Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 11:26
  • Les hommes ont des potes pour festoyer/ picoler/guerroyer, les femmes ont des copines pour shoppinger/rigoler/se toucher : homophilie
  • Reprendre des schémas qu’on remet aux goûts du jour
  • Mon public est comme un fantôme, absent et silencieux
  • Être marri : «affligé, triste», «fâché» (a. sax. merrian «déranger, empêcher», en a. fr. esmeriz «troublé, désolé» dès 1050)
  • Juste quelqu’un de mal, un homme normal, comme tant d’autres en somme
  • L’amour avec un grand A(rg)h !!!
  • Tu as pris mon passé, je prendrai ton futur
  • C’est pas le moment, je suis en fin de journée/semaine ! Moi je suis en début d’histoire
  • Quand on vit avec des serpents mais qu’ils ne mordent pas, au bout d’un moment on oublie le danger de leur présence
  • On ne peut pas se battre contre un mur
  • Le tennis c’est jouer à deux (voire quatre), pas contre une machine envoyeuse de balles ou un mur
  • Je ne suis pas ta boniche de l’amour ! Non, mon caniche
  • J’ai rendez-vous avec une femme, je la connais sous le nom de X-Woman
  • Quand on aime on se tait : l’amour est une prière qui se finit à l’église
  • Le risque, car il y a toujours un risque, est de s’aimer
  • Tu as bu avant de venir ? Non, pas besoin !
  • sans partage, le don de soi ne nourrit pas
  • les grands esprits frappés se rencontrent
  • on n’oublie jamais, mais on cicatrise
  • "Le Futur nous tourmente, le Passé nous retient... C'est pourquoi le présent nous échappe" Flaubert
  • est classée monument hystérique
  • C'est comme pour le vélo : soit on avance et ça tient, soit on s'arrête et ça se casse la gueule... Éternelle fuite en avant
  • Va entendre parler du pays
  • Quitter ce monde de fou bizarre pour retrouver notre monde de fou normal
  • j'aime cet état hors de mon état
  • le rêve d'asphalte c'est quand je suis devenu fou de courir après toi
  • chroniques frénétiques, voire coliques néphrétiques
  • le terrorisme se nourrit du désespoir et de l’injustice
  • c'est tout le problème de la marche : n'est ce pas plutôt une chute en avant sans arrêt reportée?
  • T'as pensé aux petites roues? Ou à un tricycle?
  • accro de KGBook. Soit prudent dans cette aventure.
  • L'intuition est l'Intelligence de ceux qui voient avec le cœur, et si les aveugles ont un 6è sens, c'est peut-être que la vie leur a fermé les yeux sur leurs illusions pour les faire entrer dans une autre réalité...
  • Thuriféraires de dieu [(« relatif à l’encens », « qui porte l’encens », « idolâtre ») : Clerc qui, dans les cérémonies de l’église, a la fonction de porter l’encensoir. Il est accompagné par le naviculaire qui, lui, porte la navette (contenant l'encens). (Figuré) (Ironique) Flatteur, flagorneur]
  • Mon ombre préservée est mon autre profil
  • Les mots sont si puissants ... les paroles blessantes font des ravages .Les mots sont beaux et parfois dangereux, les mots sont beaux et parfois amoureux ...
  • j'ai imaginé un truc et maintenant je risque d'être déçu
  • Peut- être n’accèdent- ils pas à une autre réalité mais à la réalité tout court...C'est nous qui tardons encore à utiliser l'intuition comme mode premier.
  • travaille, et puis trouvaille
  • t’as une tête de ouf, mais une bonne tête quand même
  • Les choses simples sont les plus difficiles
  • il faut mettre un point final au mal qu'on fait autour de soi
  • Mes préférées sont celles où l'on devine - où le jeu est plus subtil à mon sens - plus que celles où l'on cache
  • Si je suis un parasite, toi t’es un nuisible
  • notée, mystifiée, grossie, exagérée, et enfin, répétée
  • je me noie dans une eau aussi profonde et sombre que le temps
  • Pas d'heure pour l'esclave
  • un petit statut qui en dit long
  • rien ne se copie, tout se partage
  • On ne devrait jamais travailler après une journée de repos ...
  • la conscience (professionnelle) est une maladie mentale qui nous éloigne chaque jour un peu plus du règne animal (où on ne se bouge, ne vole, ne se déplace, ne chasse - voire ne sarce -, jamais pour le plaisir mais toujours par besoin/utilité) ! BON REPOS bien mérité donc, on vous retrouvera d'autant plus en forme de retour au taf !!!
  • Orage au désespoir
  • Rêver, c'est le bonheur ; attendre, c'est la vie. [Victor Hugo]
  • sur la colline, devant le monde qui s'incline
  • faut savoir faire confiance au gens qui travaille pour de l'argent pas ceux qui te suce pour de l'argent
  • It's so nice to wake up in the morning All alone And not have to tell somebody you love them When you don't love them Anymore. R B
  • Quand on ne sait pas on imagine il y a d'avantage de place pour le rêve!!
  • J’adore le samedi mais c’est trop près du lundi
  • "la violence de ma vie c'est d'avoir trop aimé et pas assez"
  • "Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l'appelle un papillon"
  • Serait-on devenus des suppôts-sitoires de Satan?
  • Il faudrait essayer d'être heureux ne serait-ce que pour donner l'exemple. - Jacques Prévert -
  • l'eau-rage est passé mais le ciel pleure....
  • Tu ne veux pas connaître le nom du père ? Pour quoi faire ??? Le père ne sert à rien
  • Dans les grandes occasions je m’appelle toujours Al LU-SINON, aka/alias Sarceman
  • Nous on est toujours impatient, mais une histoire d’amour ça prend le temps qu’il faut, il faut savoir attendre
  • ils refluent oui, mais ne se refusent plus à ton cerveau
  • entre docteur glamour et docteur mamour
  • le plaisir dans l'être que nous sommes, c'est le nirvana
  • est en train de rentrer en elle-même pour fouiller dans son inconscient.... je ne savais pas qu'il y avait tant de route à faire
  • La vie ne vaut pas d'être vécue si l'on ne sait comment la vivre
  • Je ne suis pas un familier, je ne fais jamais d’effort pour être gentil/compréhensif
  • J’ai le contact utile
  • Yes we can ...but when ?!
  • Goutte à goutte, la vie s'écoule
  • apprenti-sage no-vice
  • Quand on ne sait pas on imagine il y a d'avantage de place pour le rêve!!
  • les nourritures de l'esprit sont profitables quand les nourritures du corps ont été consommées préalablement.
  • Persona vient du théâtre : masque, rôle d’interprétation tragi-comique
  • "Avec l'amour d'une mère la vie nous fait à l'aube une promesse qu'elle ne peut jamais tenir..." (Romain GARY)
  • A chaque nuit suffit sa peine
  • je me décarcasse la nénette
  • souffrance individuelle et destin collectif
  • Adam Smith est la suivante : « Nous n’espérons d’autres avantages que d’être remarqués et considérés, rien que d’être... regardés et considérés, rien que d’être regardés avec attention, avec sympathie et approbation. Il y va de notre vanité, non de nos aises ou de notre plaisir.»
  • "La sagesse universelle enseigne qu'il vaut mieux, pour sa réputation, échouer avec les conventions que réussir contre elles"(Keynes)
  • Cependant :"A long terme, nous sommes tous morts" (Keynes à nouveau)
  • toutes les mauvaises actions du héros ont pour motif l'amour, qui est toujours un motif noble, quoique la conduite soit basse (Montesquieu à propos de Manon Lescaut)
  • traversé les époques, revêtus de ces plumes de canard dont parlait Jean Cocteau, sur lesquelles glissent les crachats des prudes et les poussières de l'oubli
  • prudence mère de sûreté et oisiveté mère de tous les vices
  • de l'ordre de 2 000 X exactement - moins, ce ne serait pas assez, plus ce serait trop -
  • un jour, puis un autre font les jours de la semaine .Un mot puis un autre font la force de l'amitié
  • poulailler libre avec des renards libres: libres de manger toutes les poules qu'ils veulent et quand il n'y a plus de poules, ils meurent eux-mêmes d'inanition
  • rota orbis : le mouvement de la roue; Ixion : roi thessalien des Lapithes, il fut selon le mythe grec le premier Grec à tuer un parent; lorsque son beau-père Eioneus vint chercher le prix convenu pour la mariée (Dia), Ixion s'arrangea pour le tuer en le faisant tomber dans un puits rempli de charbons ardents. Lorsque Zeus le fit venir sur l'Olympe pour accomplir le rite qui seul pouvait le purifier de ce meurtre (Suivant une antique coutume, il avait promis à son beau-père de nombreux présents nuptiaux; mais, une fois marié, il manqua à sa promesse. Deioneus, comme gage, s'empara des chevaux de son gendre; celui-ci, pour les reprendre, fit mine de céder et de consentir à s'acquitter; mais Deioneus, invité à un festin de réconciliation, fut précipité dans un feu habilement dissimulé, et périt. Les dieux punirent Ixion en le privant de la raison, et aucun d'eux ne voulut le purifier. Cependant Zeus prit pitié de lui et le fit asseoir à la table des dieux. Parjure et meurtrier, il fut cependant purifié par Zeus qui le délivra même de la folie qui l'avait gagné), Ixion tenta de séduire Héra, qui s'en plaignit à Zeus; ce dernier trompa Ixion en façonnant une nuée (Néphélé) à la ressemblance d'Héra, nuée à laquelle Ixion s'unit effectivement, et qui engendra les Centaures (Pirithoos, fils d’Ixion épousa Hippodamie, et invita les dieux à ses noces; Arès, oublié seul, se vengea en y suscitant le combat des Centaures et des Lapithes qui ensanglantèrent les noces). Pour le punir de son crime, Zeus le fit attacher aux Enfers à une roue enflammée qui tournait sans cesse sur elle-même. Ixion, au milieu de ses souffrances, proclamait que la reconnaissance est un devoir inviolable.
  • si à vouloir tout prévoir, vous vous arrêtez en pleine action, vous risquez fort de mourir avant d'avoir pris une décision - le loup des étoiles de HAMILTON (je crois)
  • Qui respecte une personne sans secrets ?
  • Oui, non, je ne me calme pas
  • Un ami sur lequel on peut compter, pour un enterrement
  • l'utilisation que chacun fait de son savoir ne regarde que lui, et la justice au besoin
  • peu me chaut très cher, chacun est libre de faire ce que bon lui semble avec ses neurones (en outre, un perché est toujours moins dérangeant pour la sérénité public qu'un alcoolique vociférant voire violent)
  • Vive les chamans, eux savent comment se faire du bien avec du 100% bio plutôt que de se pourrir les narines ou le cerveau avec du chimique (puisque de toutes façons les drogues durent)
  • Ils ont tout fait pour nous anéantir, mais comme pour tout monstre ça nous a juste rendu plus fort
  • Pour une fois que je me trouve un hétéro
  • Inquiétant, pas net ? Non, trop (hon)net(e)
  • Je la respecte, même si elle ne fait rien pour
  • Sous le pavé, la page
  • La Suisse tient à rester neutre, jusqu’au bout du canon
  • Ce n’est pas parce que toutes les femmes sont des traînées que tous les mecs aiment les Marie-couche-toi-là
  • Lécher la grappe, de raisins
  • se demande vraiment pourquoi les hommes sont égoïstes et profiteurs alors que l'égalité ou tout du moins le respect apporte tant de chose.
  • Il faut laisser disparaître une femme qui disparaît de la circulation
  • 'au lieu de se mettre dans la position de victime faut plus se voir comme coupable admettre ses erreurs est indispensable pour les corriger
  • L'homme n'est pas entièrement coupable: il n'a pas commencé l'histoire; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. Camus (Albert)
  • J’ai été un bon garçon jusque là mais attention
  • J’ai besoin d’être Libre ! Libre ? pour quoi faire ???
  • Larron d'amour. Séducteur (Voleur de grand chemin, brigand, pillard ; Celui qui prend furtivement le bien d'autrui) ; S'entendre comme larrons en foire : [P. allus. à la fable de La Fontaine : Les Voleurs et l'Âne] Le troisième larron. Celui qui profite d'un litige entre deux parties pour en tirer avantage
  • C’est sûr, c’est pas un truc à porter à son actif
  • Mari jaloux va jusqu’au bout maintenant qu’il a fait fuir l’amant
  • Je me méfie, il est urgent d’attendre : je bouge pas, ou alors par la politique des petits pas
  • Tu ne peux pas me tuer : si mon cœur bat encore, je suis déjà mort du cerveau
  • Il n’y a pas d’endroit où courir/se cacher
  • Certains s’en vont, d’autres meurent
  • Demain je ne serai pas là, j’ai rendez-vous avec mon envie de crever pour en finir d’être un dégonflé de la vie
  • Tu n’as aucune chance, n’essaye même pas, ta seule échappatoire, ton seul choix valide, est le suicide
  • À la fin, je serai le diable ou dieu
  • Je ne sais jamais si je suis un dieu ou un animal, les deux sûrement
  • Je suis mon pire ennemi
  • La seule façon de savoir qui on est est de se voir à travers les yeux d’un autre, mais faut espérer qu’on appréciera ce qu’on y voit
  • 14 ans et demi, tu sens encore le pipi
  • N’en dit pas plus ! … Euh si, dis m’en plus !!!
  • Va voir ailleurs si je suis de bonne humeur
  • Maître de ses silences, esclaves de ses paroles
  • Le dandy (Homme qui se pique d’une suprême élégance dans sa toilette et dans ses manières) dandine (Balancer son corps soit par nonchalance, soit par manque de contenance) après le dîner
  • "coincer la bulle" : ne rien faire, expression venant à l'origine des niveaux à bulle du mortier qu'il faut caler à l'horizontale pour viser
  • Cabot : caporal
  • Cafard flytoxé (position du) : Posture fœtale, souvent employé suite à un excès d'alcool.
  • Cochonou : médaille de la Défense nationale
  • Pélo : obus, par extension tout projectile d'un calibre supérieur à 20 mm
  • Sarce et Vieux sarce: désigne un militaire expérimenté et rusé (généralement un sous-off ou un major), qui "s'est fait la bite sur le terrain" (en argot le mot sarce désigne le sexe masculin), connaissant bien les ficelles du métier. Sarce : Picard (Vimeu), sarcé, sarcelle d'hiver ; ancien liégeois, cherchelle, cerchelle ; espagn. cerceta ; du lat. querquedula : Genre de la famille des canards (querquedula), dont le type est la sarcelle, oiseau aquatique semblable au canard, mais plus petit. Dans la Marine : Voile qui bat, qui s'agite et ondule (Sarce que le vent n'y donne pas bien. On dit aussi, Barboter, comme les canards donc)
  • Tu sais que tu es un vieux sarce quand : tu passes des heures au cul des pompes, le sarce est souvent conducteur, c’est toi qui a la commande du ton sous le pied, tu te demandes à quoi sert la souplesse aux tests annuels, tu as passé le concours de SPP le sport était noté et c’était pas une aptitude, tu es capable de calculer les pertes de charge de tête en moins de 30 secondes,
  • Ce que j’ai vu d’elle flatte son allure, mais ce que je n’ai pas vu d’elle flatte mon (z)ob-session
  • Elle ne me regarde plus droit dans les yeux mais tout partout
  • Je vais te la faire à l’envers du décor
  • "secouer le bananier" = distribuer des médailles ou des citations
  • Bleu bite: soldat ayant peu de temps d'armée. Provient de la période révolutionnaire pendant laquelle les soldats de l'ancienne armée du roi avaient encore les uniformes blancs, alors que les conscrits étaient en bleu.
  • Grognasse (de grogner : pour le cochon, faire entendre son cri ; Murmurer, témoigner par un bruit sourd, entre ses dents, que l’on est mécontent) : Femme sans charme, vieille et laide, Femme que l'on méprise pour des raisons variées. 2. Prostituée. Synon. pop. Poufiasse
  • Sexe, mensonges et libido

Partager cet article

Repost 0

commentaires