Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 15:19

 

Spéciale dédicace à nos amis maghrébins et concitoyens du monde, ils ont tous nos encourgaments Libertaires dans leur quête Révolutionnaire de dignité de leurs Peuples !

 

  • À mesure que les Peuples montent en civilisation, les gouvernements descendent en police
  • L’Insurrection est la meilleure et seule solution pour notre Libération
  • L’Émancipation se fait grâce à la Révolution combinée à l’éducation du Peuple
  • L’Insurrection c’est la résurrection
  • L’Insurrection est pour le Peuple le plus sacré des Droits, le plus indispensable des devoirs
  • Tout vient à point, et spécialement la Révolution, pour qui sait attendre
  • L’Insurrection finit quand la Révolution commence
  • Nous ne sommes pas des Vandales, juste des Révolutionnaires en colère
  • Quand le Peuple se soulève, il ne passe plus inaperçu
  • Un Peuple uni jamais ne sera vaincu
  • Face à la contre-Révolution, l’action se doit d’être radicale
  • Du chaos naîtra un ordre/monde nouveau
  • Depuis le temps qu’on vous dit que ça va péter, à présent la mèche est allumée
  • Rendons à la majorité minorée le pouvoir usurpé par la minorité majorée
  • De l’Anarchie naît l’Harmonie
  • En Anarchie, seul le Peuple est responsable et capable de se sauver
  • Tirons les piteux et surtout glorieux enseignements de notre histoire mouvementée
  • L’état sous tous ses aspects est vicié de nature, il faut donc l’énucléer de la société
  • La Révolution commence en changeant les mentalités et modes de penser
  • L’Utopie est toujours une affaire d’aube, de lève-tôt ou de rêveurs éveillés
  • Un nouveau monde, meilleur pour tous, est à portée demain : construisons-le dès à présent
  • Rendre le monde meilleur qu’on l’a trouvé est peu de chose, mais pourtant si difficile à faire.
  • Le jeune doit se Rebeller, il aura toute la vie pour être acculé (confronter quelqu’un à une difficulté, sans possibilité d’échappatoire).
  • Les rapporteurs proposent, les tendances politiques et sociales disposent.
  • Le totalitarisme étant monolithique, il suffit d’enlever une brique pour que tout l’édifice répressif s’effondre.
  • Quand la Révolution est impensable et que les réformes sont infaisables, la société se dissout.
  • Se Rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
  • On est prêts à tout sacrifier puisqu'on n'a rien
  • Aller à l’idéal, comprendre le réel.
  • Mai 68 était l’inverse du communisme puisque pour les hippies la Liberté des uns engendre celle des autres.
  • Unité dans la diversité plutôt qu’équilibre précaire dans la standardisation.
  • Seule l’abstraction permet le discours sans condescendance ni propagande.
  • L’insoumission et la Contestation sont aujourd’hui noyées dans le conformisme ambiant.
  • La Liberté d'expression ne s'use que quand on ne s'en sert pas
  • Soldat perdu dans une bataille en perdition
  • Ce genre de projet, très sérieux, doit d’abord être annoncé publiquement puis discuté
  • organiser un évènement Révolutionnaire "le trou de bal des débutants" à l'hôtel Crions !
  • "Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde". Ganhdi
  • "Ce sont toujours les gens animés des meilleures intentions qui deviennent des monstres." [Frédéric Beigbeder]
  • Un peu un héros, beaucoup un bourreau
  • A fait plus de bien que de mal, comme la peste est moins pire que le choléra (ou l’inverse)
  • Langue de bois dont on fait les pipeaux
  • Effet Larsen entre différents bruits émis par le pouvoir
  • 1 possibilité théorique = 0 possibilité pratique
  • La théorie: c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique: c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    Combinons la théorie à la pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
  • La main qui commande le choix, qui tire le mors, se doit d’être ferme
  • On s’occupe tellement des animaux en captivité qu’ils ne pensent même plus à s’échapper
  • Pour autant, offrir la semi-liberté quelques instants c’est prendre le risque qu’ils ne reviennent jamais
  • L’animal domestique est moins complet que le sauvage car plutôt que de comprendre leurs facultés, on les a domestiqués, adaptés à nos besoins spécifiques
  • Quand un animal devient un produit domestique, le sauvage n’a plus d’importance, voire devient nuisible
  • Le sport et la danse remplacent la guerre, même dans ses dérives de puissance et de violence, même si on se doit d’être loyal (même si pas vu pas pris)
  • Sans mégalomanie, pas de pouvoir, ni d’art ni même de civilisation
  • Ce qui ne sert à rien est précieux (art, bijou, palace)
  • Les mains vides mais pleines d’espoir
  • Un mur est fait pour être franchi ou détruit de par l’attrait des curiosités et la verdure de l’herbe de l’autre côté
  • Ils se taisent d’une seule voix
  • Ce n’est pas une rupture mais une transition
  • Homme remarquable mais détesté
  • La Révolution est souvent nécessaire pour assainir un système, comme un lavement ou un vomissement
  • Les innocents sont de la chair à pâté au service des puissants coupables
  • La guerre c’est d’humbles innocents qui tuent des semblables qu’ils ne connaissent pas pour le compte de puissants coupables qui se connaissent mais ne se tuent pas
  • L’humiliation casse toutes les résistances/volontés
  • Le dominant domine par la gestion du danger et de la survie, bref l’organisation de la vie
  • Le pouvoir sur l’autre est un test de courage face à l’adversité et de confiance
  • Le Rebelle sait quoi faire pour empêcher le pouvoir d’agir
  • Le puissant adore humilier ceux qui ne reconnaissent pas sa puissance ou refusent sa charité/pitié car il déteste qu’on échappe à son emprise/empire
  • Les pauvres n’ont que les enfants Rebelles des petits bourgeois pour les défendre
  • La loi est impuissante à défendre les Citoyens, pas à les punir en les condamnant, même pour le principe
  • On serait toujours les boss de nos vies mais il y eut un connard au-dessus de nous qui nous dirigeait à la baguette comme un chef d’orchestre qui manipule avec ses grosses paluches pleines de doigts
  • Le puissant n’est qu’un pantin, une marionnette homme de paille qui s’enflamme puis se consume, désarticulé par des manipulations dont on voit les fils.
  • La république aime la réussite filiale mais déteste le népotisme monarchique [(emprunt à l'italien nepotismo, de nipote, « neveu ») est la tendance de certains papes, et par extension de certains dirigeants, à favoriser l'ascension de leur famille ou leur entourage dans la hiérarchie dont ils sont le sommet)]
  • La Liberté de penser est un pouvoir régalien concernant la garantie de survie de l’état
  • Propos tendancieux
  • Tomber de Charybde en Sylla : monstres marins de la mythologie grecque, situés de part et d'autre d'un détroit traditionnellement identifié avec celui de Messine. La légende est à l'origine de l'expression tomber de Charybde en Scylla, qui signifie « passé de mal en pis ». Plus précisément Charybde symbolise le « tout ou rien », la mort pour tous ou la vie pour tous, selon un jeu de probabilité. Et Scylla incarne la mort certaine pour une partie de l'équipage, mais la vie pour les autres. Il s'agit d'un choix entre le sacrifice calculé ou l'avenir aléatoire de la vie de tous.
  • « La roche Tarpéienne (Lieu d'exécution capitale, c'est de là qu'étaient précipités les criminels et notamment les traîtres à la patrie) est proche du Capitole (une des sept collines de Rome, le centre religieux et de pouvoir de la ville) ». Elle est employée pour signifier qu'après les honneurs, la déchéance peut venir rapidement
  • Faire partie du sérail : Le mot 'sérail' date de la fin du XIVe siècle. Il est issu du turco-persan 'serâï' qui signifiait 'palais' ou 'hôtel'. Il désignait aussi bien le palais d'un sultan dans l'ancien empire ottoman qu'un harem. Cette expression prend Racine dans la tragédie 'Bajazet' où le grand vizir Acomat explique à son ami Osmin que le sérail, qui est le palais du grand sultan de Turquie, n'a plus aucun secret pour lui : « Nourri dans le sérail, j'en connais les détours »
  • Toute grandeur est issue d’un deuil, ne serait-ce que celui engendrant la solitude des puissants
  • Bénéficier de droits inclut obéir à des devoirs : 3ème couplet de l’Internationale :
  • Nul devoir ne s’impose au riche ; Le droit du pauvre est un mot creux ; L’égalité veut d’autres lois ; Pas de droits sans devoirs dit-elle ; Égaux, pas de devoirs sans droits !
  • Tu peux me virer et même me tuer mais deux autres me remplaceront
  • Les choses qui ne sont pas faites font beaucoup parler, les choses qui sont faites sont passées sous silence
  • Quand le sang commence à couler dans les rues, il faut investir dans la pierre (Rothschild)
  • Si une chose est conceptualisable, elle est concevable/réalisable.
  • Le seul lieu où le Peuple est plus puissant que les puissants, c’est les arènes/stades.
  • Quand le drapeau flotte au vent, la raison s’envole.
  • Les salariés mettent la moitié de leur vie à s’enchaîner, l’autre à se plaindre des chaînes.
  • Le système mourra par ses propres armes, on mettra le feu chez les pyromanes.
  • quand on brandit un cocktail Molotov, on dit au secours. On n'a pas les mots pour exprimer ce qu'on ressent ; on sait juste parler en mettant le feu.
  • L’Anarchie c’est l’unité du multiple.
  • La Révolution est un bouillon de colère, de fierté et d’espérance (les deux premières motivations n'étant pas des plus saines)
  • Je dirais plutôt : la révolution est ce qui transforme les bonnes intentions en actes mauvais.
  • Libéraux et anarchistes s’entendent souvent très bien. Les libéraux étaient les radicaux émancipateurs (voire Révolutionnaires) du XIXè siècle contre Charles X puis Louis-Philippe ! Si j'aime la Révolution c'est pour ses idéaux d'une grande "noblesse" (hum, le mot est mal choisi mais bref), après je rejette radicalement ses excès dus à la fureur compréhensible mais inexcusable des masses, souvent menées par le bout du nez par des petits bourgeois (dont je fais parti) qui veulent tuer le père en mettant à mal le régime. Le jour du Grand Soir, nous ne serons sans doute pas du même côté de la barricade, mais qu'importe ! En attendant, nous nous serons bien amusés !
  • "C'est comme un chien dans une cage, il devient agressif. On n'est pas des chiens, mais on réagit comme des animaux"
  • Arbitrer n’est pas tuer.
  • A elle seule, la force ne peut venir à bout du désespoir.
  • Les extrêmes servent d’aiguillon quand le Peuple est désespéré d’être écouté par les partis plus consensuels.
  • La Résistance de l’ensemble se résume à celle du maillon faible, le moins protégé ou résistant.
  • Malgré les forces qu’ils ont et les faiblesses que nous avons, nous vaincrons.
  • Le pouvoir est aux Citoyens, le déléguer n’est pas s’en décharger.
  • Le pouvoir est partagé entre trop de mains, dominées par des intérêts divergents.
  • Conseil Fédéral Suisse, ils sont 7 premiers ministres, donc rien ne se décide et bizarrement ça marche !
  • L’humain est perfectible par l’enseignement et par l’organisation de la société.
  • La main sur le berceau est celle qui gère le monde
  • Gide : l’art vit des contraintes et meurt des libertés
  • La télévision mène le monde. Mais qui mène la télévision?
  • « L’homme naît bête féroce et esclave » .... Léopold von Sacher Masoch. Si l'homme naissait bête féroce, JAMAIS il ne serait esclave! Aujourd’hui l'homme nait mouton et reste un esclave
  • la solution n'est ni blanche ni noire, mais dans la nuance de gris, au milieu
  • Les deux mots les plus dérisoires de l’Humanité sont « plus jamais ».
  • Les flics perdent leur identité à force de la demander aux citoyens.
  • Mouvement identitaire des idées, pas communautaire des individus.
  • la liberté, c'est le crime qui contient tous les crimes, c'est notre arme absolue
  • quand votre monde semble sens dessus dessous, vous pouvez soit essayer de le retourner, soit marcher sur la tête......
  • que vivent les pensées qui ne font que passer mais qui laissent une trace...
  • Préférez les impossibilités probables aux possibilités improbables. Aristote
  • Savoir, c'est pouvoir. Pouvoir sans savoir est dangereux.
  • Coupe la tête c’est le pouvoir, coupe l’espoir c’est la haine.
  • la (dé)raison l'emporte et la contre-révolution est toujours plus forte
  • Quand le gouvernement viole les droits du Peuple, l'Insurrection est, pour le Peuple et pour chaque portion du Peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. (droit à l'Insurrection inscrit dans la constitution « montagnarde » de 1793, article 33, 34 et 35)
  • La Révolution n’est pas le bout du désespoir, mais le début de l’espoir suivant
  • "Les prolétaires n'ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont le monde à gagner !"
  • Écorché vif, Rebelle à vie, à jamais
  • Chaos est dû au pouvoir humain de l’alpha
  • Mains sales conscience propre Vs mains propres conscience sale
  • gouverner c'est faire des choix, être gouverné c'est les subir
  • La guerre c’est quand le meurtre n’est plus un crime individuel mais un devoir collectif, quand des gens qui ne se connaissent pas se tuent pour le compte de gens qui se connaissent mais ne se tuent pas. La guerre sans loi/code/règle est un meurtre
  • Faire le Zouave (1870 : soldats du Maghreb)
  • Chefferie : les lois ne font plus les humains mais quelques hommes font la Loi
  • La revanche des soviets et des polices de l’Est se fera via les technologies liberticides occidentales (enfin, ce que nos gouvernements et les entreprises type Google « Little Brother ») en feront
  • Le Mur de Berlin est tombé, mais nous sommes du mauvais côté
  • Mieux vaut l’ « humanité » du monde sauvage que la sauvagerie de l’humanité
  • Si la société a donné des uniformes à tous les cons c’est pour mieux les reconnaître
  • Tant que nous ne serons pas conscients, nous ne nous Rebellerons pas
  • Nous sommes des Rebelles à l’autorité et vous les déserteurs de la Liberté
  • La résolution d’un conflit par (les forces de) l’ordre n’efface pas les raisons du désordre
  • Arrête de vouloir changer le monde ! Non, toi commence à essayer de le faire évoluer !!!
  • On ne paie jamais trop cher le privilège d'être son propre maître. [Rudyard Kipling, auteur du Livre de la jungle]
  • Les crises provoquent de nouveaux états de conscience par des états d’âme
  • Les utopies et l’underground d’aujourd’hui seront la norme et la vie quotidienne de demain
  • Montrer sa force pour ne pas en avoir besoin
  • Trop de sécurité nuit gravement à la Liberté
  • N’aie pas peur, je suis flic ! Beh si justement, raison de plus d’avoir peur
  • Il faut dominer sa domination sinon c’est l’autodestruction
  • Après le dégoût, quand on n’arrive pas à détruire une chose/personne, on la craint et/ou on la vénère/respecte
  • Le manque de soutien et de respect engendre le chaos et tout s’effondre
  • L’unité centrale passe du groupe collectif nomade à la famille nucléaire sédentaire
  • Sevrage plus tôt chez les sédentaires donc ovulation plus rapide donc naissances plus rapprochées : expansion démographique des sédentaires et baby-boom utilisé pour les besoins de la néolithisation
  • Le loup est le premier animal apprivoisé, en Europe de l’Ouest vers -18 000 (-12 000 en Orient puis domestication d’autre animaux vers -7000 au Proche-Orient), pour la chasse et la protection, et parce qu’il ressemble beaucoup à l’humain dans son organisation sociale et ses techniques de chasse (quasi même proies)
  • La loi est là pour fixer des limites, pas des impossibilités de faire
  • Il faut des consignes pour les cons (qui) signent
  • Le mouvement évoluera par nos (petits) enfants, voire par ceux qui ne sont pas encore nés
  • Je ne peux laisser le droit à l’état de décider de ma destinée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires