Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 19:34
  • On aurait dû s'attendre à ce que tout finisse par s'effondrer. Puisque tout est question d'équilibre et que le monde ne fait que basculer
  • Rodomontades : Propos fanfarons, attitude prétentieuse et ridicule; comportement d'un rodomont (De l'ital. Rodomonte, n. d'un roi d'Alger courageux mais fier et insolent, personnage de l'Orlando innamorato de Boiardo, poème épique écrit de 1476 à 1492)
  • Désolé que tu l’aies appris comme ça, enfin appris, enfin d’avoir fait ça quoi !
  • Je te casse la bouche avec ma matraque, mon gourdin
  • Je vais pas te quitter, ni te demander de partir
  • Le divorce c’est bien quand t’es jeune, quand t’es vieux c’est ridicule
  • Je ne promets jamais car je ne suis sûr de rien, sur l’instant comme après
  • Je ne sais pas comment/pourquoi ça s’est passé, mais ça s’est passé comme ça
  • Jouer l’un avec l’autre en même temps que l’un contre l’autre
  • Ils se ressemblent trop pour ce qu’ils ont de différences
  • Plutôt dos à dos que face à face
  • Attrait de la chair quand le soleil stimule la sécrétion d’hormones et la chaleur dévêt les corps
  • Compte autant de tristes nuits que de jours heureux
  • La capote c’est comme manger un bonbon avec le papier autour
  • Je suis loin d’être parfait, mais les autres le sont encore moins que moi
  • Éviter les mauvaises surprises c’est être sûr de louper les bonnes
  • Comprendre c’est ne plus juger
  • Je sais d’où je viens mais pas où je vais, et toi c’est l’inverse
  • Elle était bleue et moi rouge, ensemble on essayait de faire du violet
  • Je ne m’envoie pas bien haut en l’air ces temps-ci
  • On ne fait qu’en parler, mais la nuit est à nous
  • Quand je suis déprimé l’alcool fait qu’aggraver les choses ! Oui, mais faut boire assez pour dépasser ce stade, c’est pas un sprint mais un marathon
  • La vie est brève et le désir sans fin
  • Toute religion n'est qu'un système imaginé pour concilier des contradictions à l'aide des mystères. [Baron d'Holbach]
  • T’as pas envie de moi, t’as juste envie de baiser
  • je t’ai déjà dit pourquoi je ne pouvais pas te dire pourquoi
  • La politique, fille de la diplomatie et de l'escroquerie courtoise. [Jacques Sternberg]
  • Loterie est la plus belle invention du monde faite par les préleveurs d’impôts
  • Coelum, non animum mutant qui trans mare currunt : Courir au-delà des mers, c'est changer de climat, mais non changer de cœur (HORACE, liv. I, épit. XI, v. 27)
  • D’ici là il gèlera à pierre fendre en enfer
  • Redouter de douter
  • tant que je ne souris pas, j'ai l'air d'un jeune homme
  • "Les pas ne conduisent pas seulement vers le but ; chaque pas est un but." [Alain]
  • On remplace ce qu’on ignore par ce qu’on imagine
  • "J'ai fait des erreurs et je vous garantis que j'en ferai d'autres" (Barack Obama)
  • Je sais que je ne sais pas grand-chose
  • Suer le burneau
  • On peut être seul mais pas solitaire
  • Le temps est un grand maître, le malheur c'est qu'il tue ses élèves
  • "Si je n'écrivais pas, la vie serait morte" SAGAN
  • Après de sales histoires, dorénavant je n'aurai plus qu'un seul amour, indéfectible, sincère et fidèle : ce sera l'amour propre
  • Je suis comme tu me veux
  • Je l’ai inséminée lors d’un séminaire
  • pas des "pd", ce sont des "suce-tendre"
  • écarte tes roseaux que je pêche au large
  • Le vertige du néant
  • L’extase est l’envol des pieux au 7è ciel, les restants étant sous-vivants
  • Dieu nous aime, il nous tuera tous à l’Apocalypse
  • Si je t’ai appelé c’est bien que je suis désespéré
  • Chaque jour obligés de lutter contre notre haine
  • Tu ne pourrais même pas prédire 12h à 11h30
  • Comment tu sais tout ça ? Ça n’a plus d’importance !
  • Dans un monde de fous, seul un dingue est vraiment fou et exprime clairement sa folie
  • On ne peut obliger tout le monde à penser la même chose, et c’est bien dommage
  • Pire que des Cananéens (marchands phéniciens, Dieu ordonna aux Israélites de chasser les Cananéens pour prendre possession de leur pays ; “Les temples de Baal et d’Aschtoreth étaient généralement associés. Les prêtresses et les sodomites étaient des prostitués sacrés. Le culte de Baal, d’Aschtoreth et d’autres dieux cananéens consistait en des orgies sans nom; leurs temples étaient des centres de dépravation.” “Dans les ruines d’un de ces “hauts lieux” de la civilisation cananéenne, les archéologues “ont trouvé de nombreuses urnes contenant les restes d’enfants sacrifiés à Baal. Tout le périmètre alentour était un cimetière de nouveau-nés”. On a également mis au jour un “grand nombre incalculable de sculptures et de plaques gravées représentant Aschtoreth dotée d’organes génitaux hypertrophiés de façon obscène, tous objets destinés à exacerber la sensualité), des Madianites (dont les femmes avaient séduit les enfants d'Israël et fait adopter le culte des idoles)
  • Renoncer à cette fantaisie hippileuse
  • Je ne peux pas imaginer que je puisse songer à l’envisager
  • Je connais comme tout le monde la peur, c’est juste que j’ai appris non à la dominer mais au moins à la domestiquer
  • Contre rien ni pour tout
  • Solution mi-chèvre mi-chou
  • Je suis quelqu’un d’important, tu ne peux pas me tuer ! Combien tu paries que je peux et vais ?
  • En prison, le pointeur viole un autre détenu pour prouver qu’il n’est pas pd
  • Citoyens heureux de se laisser chloroformer
  • Les politiques jettent l’opprobre sur les fonctionnaires concernant l’échec de leur propre démagogie
  • Viens, approche-toi, n’ais pas peur, je ne vais pas te faire de mal, que du bien tu verras
  • Pourquoi ? Et pourquoi pas d’abord ???
  • Le temps du grand chagrin prenait enfin fin
  • On ne renaît pas tous les jours
  • Quand c’est sa fête faut être ponctuel
  • Un coup de peinture n’efface pas la saleté des années, faut décaper
  • Donner de faux-espoirs est pire que le désespoir
  • Seulement quand je pleure dans l’océan que mes larmes paraissent petites
  • Pas besoin de demander l’avis des femmes pour savoir ce qu’elles pensent
  • Tu ne le regretteras peut-être pas aujourd’hui ou demain, mais sûrement toute ta vie
  • Traiter les criminels c’est gérer les problèmes de la société
  • Donner un cadre à ceux prêts à outrepasser les limites
  • Comprendre le monde c’est pouvoir le transformer
  • Gardien de la paix ou putain de la république ?
  • Flic, un métier de chien, qui fait ce que ses maîtres lui demandent
  • Les commis de l’état se sont compromis
  • Zagury : l’énigme des tueurs en série
  • Toupet : Petite touffe de poils ; Assurance, aplomb mêlé d'effronterie
  • Besoin autant de chance que de courage qui ne manque jamais lui
  • Tant que je respirerai, rien ne sera terminé
  • Tant qu’on ne choisit pas, tout reste possible
  • Comme on ne peut pas revenir en arrière, le choix est difficile
  • Si je dis rien c’est bien qu’on est d’accords
  • Je te propose pas de monter boire un dernier verre ! Bah, si si, vas-y, j’ai envie
  • On se fait du souci quand on aime
  • Toi aussi tu rencontreras quelqu’une de bien : pas trop exigeante et qui n’aura pas d’autre choix
  • Il est gentil mais faut pas qu’il s’énerve
  • Fais pas le malin si t’as pas les cartes qui vont bien en main
  • Je ne sais pas quelle est l’idée derrière, mais c’est pas une bonne idée
  • Tout n’est que mensonge, la preuve ton nez s’allonge
  • Après l’effort/les forts, le réconfort
  • Abandonne tout espoir toi qui entre en mon antre
  • Que ce soit clair, c’est officiellement de ta faute
  • Tant pis, je tiens plus
  • Ce lover est un looser
  • Je me rends pas bien compte, t’as tout entendu ?
  • La nuit je m’ennuie dans mon lit
  • La nuit est mon royaume, j’y suis sous vérin
  • Je regrette celle qui ne me regrette pas
  • J’ai cauchemardé de toi
  • Ce qui a fait ton malheur est c’est que je croyais/voulais faire ton bonheur
  • À quel moment as-tu perdu la raison ? Lors de ta rencontre, qui fut fatal à mon raisonnement !!!
  • On n’est pas censés parler de ses sentiments, mais je préfère que tu sois clair pour que ça m’éclaire
  • La règle numéro 2 permet de transgresser  la règle numéro 1 si ça concerne une femelle
  • Surveille tes arrières alors que moi c’est devant le matos à protéger
  • Viens vite mon gros, je crois que ça y est presque
  • C’est bon, t’es tout nu, je peux passer ?
  • Un papillon est une chenille qui a fait son coming-out de sa chrysalide
  • Plus peur de la souffrance que de la Mort
  • Jamais senti aussi vivant qu’en tutoyant la Mort
  • On vivait en parallèle d’un autre monde possible et on le savait même pas
  • Les garçons, on a besoin de se serrer les couilles en pareil moment
  • L’enjeu est plus gros que toi et moi réunis
  • Sauvé par le gong d’une éternité d’enfer
  • Laisse-moi le temps d’y réfléchir ! Yesss !! Bon beh c’est non !!!
  • Comment te montrer que je suis fort et sensible, drôle et sérieux ? En étant toi, égal à toi-même
  • Une infime infirme intime partie de moi le savait
  • Je lui ai dit que je l’aimais, pas que j’étais amoureux d’elle
  • Plus ça va et moins y a de choses que j’ai le droit de faire
  • Ma dernière volonté est de ne pas ressusciter
  • Voguer avec célérité car le temps m’est compter
  • Je suis heureux, et très en colère
  • Je ne suis plus en état d’ébriété mais d’ivresse avancée juste avant de dégobiller
  • Quand j’avais ton âge c’était le futur car je suis plus jeune que toi
  • Il est où ? T’inquiète, il est bien là où il est
  • Les découvertes qui en ont découlé
  • Difficile, dangereux et dispendieux
  • Se hausser du bec : Se gober (du gaulois *gobbo (« bec » → voir gwp, « tête d'oiseau » en gallois, gob, « bouche » en irlandais), s’en faire accroire, s’exagérer son importance et ses mérites
  • Les vieux vivent plus grâce aux organes des jeunes qu’ils écrasent en voiture
  • Au moins dans la virtualité j’ai plein d’amis, même si pas forcément plus de contacts
  • Droit comme un Z (-ig, voire -ag)
  • J’ai eu honte, j’ai souffert, mais j’ai survécu
  • J’ai le droit de faire tout ce que je veux car j’ai mérité leur confiance
  • Les choses ont changé ! Mais je veux pas moi qu’elles changent
  • On vous dira comme c’était bien
  • Je te ressers, ton verre est à moitié vide ? Oui, même si moi je suis déjà à moitié plein !
  • Fait de la même matière que les rêves
  • Sans toi, je suis égaré comme un puceron sur une vie rosse
  • Faire amende honorable : Le mot "amende" vient du verbe "amender". Dès le XIIIe siècle, il désignait une peine, une punition correspondant à la réparation d'un tort, souvent grave, avant, bien plus tard, de se spécialiser dans la réparation pécuniaire, comme l'amende que nous versons aujourd'hui à l'État. L'amende honorable, qui imposait une demande de pardon en public, était une peine infamante qui se traduisait entre autres par une privation d'honneur (honorable = relative à l'honneur) et était opposée à l'amende profitable, celle-ci consistant en un paiement de sommes d'argent, la seule qui nous est restée.
  • La France n’a plus dans le monde le visage des droits de l’humain, Liberté Égalité Fraternité, culture, elle est défigurée
  • Oui, ça a augmenté, mais c’est égal au niveau de l’inflation, donc ça n’a que peu bougé
  • Un Abel qui n’a pas besoin de Caïn
  • Je bois jamais, mais là je sens que je vais trinquer et prendre cher
  • Ton préféré des Beatles ? Juice !
  • Je déteste déjà demain
  • Tu es vivant ! Je préfèrerais ne pas l’être !!!
  • Enfin quelqu’un qui m’écoute, je comprends mieux ce que ressens une radio, avec toujours l’impression de parler dans le vide
  • Je savais pas que c’était une telle responsabilité, d’ailleurs je croyais que c’était une irresponsabilité
  • Un regard à te faire fondre comme neige au soleil
  • Tu ne brouteras pas le gazon de ta voisine dit dièse
  • Je ne juge pas la laine sur la couleur mais sur la façon de gratter
  • Les nuages sont des atchoums de dieu
  • Non, je crois que oh eh hein bon !
  • Tu en es sûr ? En tout cas je crois bien !
  • Oui, non, pas pour l’instant, je réfléchis et saurai plus tard, je ne peux pas te dire pour le moment
  • Si tu veux qu’on apprenne à mieux se connaître, suffit de baiser
  • Il ne croit pas en l’amour alors qu’elle est folle amour
  • Rien n’est fini car rien n’a commencé
  • La prochaine fois y aura pas de prochaine fois
  • Si d’aventure y aurait d’autres aventures qui virent en mésaventure, qui tournent en déconfiture
  • Plus je vieillis et plus j’apprécie le goût sucré-amer de la vie
  • Partage entre la marge et le glamour
  • Réaliser des idées jamais entendues avant
  • Je crois bien que je ne sais rien
  • Vie très marginale, voire plus : dissolue
  • Le vieillissement est une maladie mortelle à 100%
  • Renoncer ou transiger est se compromettre
  • Les grandes terreurs sont muettes
  • Toute ma vie j’ai attendu ce moment où on ne pense plus à rien
  • Survie comme espèce, bien-être comme individu
  • Dès que je suis né j’ai crié « laissez-moi partir »
  • Je dis ça comme si … ! Bah ouais, des fois c’est comme ça !!!
  • On va chercher, même et surtout au fin fond du grenier
  • Elle te construit à sa manière pour mieux démolir ta propre matière
  • M’a propulsé vers un nouvel autre monde merveilleux, avec le danger qui en découle
  • Se tuer à l’attache-cœur
  • Nos croisements de regards révèlent qu’elle a perdu le contrôle
  • J’ai envie de te dire à tout de suite
  • Le but n’est pas de faire des accords, mais d’être sur la même longueur d’onde, de faire une belle mélodie/note/mélopée
  • Si toi t’es pas un chaud lapin, moi je suis chaude de la pine
  • Les nu(it)s les plus osé(e)s du monde
  • Si tu veux la séduire, laisse-toi faire
  • Tu finiras par te marier, même contre ton gré
  • Quel que soit le plan, tu n’en fais pas parti
  • C’est ce que dis ta bouche, mais mes oreilles sont trop bouchées pour entendre
  • C’est parfois plus facile d’être cruel que de dire ce qu’on pense
  • Tu fais l’amour comme un homme qui sort de prison
  • Ça n’a jamais marché avec quelqu’un, mais si ça marchait ouahou
  • Elle se défendait en disant « non non » mais ses yeux disaient « oui oui »
  • Il est revenu ? Il est jamais parti !
  • Je rêvais d’elle avant même de ne jamais la rencontrer
  • Quoi que tu fasses, ne sois pas toi-même
  • L’Amour peut surgir de nulle part et partout en même temps
  • T’en sais rien ! Si je le sais, et toi-même tu le sais aussi
  • Une boule de feu trop chaude pour moi
  • Ton regard m’a incité à penser que j’étais ton obligé
  • L'érotomanie est une maladie du groupe des psychoses, construite autour de la conviction délirante que l'on est aimé par une personne. Elle est aussi appelée syndrome de Clérambault
  • Jeunes et accortes (aimables et enjoués) gentes damoiselles
  • La bécasse est timide, simple d'allure comme d'atours. Elle est accorte cependant, rondelette et bien en chair. Rien qu'à la voir se couler sous les fougères, souple et dodue, on la devine savoureuse
  • Pas ce qu’était, ce que sera
  • J’improvise ma vie comme si c’était un film, mais pas celui d’un autre réalisateur/scénariste
  • Si je suivais mon instinct, je me tuerais
  • Je voudrais être mort ! Au moins t’as un projet de vie !
  • Quand on se suicide on le regrette toute sa vie
  • Y a pas de suicidé heureux
  • Bander pour et de la vie
  • Ils tuent, je baise : c’est ma seule Révolte
  • J’ai combattu la loi et la loi a gagné
  • Tout va bien tant que rien ne vient perturber cet équilibre instable
  • La beauté de X est une Rébellion sans cause ni but donc est possible
  • Beaucoup de travail, un peu de talent
  • Pas peur de la douleur mais du malheur
  • La vie est un hasard contraire aux destinées
  • Quitter ce monde comme j’y suis entré : crade, en hurlant, arraché des bras de la femme que j’aime
  • En toute affaire, recule d’un pas et tu auras l’avantage
  • Si tu sens/calcules que tu vas arriver en retard, pars en avance
  • Enfermé là où il se sait/croit en sécurité
  • Loi de Murphy : toute solution crée de nouveaux problèmes et tout ce qui commence mal finit pire
  • Carnaval obscure d’âmes perdues
  • Prognoïde : quelqu'un qui est persuadé que tout le monde l'aime malgré toutes les preuves flagrantes du contraire
  • Comme un enfant, tu fais du bruit et ne sais rien
  • Colifichet : Petit objet de fantaisie, de peu de valeur et de mauvais goût, sans utilité réelle, utilisé pour la parure ou la décoration
  • C’est toi qui sais
  • J’ai arrêté/changé tout ça, c’était pas mon histoire
  • C’est ton anniv’ ? Bah oui, comme tous les 3 avril que chaque année fait
  • Quelle journée … enfin, on verra ça demain !
  • Bonheur décroît quand l’intelligence croît
  • X perdu dans la vie/le film d’Y
  • C’est à son coup de crayon qu’on reconnaît l’artiste
  • Je me languis du passé même si je me précipite vers l’avenir
  • On ne les voit pas, ou alors on les ignore
  • dans la vie il faut au moins essayer le mieux plutôt que le confort du pire
  • un homme au ventre plein a l'esprit beaucoup plus serein
  • Essayer encore, rater encore, rater mieux. Samuel Beckett
  • Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. Mais peu d'entre elles s'en souviennent ! Antoine de St-Exupéry
  • Vous ne pouvez pas me détester puisque je suis supérieur à vous
  • Je ne suis sûrement pas un modèle, ou alors à ne pas suivre
  • Toc-toc ! Qu’est-ce que t’as à tambouriner comme ça, tu veux casser ma porte à taper comme un flic ?
  • Tout doux là, baisse d’un ton, m’enfin, ça va aller oui ?!
  • T’avise plus d’étaler ta science ici
  • il y aura toujours des gens qui jugeront, mais essayer de faire des choses c'est prendre des risques et çà c'est admirable... alors l'avis de ceux qui ne tentent rien importe peu
  • Ajouter l’insulte à l’injure
  • Tu ne sortiras pas grandi par cette attitude enfantine
  • Je trouverai la sortie tout seul, te dérange pas
  • Usé jusqu’à la corde (à linge sale, à pendre)
  • Tel délice qu’il faille de peu que le novice défaillisse/s’évanouisse
  • je vais pas t’attendre 107 ans les jambes croisées
  • j’aime la bite, mais pas la tienne
  • Vaincre la violence et l’oppression sans utiliser ni la violence ni l’oppression
  • J’ai perdu mon boulot alors que j’en avais besoin pour travailler
  • Du pognon à foison
  • Quand j'ai commencé à chercher du travail on a regardé si j'avais de l'expérience. Comme je ne suis pas né avec, j'en cherche toujours

Partager cet article

Repost 0

commentaires