Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 16:24

 

  • Il ne faut jamais s’apitoyer sur l’instant présent, ça peut toujours être pire.
  • La vie est un livre qui ne se lit qu’une fois et dans un seul sens, le libre arbitre décidant du contenu de la page suivante.
  • La dépression n'est pas un signe de faiblesse mais un signe que l'on a essayé trop longtemps de se tenir fort.
  • " Si le Bonheur est hors de prix, trouvez le moyen d'emprunter ! S'il vous semble abordable, laissez tomber, c'est une contrefaçon ! "
  • "La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur."
  • « Œuvrez ! Car on facilitera à chacun la voie pour laquelle il a été créé »
  • "Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière." - Michel Audiard
  • À tout moment spécial de notre vie correspond un son / une chanson, si bien que les musiques forment la bande originale de toute une vie
  • L'humain est complet. Il a juste à comprendre la part de lui qu'il juge étrange pour s'aimer pleinement et tirer profit de sa diversité.
  • «Nous apprenons la sagesse de l'échec bien plus que d’un succès. Nous découvrons souvent ce que nous ferons, en découvrant ce que nous ne ferons pas." - Samuel Smiles
  • "Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit". Khalil Gibran
  • là je suis bien, mais est-ce seulement ce que je veux ?
  • qu’est-ce qu’il m’arrive, je dérive ! Pourquoi moi, je ne sais pas
  • je suis ce que je fuis
  • Le boulevard des souvenirs est une rue mortelle … où c’est opération ville morte quasiment tous les jours
  • Near Death Existence : vivant en état de mort avancée
  • La Mort est un chemin tortueux vers le Néant, sans savoir ce qu’il y a derrière
  • La cérémonie funèbre c’est mettre au centre de la vie des personnes qui n’en font plus partie
  • Enterré comme un chien, qui déterre les os
  • La Mort n’est pas la fin du monde : on est né et préparé à ça
  • Par rapport aux morts d’antan/dans (le) temps, nous sommes des survivants du contemporain
  • Plutôt que de retenir le mort, le rite funéraire est là pour couper les liens avec le mort et réarranger les rapports entre les vivants
  • On naît dans la douleur de la mère, et on meurt dans la douleur de ceux qui nous aiment
  • Convergence des réalités et contingences du réel
  • Bon vivant rime avec prévoyant
  • Plus il est inaccessible, plus le rêve est convoité
  • Avec les drogues on ne sait jamais si c’est des capacités nouvelles ou des illusions transitoires
  • Jouer, rire, grandir puis jouir, pleurer, mourir
  • D’où et vers où je viens, je vais mais aussi suis
  • Je n’en reviens toujours pas d’être arrivé là, aussi bas : dure la chute
  • J’en ai marre des incertitudes, mais j’ai encore plus peur des mauvaises certitudes
  • Tu fais les bons raisonnements mais les choix opposés
  • Un jour trop tôt, une seconde trop tard et c’est le drame
  • Quand j’ai peur je m’enfuis, je lâche tout/tous et bois tout seul : les grands classiques quoi
  • Faut toujours jouer jusqu’au bout, peu importe les conséquences
  • Les dés roulent de la même façon pour tout le monde
  • Ne jamais tenter le sort
  • La chance ça se mérite/travaille
  • Le chagrin est une soif que rien n’étanche et que parfois peu n’épanche (faire couler)
  • C’est la peur de la Mort qui mène les humains, c’est la source de tous nos malheurs
  • Domine ta peur et tu seras plus fort que la Mort
  • Accepter sa Mort c’est s’en détacher
  • on reconnait le bonheur au bruit qu'il fait en claquant la porte
  • Je me déteste, mais c’est tellement bon
  • Partout la mort rode, guettant la moindre défaillance
  • De chaque journée, nous faisons ce que nous décidons d'en faire !
  • Nous sommes tous obligés, pour rendre la réalité supportable, d'entretenir en nous quelques petites folies.
  • je ne crains personne d'autre que moi-même
  • " L'optimisme c'est une histoire de patience avec le temps ! "
  • " La vie, cette mystérieuse, qui fait parfois de soi un parfait inconnu ! "
  • « Le goût de l’absolu exige une sensibilité et une fragilité invincible ! »
  • On n’est jamais vraiment seul quand on pense, mais, selon les jours on est plus ou moins bien accompagné
  • Tout ce qui vous arrive, vous l'avez attiré et c'est soit un défi soit une chance !
  • La plupart des hommes sont endormis dans l'antichambre de la vie et ils rêvent qu'ils sont en train de vivre. Pensée soufie
  • qui connaît vraiment le fin mot de l'histoire ?
  • je fais ce que je peux ! Oui beh c’est pas assez !!!
  • " Je pense donc je suis... dans la merde ! "
  • c’est facile de changer, ce qui l’est moins c’est de ne pas redevenir comme avant
  • Le sage attend de voir, pour peut-être un jour, savoir qu'il ne savait rien.
  • il vaut beaucoup mieux suivre très mal sa propre voie que très bien celle d'un autre.
  • Apprendre, pour Socrate, c'est se ressouvenir de ce que l'on avait oublié.
  • " Le temps, trop tôt, trop tard, le temps n'est jamais à l'heure ! Le temps n'a pas le temps, le temps se précipite quelque part. Regardez le filer, il est déjà parti, vous hurlez attends-moi, mais le temps est parti, il doit rejoindre la vie ! Le temps ne comprend pas, vous pourriez le supplier, vous pourriez le maudire, mais c'est la vie qui va... ! "
  • Il n’est jamais trop tard pour commencer une nouvelle version de ce qu’on n’a pas terminé
  • L'ennui fait le fond de la vie, c'est l'ennui qui a inventé les jeux, les distractions, les romans et l'amour
  • "Le seul mauvais choix est l'absence de choix." (Amélie Nothomb)
  • Elle est pas triste la vie ? Le bonheur, si je peux !
  • L'idéal est une fleur dont les conditions matérielles d'existence constituent la racine. Proudhon
  • la vie ne vaut rien, c'est tout le reste qui coûte
  • « L’intelligence sert à tout et dessert l’essentiel ! »
  • Ne te caille pas le lait
  • «C’est dans vos moments de décision que votre destinée prend forme.» – Anthony Robbins
  • L'humour est une disposition d'esprit qui fait qu'on exprime avec gravité des choses frivoles et avec légèreté des choses sérieuses. (Alfred Capus)
  • "N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace." (Ralph Waldo Emerson)
  • Les larmes sont le sang du cœur, Quand il n'y a plus de sang dans le cœur, On meurt de chagrin.....
  • Il faut, au moins une fois dans sa vie, avoir connu une joie mauvaise, ne serait-ce que pour savoir le goût que ça a. CAVANNA
  • "Ce qui est passé a fui ; ce que tu espères est absent ; mais le présent est à toi."
  • Après tout, il faut avoir une jeunesse. L'âge où l'on se décide à être jeune importe peu... (Duvernois)
  • "La vérité est amère mais ses fruits sont doux."
  • "Lorsque tu vins au monde, tout le monde était content et toi tu pleurais. Vis de telle sorte que lorsque tu mourras, tous pleureront et tu seras heureux."
  • "L'erreur n'annule pas la valeur de l'effort accompli."
  • Nos erreurs nous poursuivent et nous rattrapent toujours, tôt ou tard
  • Ce que je dois faire est de ne pas fuir
  • Je vous quitte comme j’ai vécu, sur un malentendu non attendu mais étendu
  • Pas d’avenir sans confiance dans le présent
  • Sans confiance tout est impossible, rien n’est possible
  • Rendre l’impossible possible, l’impensable pensable et faisable
  • chassez le naturel, il revient au galop (pas d’essai)
  • À contre-courant, contre vents et marées, à travers la tempête dans un verre d’eau
  • Pour réussir, il faut en rêver encore plus que les autres
  • Des rêves plein la tête, qu’il fuit avant qu’ils ne deviennent des cauchemars entêtants
  • Ceci dit c’est la vie
  • Mon indifférence à la vie comme à la mort est sans commune mesure
  • Qu’on me libère ou qu’on me laisse mourir
  • Violente douceur, apaisante force
  • Je ne prendrais jamais ma retraite, juste les choses plus à la légère
  • Qu’est-ce qui m’arrive, je dérive ; pourquoi moi, je ne sais pas
  • La naissance est l’origine de la solitude par la coupure du lien avec la mère
  • L’ADN n’est qu’une partition que chacun interprète à sa façon (différence de seulement 0,01%)
  • Notre vie porte en elle nos ancêtres morts depuis des générations
  • Ce qu’on ne peut supporter, on peut toujours le contourner
  • On se doit d’utiliser sa peine et sa douleur pour se battre dans la vie triste et tragique
  • Les évènements n’ont jamais le même poids selon le contexte
  • C’est quand on croit connaître les rouages de la machine qu’on voit le grain de sable
  • L’enfant qui sommeille en nous nous évite de devenir dingue
  • La seule façon de se prouver qu’on est vivant est de tutoyer la mort
  • Je veux faire tout ce qu’il y a à faire pour ne pas me demander comment ça aurait pu être
  • Ce qui nous fait avancer sont les risques qu’on se risque à prendre : soit la déception, soit l’avenir
  • Ce qu’on attend le moins est ce qu’on désire le plus
  • La vie est écrite en tout petit, pour voir toute la page qui se tourne il faut prendre du recul
  • Beaucoup ne savent pas qui ils sont ou qui ils veulent être
  • La chance frappe souvent à notre porte mais si on n’est pas attentif on ne la fait pas entrer
  • Les adultes sont des enfants ratés/perdus
  • La seule chose qui m’effraie est la peur
  • Le temps ne fait rien à l’affaire
  • Pourquoi c’est toujours après que je sais ce que j’aurais dû dire
  • Chacun voit midi à sa porte : Dans les campagnes, il était fréquent que soit installé un cadran sur la façade de la maison orientée au sud, la plupart du temps au dessus ou à proximité de la porte d'entrée. L'imprécision des cadrans solaires ordinaires étant notoire, deux voisins, chacun avec son propre cadran solaire, pouvaient ne pas voir midi au même moment.
  • C’est moi qui contrôle ma vie, pas toi
  • Mise en bière : Le mot bière dans cette expression est issu du francisque "bëra", civière (XIème siècle). L'évolution sémantique de ce mot reflète l'histoire sociale du mode d'ensevelissement des cadavres au moyen âge ; du Vème au VIIIème siècle, la coutume était en Europe occidentale et centrale d'enterrer les morts à même le sol, quelquefois sur une planche, très rarement dans un réceptacle. Originellement, bière désigne la civière sur laquelle on portait les malades, les blessés et spécialement les morts, et que l'on abandonnait fréquemment comme couche avec ces derniers.
  • Grâce à toi, voire à cause, je suis encore vivant, mais je ne sais toujours pas (pour) quoi faire de cette « chance » en plus
  • Je contrôle ma vie et l’heure de ma mort
  • Personne ne contrôle la vie et la mort, sauf à prendre une vie en donnant la mort
  • Passer sa vie à faire attention ou faire attention à bien passer sa vie
  • Laisser couler l’eau sous les ponts et en mettre dans son vin pour voir plus clair comme de l’eau de roche
  • Je n’ai de problème avec rien, c’est juste une question de contexte
  • C’est dur de se regarder sans se voiler la face
  • Le monstre en moi rend tout ce qui est bon et beau mal (-sain) pour finalement le détruire
  • Je crois que le monstre sera toujours là, mais je ne vais pas me laisser dévorer en entier
  • On ne sait jamais quand le monstre Godzilla peut se réveiller et faire trembler l’ilot de sérénité, l’envoyant ivre de folie tanguer sur les flots déchaînés et briser son élan sur les roches, se refermant comme une huître sans dire ce qui ne va pas, ou alors au mauvais moment
  • Certaines prises de conscience font prendre d’autres chemins, d’autres font foncer dessus quitte à se faire arrêter par un mur
  • La vie fonce comme une flèche vers la cible, le centre noir vers tout converge et rapporte un max, la Mort
  • Un ciel aigri qui fait grise mine
  • La vie est comme la marelle : de la terre au ciel tout est question d’adresse à cloche-pied, sauf que là c’est souvent à Colin-maillard (Le chasseur a les yeux bandés et les chassés tournent autour de lui en évitant de se faire toucher. Si le chasseur réussit à toucher un autre joueur, celui-ci s'immobilise et laisse le chasseur lui toucher le visage. Si le chasseur réussit à le reconnaître la personne au toucher, alors celle-ci prend la place du chasseur. Le nom du jeu viendrait de Jean Colin-Maillard, un guerrier hutois (ville de Huy), ayant combattu le comte de Louvain au Xe siècle et qui eut les yeux crevés au cours d'une bataille, mais continua à se battre, frappant au hasard tout autour de lui)
  • Quand je suis dans le doute je reviens en arrière au point de départ et je refais le parcours étape par étape
  • Tout ce qu’on a tenté n’a pas suffit sa peine de faire
  • Vivre peut être plus difficile que mourir
  • Philosopher c’est apprendre à vivre pleinement pour mourir tranquillement
  • Plénitude de la vie avant finitude de la Mort
  • La Mort c’est se préparer toute sa vie à ce qu’on ne vivra qu’une seule fois
  • Si je meurs tôt je serai star plus vite
  • Un jour ou l’autre mais pas si vite
  • Tu devrais arrêter de sourire, c’est malsain chez toi
  • les hommes aussi sont coquets sur le temps qui passe et défile au (ou défie le) cours de l'eau
  • " La vie ressemble à un conte ; ce qui importe, ce n'est pas sa longueur, mais sa valeur. " Sénèque
  • "On sait bien où l'on veut aller, mais on ignore quand, comment, par quel chemin on y parviendra. Inutile de s'en trop soucier d'avance; on verra bien..." (Théodore Monod)
  • Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux, elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine...". [Alexandra David-Néel]
  • « Les  jours passent et se ressemblent »
  • La vie n’est que la répétition du même jour, le plus long, encore et « toujours », le mois, les années
  • ma place dans l’estime des autres, ou la fausse idée que je m'en fais
  • Le courage, c’est parfois de continuer de vivre.
  • Un vieux est un survivant.
  • Le Karma c’est la justice de demain sans la satisfaction d’aujourd’hui, et je ne crois pas en la justice (ne juge pas de peur d’être jugé comme disait l’autre).
  • Un plan est une liste de choses qui n’arrivent jamais comme prévues.
  • Les gens sont contents d’eux-mêmes plutôt que d’être en colère contre la réalité.
  • Oublier le passé, vivre intensément le présent sans penser à l’avenir.
  • Le passé reste dans le passé tout en laissant son empreinte dans l’avenir.
  • Le passé, pfff, c’est dépassé.
  • Trop bizarre pour vivre, trop rare pour mourir.
  • La douleur est toujours très proche du bonheur/plaisir.
  • Parce qu’on pense qu’il n’y a plus d’avenir, on ne pense plus au lendemain.
  • Le bon, le beau, le bien-être.
  • Le futur n’est plus ce qu’il était.
  • Quand nous sommes vivants nous luttons contre la mort, après nous luttons contre l’oubli.
  • La vie c’est aller vite, ne jamais se retourner, éviter les pièges, et tout ça tout seul.
  • Les sports extrêmes sont des initiations au défi et au risque/danger.
  • Comprendre les Différences c’est mieux se connaître, mais parfois celui qui n’a pas bougé de sous son arbre est plus sage que celui qui a tout vu.
  • Quand on veut construire l’avenir, l’idée de la mort est insupportable.
  • La vie c’est la mort en sursis.
  • La mort n’est ni une malchance, ni un hasard, ni une coïncidence, mais il n’y a pas d’échappatoire.
  • Le courage c’est parfois de continuer de vivre.
  • La vie est une malade mortelle sexuellement transmissible.
  • La vie m’a appris la vie.
  • Le cerveau reflète indirectement le monde des idées qui existent indépendamment de nous (Platon).
  • La zone frontale est intellectuelle, la médiane ou latérale est affective, la postérieure est active.
  • L’émotion guide la réflexion pour prendre une décision. La perception est la décision (on perçoit un fauteuil, on décide de s’y asseoir.
  • Pour atteindre la vérité, il faut creuser sous la surface.
  • Tout lasse, tout casse, tout passe.
  • La chance, c’est comme le tour de France : on l’attend longtemps et il passe vite.
  • On est la somme de ce qu’on voudrait être, de ce qu’on croit être et de ce qu’on est vraiment.
  • Si tu aimes le soleil, cours plus vite que les nuages pour rejoindre l’arc-en-ciel.
  • Un jour on se rend compte que la vie est bâtie sur du sable et que ce vide n’a pas de sens.
  • C’est le malaise du temps qui passe qui fait que l’on parle du temps qu’il fait.
  • On sait qu’on va mourir mais on n’y croit pas : ça n’arrive qu’aux autres.
  • Depuis que je sais que je ne suis ni le premier ni ne serai le dernier, je n’ai plus peur de la mort (Serrault).
  • L’important est de savoir où on va plutôt que de savoir d’où on vient
  • Le présent tourne à l’envers pendant que le futur file droit : il faut mettre les pendules à l’heure
  • N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux. [Epictète]
  • Le spectacle du monde ressemble à celui des Jeux olympiques : les uns y tiennent boutique ; d'autres paient de leur personne ; d'autres se contentent de regarder. [Pythagore]
  • Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent. Aime comme si tu n'avais jamais souffert. Danse comme si personne ne te regardait.
  • ne tue pas l'enfant intérieur!! c'est un peu mourir soi-même, c'est s'éteindre!
  • " La plupart des hommes emploient la première partie de leur vie à rendre l'autre moitié misérable. " La Bruyère
  • Ils passent la moitié de leur vie à s'enchaîner et le reste à se plaindre de leurs boulets aux pieds
  • Le pessimiste pense que le pire est là, alors qu’un optimiste dit que ça peut toujours être plus pire encore.
  • pense à cet instant même qu'elle est devenue un peu "folle"... mais en tous cas je n'en suis pas mécontente.... c'est ça qui me fait un peu peur en fait....
  • l'envie de mourir est un signe d'équilibre quand il est passager ... c'est lorsqu'on n'y pense pas que cela devient inquiétant
  • La vie n'est pas un restaurant mais un buffet. Levez-vous pour vous servir.
  • Buffet à volonté ? j’ai de la volonté à revendre, gavage !
  • Tout œuvre que nous ressentons par la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût ou le toucher est le miroir de nos propres sentiments et reflète une partie de nous même. la création de l’artiste n’est autre que la découverte et l’acceptation de lui-même...
  • Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remord pour le présent et une confiance inébranlable dans l’avenir" Jean Jaurès
  • parfois on se trouve dans le passé mieux que dans le présent. " Le temps révèle tout : c'est un bavard qui parle sans être interrogé. " Euripide
  • Après toute cette intro, j'en viens à la conclusion qui s'impose, même si elle est loin de faire l'unanimité auprès des autres colocs de mon cerveau
  • Faites que votre rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. (A. de St Exupéry)
  • poser les bonnes questions pour avoir les bonnes réponses
  • La source de nos chagrins est d'ordinaire dans nos erreurs. Massillon (Jean-Baptiste) ; l'horreur est (in)humaine
  • Chéloïdes : scarifications ; autolyse : suicide.
  • Tout le monde est un peu fou, mais rares sont ceux assez fous pour être complètement fou.
  • On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.
    [Sénèque]
  • Il n’y a pas d’esprit dans ce corps.
  • Le vide est un vertige qui attire vers le néant.
  • J’ai toujours fait des cauchemars, mais là les fantômes n’attendent même plus que je dorme.
  • Vivre tue à petit feu, lentement mais sûrement.
  • L’optimiste est une coquille de noix qui ne se retourne pas.
  • Entre la vie et le rêve, entre ce qu’on dit et ce qu’on fait, il y a un monde/pont/nom/non.
  • Une fois qu’on a imaginé, la réalité est souvent décevante.
  • Changer c’est perdre pendant le transfert, évoluer c’est garder le meilleur.
  • Tu sais … je ne suis pas ! Tu as changé en voulant rester la même.
  • Faut en vouloir dans la vie ! Moi c’est bon, j’en veux pas !!!
  • Quand un vieux meurt, c’est une bibliothèque qui brûle
  • Là où il y a de la volonté, il y a de l’avenir
  • J’utilise mon cerveau pour le détruire
  • Même si ce n’est pas recommandé, je veux en re-commander une
  • Je bois avec excès, il est vachement plus sympa que modération
  • je passerai mon temps perché pour pas le voir passer
  • se rendre des comptes à soi-même, c’est exactement ça qui est usant
  • si la vie est un banquet, la mort en est le dessert
  • c'qui est con c'est que j'ai toujours envie de manger le dessert avant le plat de résistance... mais la vie à l'envers... c'est l'envers du décor de la mort ?
  • On se pose bcp de questions sur soi en fait
  • les réponses ne font pas forcément plaisirs, mais bon si au moins ça peut aider à s'améliorer et faire mieux avec peu d'ici peu
  • c pas les réponses qui m'emmerdent, c les mauvaises surprises!!
  • la vie ns facilite pas la vie ;-(
  • qui fait le bien reçoit du bien, qui fait le mal reçoit de l’argent
  • on désespère d’espérer, pourtant la vie m'a appris à ne pas espérer... ... mais bon... facile à dire... l'espoir ne fait pas vivre, c'est une excuse, un mensonge, un vilain secret de famille ;-)
  • tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir ? Non, tant qu’il y a de l’espoir il y a de la vie
  • Les TS ont un avantage, c'est qu'elles permettent de ne plus avoir peur de la mort, de s’en faire une allée et une porte de sortie. A partir du moment où la faucheuse fait partie de ses amis, qu'on la tutoie, alors on est sauvé pour la vie...
  • une nuit sans rêve ne vaut pas mieux qu'une vie sans magie!!!
  • Je préfère avancer dans le chaos plutôt que piétiner dans l'ordre
  • La vie est un long torrent tumultueux !
  • Serre ton bonheur, va vers ton risque, à te regarder ils s'habitueront.
  • Chaque problème a sa solution, mais toute solution pose problème !!!
  • Optimisme de la volonté, pessimisme de l’intelligence
  • Pessimiste par intelligence, optimiste par volonté
  • Chaque jour de plus est un jour de trop...
  • les cimetières sont remplient d'indispensables
  • vivre dans la peur de la mort, c'est mourir de nombreuses fois.
  • celui qui croit mourir plusieurs fois se sent au final vivre
  • c'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.
  • Le sage ne se montre pas, il brille. Il ne s'impose pas, on le remarque. Il ne se vante pas, on lui trouve du mérite. Il ne se pousse pas, il progresse. En revanche il faut quelquefois être un peu fou avec les fous.
  • " Chacun de nous porte un fou sous son manteau, mais certains le dissimulent mieux que d'autres. " Proverbe Suédois
  • j'suis folle mais pas méchante
  • est quand même heureuse d'être contente après avoir été longtemps furieuse d'être en colère...
  •  la paix des méninges
  • " On n'est jamais si malheureux qu'on croit ni si heureux qu'on avait espéré. " La Rochefoucauld
  • L'esprit est nourri par le silence de la nuit...
  • Forge la lumière à partir des ténèbres
  • Si les vivants vivent en paix, les morts reposent en Révolte.
  • Le temps que l’on passe à penser au temps passé est un temps perdu où on oublie de vivre.
  • La vie ou la mort, quoi que je choisisse c’est l’Enfer sur Terre.
  • L’espoir, à la vie, dure … tout comme l’espoir a la vie dure !
  • La vie c’est tuer pour survivre.
  • Qu’est-ce qu’il s’est passé à travers ta tête quand tu as voulu mourir ? Une balle !
  • "L'expérience est une lanterne accrochée dans le dos, qui n'éclaire que le chemin parcouru »
  • "Sois toi-même ce que tu veux que le monde soit"
  • La vie est une loterie de malchance/mésaventure où j’ai eu la chance de tirer le gros lot sans acheter de billet.
  • La mort est un long sommeil sans rêve.
  • Le monde est et génial et pitoyable : beaucoup savent (mais ne veulent pas s’avouer) qu’ils ont perdu d’avance.
  • À chaque carrefour de ma vie, je ne sais jamais quelle direction prendre.
  • L’éternité c’est loin et long, on a le temps de voir venir, autant vivre à fond le cours instant présent. Malheureusement, le foie c’est pour maintenant, la foi pour l’éternité.
  • pas si fou que ça le gonze
  • "La vérité pure et simple est très rarement pure et jamais simple." (Oscar Wilde)
  • le suicide est expérience dernière de l'honneur SENGHOR
  • Le suicide est une pulsion de vie, non réalisable pour la personne, du coup elle se transforme en pulsion de mort.
  • La boue est faite de nos pleurs quand nous sommes atterrés, plus bas que terre
  • On est bien peu de cendres
  • Pas de bruit, il y a un mort qui dort
  • Mort, le corps appartient aux vivants et nourrit le vivant, la Nature
  • Fête d’enterrement : santé pour ceux qui restent, sachant que les meilleurs partent les premiers
  • La mort est un phénomène répandu qui, s’il n’est pas grave, ne grandi personne et n’efface pas les fautes/tâches
  • Ô raison funeste, funèbre
  • "tant qu'il y a de l'espoir il y a de la vie", et non "tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir"
  • Plus profond que le fond du tréfonds à double fond (tréfonds : le fonds qui est sous le sol et qu’on possède comme le sol lui-même, les profondeurs d'une chose, d'un être).
  • Chaque matin du monde, le soleil transforme des phénomènes banaux en extraordinaires si on les regarde avec un œil éduqué
  • Des gens qui n'ont jamais de moments de folie. Quelle horreur que leur vie !
  • Je veux mourir malheureux pour ne rien regretter (Balavoine)
  • Faculté de refuser le destin pour faire advenir le meilleur contre le pire qui menace toujours : voir la peur pour définir les limites à mieux dépasser demain
  • Je n’ai plus le désir d’avenir car il a trop tardé à venir
  • « Notre caractère est déterminé par l'absence de certaines expériences, plus encore que par celles que l'on fait. » Nietzsche
  • « Sans apprentissage de la douleur, le bonheur n'est pas solide. » Fréderic Beigbeder
  • Pourquoi avoir peur, au pire je meurs donc il n’y aura plus de douleur/malheur
  • On ne change pas, on ne fait rien qu’à devenir soi-même, voire Soi M’Aime
  • La souffrance n’est pas le pire car la haine/l’opprobre/le déshonneur tuent plus vite
  • Je n’ai choisi ni de vivre ni de mourir, il faut juste faire de son mieux avec
  • On a une certaine quantité d’espoir et de courage dans la vie, mais quand il n’y en a plus tout est foutu
  • Je ne suis pas forcément sûr que le bonheur d’être heureux soit l’essentiel
  • L’essentiel est invisible aux yeux, pas au cœur
  • Endurer la dureté de la vie dans sa durée
  • les meilleurs partent les premiers
  • Il ne faut pas chercher à vouloir faire aussi bien que les autres : chacun sa vie/voie, et la sienne n’est pas moins bien que celle des autres serait mieux
  • Si on peut faire avec sa vie, autant faire sans vivre
  • Tout choix engage un renoncement
  • Je fais tout ce que je peux pour être heureux, mais je ne peux pas grand-chose
  • Je suis fou, mais au moins assez lucide pour m’en rendre compte
  • Le suicide est la seule chose cohérente dans cette énigme quotidienne qu’est la vie (ou aux questionnements irrationnels de la vie quotidienne)
  • La légèreté d’un problème se mesure à la conséquence de ses actes
  • Ce sont les questions qui font progresser l’humain, les réponses ne font que le détruire
  • Quand on ne sait pas où on va parce qu’on ne sait pas où on en est, l’important est d’aller de l’avant
  • Il n’y a pas de problème insoluble, que des solutions problématiques
  • Les robots sont plus résistants et carrés que nous mais on ne fait pas les mêmes erreurs (…humaines)
  • Être libre, ce n'est pas pouvoir faire ce que l'on veut, mais c'est vouloir ce que l'on peut. [Jean-Paul Sartre]
  • Je fais ce qu’il me plaît quand ça me plaît car c’est ça qui me plaît
  • Professionnellement démissionnaire, sentimentalement suicidaire
  • Les souvenirs nourrissent la mémoire comme un bon festin
  • la vie n'est qu'un assemblage permanent de souvenir
  • T'es libre de croire que t'es con. Mais t'es con de croire que t'es libre.
  • La vie est une rose qui sent bon et est belle, mais qui peut aussi piquer au vif, jusqu’au sang.
  • Je suis comme le fruit de cette belle plante, j’ai mûri avant de pourrir sur pied et de tomber de bien haut de l’arbre à force de scier la branche sur laquelle j’étais assis
  • La jeunesse est un défaut qui ne se corrige qu’avec le temps : il faut attendre et continuer d’apprendre
  • On ne peut pas être et avoir été
  • Celui qui veut tout et toujours gagner fera plus d’erreurs que celui qui sait perdre et se retirer
  • J’ai connu mieux, mais ça pourrait être pire aussi
  • Le monde est en noir & blanc, pas en couleur !
  • Le bonheur se mérite : c’est une question de bonne conduite et de priorité, mais certaines voies sont sans issue
  • On devient vieux quand on arrête de jouer/jouir
  • Il n’y a pas de phobie idiote, ou alors toutes les phobies sont ridicules
  • Quand des vieilles dames commencent à apprendre le french cancan, ça finit toujours mal dans le bal des casse-pieds
  • une page qui se tourne vers le futur
  • "pour apercevoir la lumière de la surface rien de tel qu'une bonne plongée dans les profondeurs"
  • J'aimerais terminer sur un message d'espoir. Je n'en ai pas. En échange, est-ce que deux messages de désespoir vous iraient ? ... Sacré Woody Allen
  • "Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer." Beaumarchais
  • si je ris de toute chose ici-bas, c'est afin de n'en pas pleurer. [George Gordon, Lord Byron]
  • accomplis chaque acte de ta vie comme s'il devait être le dernier (Marc Aurèle)
  • Les lions sont lâchés et sortent leurs griffes, trop tard pour revenir en arrière.
  • Le savoir détruit une partie de la saveur
  • Si les fruits parlent, ils expriment les branches qui les ont portés et les racines qui les ont nourris
  • Derrière chaque miroir se cache un autre visage que le sien
  • Tout ce que je fais pour montrer que je suis comme tout le monde ne fait que me montrer comme en-dehors du monde réel
  • Hors du commun, hors du temps
  • Un type trop carré dans un monde où il faut savoir arrondir les angles
  • On ne pardonne qu’aux enfants et aux fous
  • À choisir entre la peste et le choléra, c’est la moins pire des mauvaises solutions
  • Si haut qu’ils poussent et grimpent, les arbres ne peuvent jamais atteindre le ciel
  • Celui qui désire mais ne fait rien a le pouvoir de rêver, celui qui agit et ne rêve pas est perdu
  • Il faut se méfier de ses rêves car parfois ils peuvent se réaliser
  • On ne peut pas parier en misant sur son destin
  • La réalité est un cauchemar dont seule la mort permet de se réveiller (Matrix)
  • Le suicide n’est douloureux que pour ceux qui restent, pas pour celui/celle qui part
  • Le suicide interdit les portes du Paradis mais autorise de quitter l’Enfer sur Terre
  • La folie créatrice peut devenir une perversion destructrice
  • La folie est un excès de réflexion bien ou mal placée
  • Le véritable artiste se cache derrière son œuvre
  • Une légende de son vivant qui s’achève deviendra un mythe qui commence à sa mort
  • Pourquoi t’as fait ça, t’aurais pu mourir ! C’était bien le but Gérard !!!
  • Le clown triste avait un cœur chagriné qui faisait grise mine mais on ne voyait que son gros nez rouge rigolo
  • On est tous foutu, c’est juste une question de temps et d’heure d’embarquement
  • Joie, sexe, échanges, partage, quand les voyageurs nomades se rencontrent
  • Tout perdre du jour au lendemain : ce qui était hier ne sera peut-être plus demain
  • La naissance des bébés s’accompagnait souvent de la mort de la mère (comme dans Pantagruel) : statuette « Vénus » préhistorique comme porte-bonheur pour protection du cycle de la vie et de la maternité
  • Pour la naissance comme pour la mort, on se bat pour aller dans un endroit (chaud/froid, lumière/ténèbres) très différent de ce qu’on pensait trouver
  • Tu t’accroches au passé alors que tu n’en as même pas
  • Le passage à l’acte peut être un signe de bonne santé mentale
  • faute de grive on mange du merle
  • Heureux les simples d'esprit
  • Compenser X par Y, plus qu’on pensait
  • Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens
  • Nous sommes des plantes enracinées dans le hasard des causes/conséquences
  • Mieux vaut tard que jamais, mais le plus tôt sera le mieux (sachant que le mieux est l’ennemi du bien)
  • Le bonheur est salutaire pour les corps, mais c'est le chagrin qui développe les forces de l'esprit. Proust (Marcel)
  • La mémoire peut subordonner l'esprit mais pas le remplacer, mille souvenirs ne feront jamais une pensée
  • En se résignant, le malheureux consomme son malheur. Balzac (Honoré de)
  • Je m’imagine toujours le pire car le meilleur me fait souffrir
  • On ne peut se juger qu’à la hauteur de sa (son propre niveau de) conscience
  • Qui suis-je pour me juger moi-même, sachant que les autres ne peuvent pas lef aire non plus car ne juge pas de peur d’être jugé
  • fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve
  • je veux quitter le monde des fous pour de bon, avant que je le devienne encore plus que les autres
  • à quoi ça sert d’être en vie si on n’a pas de raison de l’être
  • En mon (dr)ame et conscience
  • La différence entre hasard et opportunité est dans la gestion des possibilités du potentiel
  • Sélection des mâles les plus puissants et des femelles les plus résistantes

Partager cet article

Repost 0

commentaires