu’on croyait tout connaître et soi-même en premier, on peut être surpris de découvrir tant de choses cachées y compris concernant sa propre personnalité. Certains ont pu essayer de faire évoluer ceci ou cela, mais une rencontre peut suffire là où des années n’y ont rien changé !

Alors que les enfants veulent savoir pourquoi Chef a démissionné, il leur explique que 3 jours plus tôt, il lisait le Kama Sutra à la bibliothèque quand il a rencontré une femme fantastique. Elle savait tout, sur tous les sujets, et ça lui a donné des idées. Il l’a ainsi chez lui pour que ça aille plus loin. Mais chose incroyable, contrairement à tous ses enseignements, il ne lui a pas fait l’amour devant la cheminée, toute la nuit ils ont ... parlé ! Ce changement est si brusque et radical que les enfants en restent pantois. Mais oui, ils ont parlé, notamment de la libération des femmes et des  hommes qui ne voient en elles que des objets sexuels. Et c’est là que Chef a réalisé qu’il avait été comme ça ! Grâce à Véronica, Chef a compris que sa vie était vide : obsédé sexuel, ça va jusqu’à 30 ans, mais après il faut devenir adulte !

 

Même si la personne change, ce n’est pas pour autant que toutes ses habitudes vont changer du jour au lendemain !

Certes, certaines relations vous changent un homme, mais il reste et (espérons) restera toujours des fondamentaux qui ne changeront pas de si tôt. Dans bon nombre de cas, on peut même estimer que vu que la personne amoureuse est sur son petit nuage rose, elle sera d’autant plus prompte à partager son bonheur avec autrui, ou tout simplement la nouvelle personne partageant sa vie pourra influencer positivement afin que les choses s’améliorent encore.

Les enfants se plaignent que lorsqu’ils avaient un problème ils pouvaient voir Chef et que celui-ci trouvait toujours une solution. Mais ce n’est pas parce qu’il est à présent avec Véronica qu’il ne pourra plus le faire, au contraire celle-ci pourra même l’aider en l’accompagnant dans ses chansons à thème. La preuve, c’est même Véronica qui adoucit les mœurs de Cartman qui se plaint que ses yeux déconnent et que son docteur soit très méchant (car il n’arrête pas de le traiter de porcelet) en lui chantant une douce mélodie : « Lorsque l’on fait un mauvais rêve, On voudrait que la nuit s’achève, Quand à l’horizon point le soleil, Sa douce lumière nous réveille ! ». Mais Chef n’est pas en reste pour autant : il remarque tout de suite que Cartman a des lunettes quand les enfants viennent le voir à son nouveau travail et lui indique que pour se débarrasser de ses culs de bouteille, le mieux est qu’il se fasse opérer au laser. On le voit bien : tout s’arrange encore et toujours ! Et pour preuve de son amitié toujours présente et disponible, Chef propose aux enfants d’aller jouer au baseball après son boulot.

 

Ce n’est pas tous les jours Noël, et si une belle occasion se présente, il faut savoir sauter dessus, d’autant plus si l’on sent qu’une belle histoire se profile à l’horizon.

Même s’il existe une foultitude de personnes avec qui l’on se sent bien, Cupidon a placé sur Terre une quantité bien plus réduite de partenaires avec qui l’entente sera cordiale et passionnelle, dans un doucereux mélange de franche amitié et d’élan amoureux déchaîné. Ces âmes sœurs, rares mais non uniques, sont des cadeaux que l’Amour place sur notre route. Il est important alors de savoir reconnaître le caractère exceptionnel de la rencontre et de la personne, puis plus crucial encore, de savoir saisir l’opportunité d’une belle histoire à    venir !

A peine les enfants arrivent chez Chef qu’il leur présente sa nouvelle compagne Véronica. Stan hallucine sur le terme compagne, mais Chef précise le fond de sa pensée : il est amoureux et elle va vivre avec lui ! Les enfants ne comprennent plus rien de ce qu’il se passe. Mais ce n’est que le début, car Chef a une grande nouvelle à annoncer : il va épouser Véronica. Toute sa famille viendra au mariage, et les enfants aussi. Chef est tellement fou de joie qu’il ne laisse même pas le père Maxi finir sa phrase car pour lui la question de savoir s’il promet de patati-patata en prenant Véronica pour épouse ne se pose même pas ! Il la veut, point final, peu importe les clauses du contrat ! Sa mère se réjouit que son bébé soit enfin marié !

 

Synthèse

 

Petit à petit l’oiseau fait son nid d’Amour ! A force d’être travaillé par ses hormones, tout humain finit un jour par s’éprendre d’une autre personne et à vouloir construire une relation durable.

Alors qu’au départ les enfants considèrent le sexe opposé, non encore différencié, comme un partenaire de jeu, les instincts se révèlent avec l’apparition des caractères sexués secondaires sous la forme d’une lutte en classe entre ennamis de genre. Mais le temps passant, l’envie de découverte de l’autre prend le dessus et l’on veut s’épanouir en partageant avec sa dulcinée des moments forts en émotion. Jusqu’au jour où, tout venant à point pour qui sait attendre, l’alliance entre en jeu, pour le meilleur comme pour le pire !

Stan a beau dire que les enfants n’aiment pas Véronica, ne sachant pas trop pourquoi d’ailleurs mais c’est comme ça, toujours est-il que tous les amis se trouvent des compagnes. Même qu’un jour ça arrivera aux enfants, quoi qu’en pense Kyle qui est persuadé que non ! Heureusement, Véronica sait trouver les mots juste : Chef est l’ami des enfants ça c’est sûr, mais c’est une grande personne qui a des besoins qu’ils ne peuvent combler ! Il veut vivre avec Véronica parce qu’elle le rend heureux, tout simplement ! Ce sentiment est à son apogée lors du banquet prénuptial : le père est fier de son fils qui épousera le lendemain une femme superbe, si heureux pour eux que même s’il s’était juré de ne pas pleurer, les larmes de joie l’emportent, idem pour Chef !

 

Il faut toujours se méfier des apparences, notamment quand tout paraît (trop) idyllique, d’autant plus dans le cas de l’amour qui enrobe la relation d’une aura floue et impalpable mais bien présente.

Quand on est sur son petit nuage rose, on ne veut voir que ce qui va pour le mieux. Mais gare à la manipulation senti-mentale : notre cerveau fait tout pour nous rendre aveugle et ainsi faciliter le passage à l’acte et donc la reproduction des gènes ! Même si l’on est averti par des proches que ceci ou cela ne nous ressemble pas, ou que l’on doit faire attention à certains aspects de la relation en cours, l’Amour fait que le cœur a ses raisons que la raison ignore. Enfin, en réalité on sait très bien que certaines choses ne vont pas, mais on préfère se les cacher pour profiter au mieux de l’histoire amoureuse. Jusqu’au jour où le brouillard se dissipe et qu’on réalise enfin tout ce qu’on n’avait pas voulu voir mais que l’on savait/ressentait, que ce soit par des proches ou par ses propres réflexions non trop biaisées mais refoulées car inavouées !

M. Garrison le dit bien aux enfants : la magie succubique provoque un amour aveugle contre lequel il est difficile de lutter ! Pour le prof, les gonzesses peuvent tuer et coûter très cher ! Lui préfère sauter les nanas et leur dire salut de manière élégante avec un gentleman « Vire grognasse avant de me bouffer la vie ! ». Sauf que, comme le confirme M. Toc, il ne trompe personne sur ses orientations ! Dans le même registre d’aveuglement sur soi, Chef pète un plomb face aux enfants : il n’a jamais été aussi heureux, ce qui devrait leur faire plaisir. Quand ils tentent de justifier leurs inquiétudes, il n’y a pas de mais qui tienne : Chef l’aime et va l’épouser un point c’est tout ! Les enfants doivent l’accepter, ou disparaître de sa vie ! Puis il les vire de sa fête privée. Mais lors du mariage et de la découverte de la vérité sur le caractère succubique de sa bien-aimée, Chef fait son mea culpa : les enfants ont bien fait de l’avertir et de révéler la véritable nature de la future de Chef. Maintenant qu’elle est partie, il se demande bien ce qu’il lui trouvait ! Cela ne fait que confirmer ce qu’a toujours pensé M. Garrison : maudites gonzesses !!! Les enfants sont ravis de retrouver ensuite Chef à son poste, qui plus est avec du poisson pané qu’ils adorent. Au moins, Chef aura appris une leçon très importante : parfois on tombe amoureux et on se dit c’est pour la vie. On veut changer, on jette ses amis, on se dit que l’on ne trouvera pas mieux. Mais l’amour s’en va, et on se fout de savoir pourquoi. On se retrouve seul et malheureux, car on a pensé avec sa queue. Avec l’amour, il faut être  méfiant, ça détruit tout comme un ouragan ! Il faut être cool, ne pas perdre la boule ! M. Garrison, qui écoutait de loin la chanson de Chef, rajoute que jamais une gonzesse ne doit nous séparer de nos amis !

 

Les amis, les vrais, sont toujours là pour aider celui qui est dans le besoin, même si ce dernier ne sollicite pas leur aide car ne l’estime pas nécessaire.

Alors que l’amour passe, lasse puis casse, l’amitié elle est construite en béton armé et est censée mieux résister aux ouragans de la vie qui détruisent bon nombre de liens sociaux sur leur passage. Ainsi, parce que l’ami est profondément enraciné dans la vie de l’intéressé, il saura mieux que quiconque détecter ce qui ne va pas et ne ressemble pas à son pote. Surtout, même contre le gré de la personne aimée, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour démêler les fils d’une relation qu’il ressent comme nuisible à l’épanouissement de son ami pour qui il tenterait le tout pour le tout, jusqu’à le retrouver tel qu’avant.

Dès qu’ils sont au courant du caractère démoniaque de Véronica, Kyle propose à ses acolytes d’aller dire à Chef qu’il aime une succube. Même s’il est tellement excité par ce mariage, il ne pourra que les remercier de leur attention envers son bien-être. Sauf que la tâche n’est pas si facile, la succube faisant toujours tout pour éloigner Chef des enfants. Ils se rendent alors directement au banquet prénuptial et annoncent devant tout le monde que Véronica n’est pas une femme mais une succube ! Celle-ci a beaucoup de peine en entendant cela, mais pour Kyle elle peut raconter ce qu’elle veut, elle ne trompera plus personne ! Bien tenté, mais il n’y a rien à faire : Chef l’aime plus que les enfants ! Pour autant Stan ne veut pas laisser tomber, car Chef n’abandonnerait pas pour eux ! Les enfants se documentent alors, mais il n’est dit nulle part comment arrêter une succube. Même s’il est 6h du mat’ et que Cartman veut dormir, vu que Chef se marie dans trois heures, Stan est prêt à tout pour détruire la succube. On voit de suite la différence d’amitié : Cartman se retenait mais maintenant il le dit : il emmerde Chef et qu’il épouse sa succube, lui il dort ! Lors de la cérémonie, après avoir appris la chanson à l’envers en seulement trois heures, même si Kyle a grave sommeil, les enfants ne doivent pas dormir mais chanter ! Alors que la bande magnétique est coincée, ils se démènent pour révéler la succube et la détruire avec sa propre chanson. On ne voit pas ça tous les jours ! Les enfants s’excusent, mais ils étaient forcés par leur amitié de libérer Chef du sortilège succubique pour le ramener à la réalité !

 

 

Conclusion :

 

 

Voyez, on se couchera moins bête car on a appris un truc  aujourd’hui : les femmes ne sont pas nos ennemis, mais il faut s’en méfier comme de l’eau croupie qui dort !

 

Si les hommes n’étaient pas aussi faibles face au sexe dit « faible » mais si fort pour nous faire tourner la tête, les pouvoirs seraient à égalité ! Il ne faut d’ailleurs pas oublier que cet épisode traite des succubes mais qu’il existe le pendant masculin sous la forme des incubes. Tous les êtres humains, pressés pour certains d’arriver à leurs faims de loup, sont capables d’ensorceler leur partenaire afin de satisfaire certains de leurs bas instincts. Il n’en reste pas moins que les hommes sont peut-être plus sensibles à ce genre de charmes envoûteurs et se laissent donc plus facilement prendre au piège de la manipulation et de la sorcellerie !

 

L’humain aime qu’on l’aime, mais il ne doit pas perdre à l’esprit que toute relation entraîne des changements et que ces derniers doivent être librement acceptés ! Si l’on sent que son sens critique est altéré par la passion, le mieux est de demander conseil à ceux qui comptent vraiment à nos yeux et qui nous connaissent bien. Eux ont le recul nécessaire et le sens de la réalité nécessaires pour analyser si la partenaire potentielle aura une bonne influence ou non sur notre devenir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif des 12 Singes - dans South-Park Sexe-Amour
commenter cet article

commentaires