Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 17:42
  • les hommes/femmes couchent avec un(e) femme/homme mais pensent à 10 autres (ou l’inverse)
  • Sur toutes choses on peut faire deux affirmations exactement contraires. Protagoras
  • Si tu donnes à quelqu'un un poisson que tu as volé, il mangera une fois. Si tu lui apprends à voler, il mangera toute sa vie. Philippe Geluck
  • elle a décidé aujourd'hui de mettre fin à ses nuits blanches pour apercevoir enfin à l'infini la clarté de la noirceur de ses jours d'hier
  • patience et persévérance ne sont que ruines de l’âme
  • Ce que vous voyez dépend de ce que vous cherchez
  • Partie remise n’est pas perdue
  • notre couple, c'est un compas, on est solidement attaché par une charnière au sommet mais nos branches doivent pouvoir évoluer en toute indépendance
  • L'amour n'a pas de sexe et le sexe n'a pas d'amour
  • Le plus difficile dans une relation, c'est d'être deux
  • L'humain meurt chaque jour de 24 heures
  • La petite toilette de printemps ne satisfait plus les Contestataires qui réclament LA grande lessive qu’ils attendaient
  • La vérité n’est pas dans un seul rêve, mais dans beaucoup de rêves. Pasolini
  • Les préliminaires c’est pas se laver les dents
  • Se faire des amis est une nécessité de commerçant, se faire des ennemis une occupation d'aristocrate
  • "Il existe deux sortes de cécité sur cette terre : les aveugles de la vue et les aveugles de la vie." [Ahmadou Kourouma]
  • La vie est une série de petites contrariétés qui se finissent par une grande catastrophe
  • Une blessure d’amour ne laisse pas de cicatrice, que des souvenirs
  • la stimulation oui, la simulation non
  • j’ai perdu toutes mes désillusions sur l’âme humaine grâce à elle ! Moi j’ai perdu toutes mes illusions sur l’âme humaine à cause de lui
  • nous sommes félins pour l’autre
  • laissons les parts de mystère faire plutôt que taire
  • dans la vie faut savoir jusqu’où on peut aller et aller un peu plus loin
  • je ne suis pas contre l’existence, juste contre la création
  • tu ne t'en porteras que bien mieux d'ici peu
  • pour une bonne nouvelle c'est une bonne nouvelle
  • faut dire que l'avenir s'approche à grand pas donc faut prévoir la suite
  • de la Nature pour le côté serein et de l'urbain pour la Culture
  • même si tu disais que le gros était fait, faut rien lâcher dans la dernière ligne droite ... au contraire, c'est là qu'il faut tout donner
  • il n'y a ni mensonge par omission ni lapsus, tout est dans la dissimulation
  • un artiste est comme une pieuvre : il jette son encre pour mieux se cacher
  • "Quand le soleil s'éclipse on en voit la grandeur." Sénèque
  • comment faire de rien un petit quelque chose
  • la jeunesse est un défaut qui se corrige avec le temps, il suffit d’attendre et de continuer à apprendre
  • "L'homme cherche plus à réduire son malheur qu'à construire son bonheur"
  • j'aimerais aussi que le succès soit l'aboutissement de la persévérance, j'aurais vraiment besoin d'y croire !!!
  • D'échec en échec jusqu'à la victoire disait Napoléon
  • Faire des erreurs c’est humain, les pardonner c’est divin
  • Un nouveau-né est un futur mort (Voltaire)
  • Pour jouir de l'arc en ciel, il faut passer par la pluie. Dolly Parton (philosophe country)
  • Les discours parfois nous divisent, mais l’action nous rassemble
  • Si c’est gratuit, c’est dans mes prix
  • j'alimente la cheminé de mon indifférence avec les bûche de ta futilité
  • Je ne suis pas un allumé, ce sont les autres qui sont éteints
  • Les humains fous amoureux n’ont pas besoin de limite ou d’encouragement mais de conseils.
  • Comme tous les gens ordinaires j’ai des rêves extraordinaires
  • Pour avoir la force de Lutter il faut avoir des raisons de vivre
  • que la vie soit mon jardin et la volonté mon jardinier
  • Prendre conscience, c’est transformer le voile qui recouvre la lumière en miroir
  • Devenir ce que je croyais vouloir pouvoir être
  • l'urgent est fait, l'impossible est en cours. Pour un miracle, prévoir un délai
  • Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des puissants... car les puissants ne travaillent qu'à marcher sur nos vies
  • "C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche." P.S
  • Désolé de t’avoir entraîné là-dedans ! Et moi de t’y avoir suivi !!!
  • Hier tu n’as pas que dépassé les bornes, tu as aussi vomi dessus
  • Les lazzi, de l’italien lazzo : lien, sont, dans le théâtre all’improviso, la commedia dell'arte, toutes sortes de plaisanteries burlesques, soit en paroles, soit en actions, des jeux de mots, des grimaces, des gestes grotesques
  • Le fantasme est la caresse de l’esprit
  • La conscience est une hallucination de l’inconscient
  • ‎"Je ne suis pas ici, je suis partout". Une vraie esthétique de vie
  • se faire dévorer des yeux jusqu’à ce que nuit s’en suive
  • il ne pense pas toujours à ça, mais quand il y pense ça prend toute la place
  • un ogre qui sait bien qu’il doit se mettre au régime, sauf que chaque minuscule gourmandise qui passe sous son nez le fait saliver
  • il est comme le loup de Tex Avery. Quand il aura pris quelques claques sur le museau, il se calmera peut-être
  • l’amour brise le destin car on suit son chemin "droit" au but, on tombe amoureux et tout devient flou car on a cédé à une pulsion animale
  • on ne mord que quand on a peur
  • on se dispute en silence, en (se) disant rien, ce qui fait plus refouler, rien n’arranger et tout en pirer
  • j’ai réussi à l           a maudire sans mot dire
  • on s’en sort toujours, jusqu’à la dernière fois
  • la vu(lv)e est imprenable
  • la vie du policier est pleine de périls, sa carrière pleine de courage
  • amours valétudinaires (dont la santé est chancelante, délicate, qui est souvent malade)
  • Calembredaines : Propos extravagants, ridicules ou trompeurs ; actions un peu folles
  • Je la déteste parce qu’elle t’aime
  • La mort est un excellent nouveau départ pour une nouvelle vie
  • J’en aurai fait deux en un dans ma vie, la première et la dernière
  • Ton sourire cache avec peine ton mensonge
  • Tout est à vendre, même ce qui ne s’achète pas
  • Une lumière d’espoir dans un monde qui sombre à petit feu dans les ténèbres
  • Les menaces sont faîtes pour être mises à exécution
  • Est-ce une invitation ? Seulement si tu dis oui !
  • D’abord je teste, ensuite j’offre ma confiance
  • Si jamais je suis en retard c’est que je suis mort
  • La manipulation c’est les policiers avec les truands, moi c’est juste du chantage
  • On ne tue pas un moustique avec un canon (Confucius)
  • Le pire n’est jamais sûr, même s’il n’est jamais bien loin
  • Quand je n’ai pas mon costume sur le dos, je ne connais pas la folie
  • C’est une constatation ou une doléance ?
  • Le grand large ne vaut pas le petit porc
  • Le grand défaut est d’aimer se compliquer la vie pour des choses simples
  • Le fond c’est moi, les formes c’est toi
  • En commerce ou autre, si t’es fidèle ça paye normalement
  • On nous isole pour nous étoffer
  • La tête dans les étoiles, les pieds dans la boue
  • Si on avait su ça n’aurait pas eu lieu, donc si ça a eu lieu c’est qu’on ne savait pas
  • Il n’est pas de véritable Liberté sans contraintes ni règles
  • Je vis dans un autre monde, je suis au-dessus de vous
  • Oui oui, je comprends bien … mais non
  • C’est moi ou y a pas une super ambiance … c’est bien ce que je pensais
  • À trop solliciter la patience des gens, ça finit par agacer
  • Si t’arrêtes pas de parler tu vas avoir des soucis
  • Dans la catégorie x, y en a pas beaucoup qui te tiennent le menton
  • En chair et en personne
  • Elle a des enfants tout autour du ventre
  • Le courage fait les humains illustres
  • Hier une légende, aujourd’hui il est presque totalement oublié
  • Braver le danger pour conquérir la Liberté, braver la mort pour la préserver
  • Vous avez abattu le tronc de l’arbre, mais il repoussera car ses racines sont nombreuses et profondes
  • À mon âge, on ne cherche plus à faire voir, tout est déjà tout vu
  • On ne voit pas plus loin que les choix qu’on ne peut pas comprendre
  • Une chose que je savais impossible mais qui est quand même arrivée
  • Nous sommes ici non par Liberté mais par absence de Liberté
  • Le but nous permet d’exister
  • Tant d’émotion pour de si petites choses
  • J’y vois pas coïncidence mais providence, pour moi c’est une évidence
  • Le problème c’est le choix, quand l’émotion chimique prend le pas sur la raison
  • L’espoir est la quintessence de la déraison, des illusions humaines
  • Le rêve vient de naître en moi, et si tôt il a été enlevé
  • Pourquoi déplacer des montagnes quand on peut passer par dessus? Ou creuser un trou?
  • Spectateur devenu acteur de sa propre vie
  • À toute accusation il doit y avoir une explication
  • Comme on ne pose pas de question, il n’y a aucune explication
  • Où et qui on va chercher ?
  • Un désert de misère dans un océan de néant
  • Dénué (et dénudé) de toute spécialité, beaucoup plus inadapté, l’humain a dû évoluer
  • Faute de patriarche pour faire régner l’ordre, la violence était devenue incontrôlable
  • Mise à l’encan : Vente publique aux enchères (Adaptation du lat. inquantum « pour combien »)
  • On ne prend pas de distance ensemble, puisque tu te rapproches de quelqu’un d’autre
  • -220 millions d’années : 1er mammifère
  • De plus en plus de faux ressemblent aux vrais
  • On s’est battu pour que la loi soit abrogée, pas pour qu’on en rajoute une
  • Les femmes adorent baiser, mais pas se faire baiser
  • Tu prends une grosse voix qui n’effraierait qu’une petite fille, mais je suis un grand garçon à qui tu ne fais pas peur
  • Pourquoi moi ? Parce que je ne sais pas pourquoi pas toi !
  • Les faits, rien que l’effet
  • La réciprocité est la clé de tous rapports humains
  • Je veux foncer tête baissée dans le mur pour l’exploser
  • Ils se servent de moi, je ne fais que leur rendre la pareille en les utilisant
  • Il y a gavé de faux nichons, autant que de vrais trous du cul
  • Coup d’envoi de la soirée, droit aux putes
  • Du jour au lendemain, d’ici quelques années
  • Je t’enlève au ciel sur Pégase le cheval blanc ailé, rejoindre les étoiles qui brillent des milles feux de l’Amour pour y faire ce que bon te plaira
  • Taureau devenu torero, chasseur devenu gibier
  • Mettre sur tes quenottes des menottes pour éviter que tu me vampirises
  • Il ne faut jamais compter sur la hâte, sauf pour accomplir son destin
  • Un grand jamais ne s’appartient car tous veulent l’avoir
  • Il se dissout sous terre
  • Y croire sans y croire car on ne domine rien
  • Je parle d’abord puis réfléchis après, quand c’est trop tard
  • Petit poisson dans grand bassin où je n’ai pas pied
  • Écrasé par le poids de la vie vide
  • Sans son aide je ne peux réussir, avec son assistance je ne peux qu’échouer
  • Flot de X devient fleuve
  • Vainqueur gagne par réputation qui le précède et va grandissante
  • Prêt à mourir pour en finir
  • Existence si brève que ceux qui l’ont vu naître le verront mourir
  • Trop de porcelets, pas assez de mamelles
  • Bras de fer finit en doigt d’honneur
  • Il se fait aussi discret que les autres sont bruyants
  • T’es belle comme une vache sacrée
  • Belle soirée, transformée en massacre de la St Valentin
  • Fais attention de ne pas mettre les pieds trop loin, dans le plat à tarte, sinon je te chie un cake
  • Vicieux et vicié
  • J’étais pas comme ça, c’est à cause de la force des farces de la vie que je suis ainsi
  • J’aime monter en grade mais pas en prendre pour lui
  • Soit ils protestent, soit ils sont tous dans le même cours de théâtre  et font un exercice d’happening
  • Plus porté sur l’action que la réflexion, ce qui le perdra
  • Clinomanie (manie lectuaire) : (Psychiatrie) Manie de rester coucher
  • Les farces de l’ordre
  • Le meilleur du plus mauvais X
  • Y a pas de mot sur mon clavier pour exprimer ce que je ressens
  • Rongé par le doute, conduit par l’incertitude
  • Je préfère une bonne poignée de main à un faux claquage de bises
  • Décevant mais pas très surprenant
  • Je m’en doutais mais vaut mieux demander pour être vraiment sûr
  • On ne peut le prendre, faut le demander
  • Le comportement amoureux est proche de la folie
  • (dés)équilibrer la grande équation
  • L’espoir est un luxe que je n’ai pas le temps de m’offrir
  • Je l’aime à la hauteur de ce qu’elle peut m’aimer
  • Si tu oses me décevoir, vengeance
  • Pas de problème, tu vois ce que je vois (veux)
  • Si t’as quelque chose à me dire, tu me l’écris
  • Elle te mâte et te plait depuis trois heures, elle sera partie dans une heure
  • Franchir la ligne du mystère et du danger pour passer de l’enfance à l’essence de l’adulte
  • Ce serait risible si ce n’était détestable
  • Comme à la chasse, avec les femmes on regrette toujours les coups qu’on n’a pas tirés
  • dans la vie, il faut choisir entre la Liberté et le bonheur : jeune on opte pour la Liberté, ensuite on choisit les contraintes qu'il faut pour être heureux
  • faire attention aux autres et à soi est contraignant, les résultats ne sont pas immédiats, mais on se crée du bonheur à long terme
  • t’as compris cela sur le tard ? Non, juste à temps
  • Je sais où est mon charme et où sont les choses qu'il faut me pardonner
  • Avancer tout seul c'est aller plus vite, avancer à plusieurs c'est aller plus loin
  • Le vivant est éphémère, le mort dure un peu plus longtemps dans le temps
  • on peut dégrader des murs propres avec des tags immondes, contrairement à certains graffiti artistiques qui embellissent de vilains murs dégradés
  • il ne s'agit pas d'une époque de changements mais d'un changement d'époque
  • de loin le X le plus proche
  • Jules Renaud disait : Les hommes naissent égaux. Dès le lendemain, ils ne le sont plus.
  • "Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts." Isaac Newton.
  • respect de la différence sans l'indifférence
  • juste ce qu’il faut pour être rigolo, mais pas trop pour pas être lourdaud
  • plus qu’un partage, un échange
  • deux façons d’être bon dans la vie : soit en étant bon, soit en ayant un sens critique erroné
  • totalitarisme existe quand le système l’emporte sur l’humain (Anna Arendt)
  • je n’en reviens pas de son étonnement, c’est consternant
Partager cet article
Repost0

commentaires