Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 18:24
  • Pas tout changer, mais améliorer ce qu’on fait bien et corriger ce qu’on fait mal
  • Est-on Libre de son addiction ?
  • Quand je ne sais pas quoi penser, je préfère ne pas y penser
  • La St Valentin est un b(a)ise-ness fructueux
  • J’ai déjà cru au Père Noël et à la Fée des dents, mais t’aimer autant jamais
  • Le divorce ? Je ne peux pas me le permettre et c’est trop compliqué ! Ah … c’est beau l’Amour
  • J’y croirais quand tu penseras à moi
  • Passons vite du monologue interne au dialogue externe
  • Je lui ai menti car c’était le plus simple pour faire ce que j’avais envie de faire
  • Le divorce n’a pas le joli visage que j’avais envisagé
  • Je ne l’espérais pas mais je l’attendais quand même
  • J’étais son pays conquis puis elle est partie, elle a envahie un autre country
  • Les lâches qui trahissent la Cause sont nos ennemis
  • Une guerre ne se gagne pas en défilant : les mots ne suffisent plus, place à l’action et aux morts
  • Les combats désespérés ne servent et ne mènent à rien
  • Arrogance petite bourgeoise maquillée en discours Révolutionnaire
  • C’est ça ton but ?, briller pour la Cause pour être applaudi ???
  • Avancer la reconnaissance de la gloire silencieuse
  • Courageux et intelligent, mais manque discipline et prudence
  • Ce n’est plus de l’indignation mais de la Révolution
  • Je croyais que X nous sauverait mais ça n’a fait qu’empirer
  • Je ne peux plus agir, mais au moins soutenir la Cause
  • T’as de quoi être flatté vu comme il est avare de compliment
  • Je ne suis pas en guerre, je n’ai donc d’ordre à recevoir de personne
  • C’est injustifiable mais je l’explique quand même
  • Je préfère l’échec à la honte
  • Je fais mes choix selon ce que je sais, pas ce que j’ignore
  • Fantôme : celui qui a été/existé, mais n’est plus que l’ombre de lui-même
  • Je suis nul par manque de confiance
  • Même dans un cercueil je serai moins zombi qu’ici
  • Le malheur fait un malheur partout ailleurs qu’en ma demeure
  • Je ne sais pas, c’est bien pour ça que je cherche à comprendre
  • Je suis mort à X ans / ma vie s’est arrêtée il y a Y années
  • Je fais quoi ? Comme si de rien n’était !
  • D’habitude c’est moi qui pose les questions
  • Me mettre à table et trinquer avec les flics c’est pas mon truc
  • J’ai appelé les flics, ils envoient des types
  • Je n’aime pas la publicité inutile, mais je ne suis pas indifférent à l’argent
  • Il est maîtrisé et méprisé
  • Je ne te l’ai pas dit car si tu avais su tu aurais voulu le faire
  • Éteignons la lumière, allumons les étoiles
  • J’ai tiré un trait épais sur mon passé, tu ferais bien de faire pareil
  • On s’y fait à la longue ! Ah non, pas vraiment, ou alors parle que pour toi !!!
  • Talisman : diamant qui se porte au doigt gauche, comme l’anneau de mariage
  • Qu’elle parte vite, et loin … et surtout revienne tard, c’est le meilleur remède contre cette peste brune
  • Je n’engage pas les gens à faire ça, mais à au moins faire quelque chose
  • Agir en trouvant les moyens de ne pas se faire p(r)endre
  • Desseinateur
  • Les mots ont toujours tué
  • Les coupables rassurent la bonne société de son innocence (par comparaison)
  • Rien ne t’oblige … surtout pas moi
  • Marié, une liaison : aucune histoire
  • Je te dérange ? Euh, oui un peu quand même !
  • Ne fais pas semblant de t’intéresser, c’est plus la peine
  • J’avais un doute, autant dire que je me suis trompé
  • T’es sûr de toi ? Presque ! C’est rassurant !!!
  • L’amour elle s’en balance, elle a déjà trop penché
  • T’es amoureux ? Ca je sais pas, mais je me rappelle que j’étais bourré quand je l’ai bourrée
  • T’as pas de temps à perdre ?, ça tombe bien moi non plus alors allons-y franco, brut de décoffrage
  • Si elle a un peu d’humour elle le prendra bien, sinon elle ne le prendra pas du tout
  • Tu as tout compris … pour une fois
  • Il n’avait pas pu et maintenant ne peux plus rien faire
  • Pas la meilleure, juste la moins pire
  • Candaulisme : ma femme est tellement parfaite que pour en saisir toute la portée il faut l’essayer
  • Moins de bla-bla, plus de crac-crac
  • Tu ne le regretteras pas ! Je le regrette déjà !!!
  • Je ne sais même pas ce que c’est alors que je vais dire oui
  • Ça a bien changé, mais pas spécialement en bien
  • J’ai répondu à tout avec franchise et honnêteté, je ne répondrai plus à rien
  • Ignore tout ce qui t’entoure et n’écoute que mes critiques
  • Plus on désire et plus ça devient réel ! J’aurais aimé de dire oui mais non, ce n’est pas le cas !!!
  • T’as un cul comme un Courbet
  • Je me suis intéressé aux postérieurs postérieurement à mon dépucelage
  • Oh toi mon beau souci ! Euh, oui, et toi, ma belle chérie !!!
  • Jeune mâle efflanqué (maigre des flancs)
  • Son regard s’est éteint quand elle a compris ce qu’il se passait
  • Oui c’est moi, enfin presque
  • Avec un peu de chance … Je ne crois guère plus en la chance depuis qu’elle a tourné et m’a abandonné à mon triste sort/sir
  • Comment tu te sens ? Je suis debout, c’est l’essentiel !
  • Être faible, moralement et dans les bras
  • Nous sommes tous des condamnés à mort en sursis
  • Mon personnage est plus grand que nature
  • Ne pas se contenter de survivre, encore moins de sous-vivre (au risque de chavirer)
  • Pas d’ennemi connu car pas d’ami connu
  • Ce n’est pas tant que je n’ai rien à perdre que je m’en fiche de perdre
  • C’est leur sort … et il s’accomplit
  • L’état doit aider, pas que contrôler ! Il doit aussi prévenir et pas que guérir !!!
  • Y a eu une couille dans le pâté et on assiste à son effet retour
  • Words on fire : mots en feu
  • Je peux être ton meilleur ami comme ton pire ennemi, tout dépend de toi
  • Comme des brebis égarées au milieu de loups affamés
  • Dans un tort partagé, c’est pas glorieux d’avoir raison avec les autres
  • L’âme est une part divine volée par le serpent, qui mène à la Chute
  • Planter puis allumer la bougie sur le gâteau
  • Camarilla (empr. à l'esp. camarilla, dér. de camara pris spéc. au sens de « pièce du palais royal où avaient accès les gentilshommes, les ambassadeurs et les familiers ») : Entourage d'un souverain exerçant sur celui-ci une influence occulte et souvent néfaste. Le règne des camarillas commença quand celui des cortès [en Espagne et au Portugal, assemblée législative] finit (CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe). Groupe d'individus agissant sur le pouvoir ou l'autorité par l'intrigue et la cabale (intrigue secrète ourdie contre quelqu'un, pour l'atteindre dans sa réputation, ses actions ou ses œuvres)
  • T’inquiète pas, y a rien … ou pas de quoi … s’inquiéter
  • Soyons adultes : faisons des folies responsables … même si coupables
  • Sans compassion, j’ai moins de haine envers elle que pour X
  • Le contact humain, l’ultime frontière
  • Je ne suis pas amoureux comme l’amoureuse qui me poursuit de ses acides nuitées
  • Faut être hors-la-loi pour changer la loi
  • Si beaucoup échouent, on a plus de chance de réussir
  • C’est en vivant en marge de la société que je l’ai comprise
  • L’éthique est le problème de ceux qui ne sont pas concernés
  • Sans alcool je me rappelle au combien je te hais
  • L’un dans l’autre on est rien, les deux ensembles tout nous est possible
  • Comme le dit la boussole à l’aimant : « je suis désorientée, j’ai perdu le Nord, je suis complètement à l’Ouest, sachant qu’à l’Est y a rien de nouveau (du moins jusqu’à demain matin, au lever du soleil) »
  • Soyez heureux, faites cesser le feu
  • Tu ne vis que de ressentiments, comme la veuve d’un ancien combattant
  • Russ Meyer, le roi des nichons, connu pour ses réalisations de films de sexploitation (généralement projetés dans des cinémas de films d'exploitation, les précurseurs des cinémas des années 1970 et 1980 qui proposèrent un contenu pornographique. Les nudies (films mettant en scène des corps nus dans le but d'exciter le voyeurisme du spectateur) ont eu un certain succès
  • Quand j’entends le loup, je lâche un renard et une poulette
  • Même si je vais en prison, j’aurais une meilleure bouffe et plus de tendresse et d’attention
  • Je ne te demande rien, je ne désire rien : soyons Amis
  • J’ai peur, ne m’en dis pas plus, rassure-moi plutôt
  • Dis-moi d’abord ce que tu es et ensuite qui tu es
  • Sein : organe phallique qui pointe chez la femme
  • Je te rends ta Liberté, chérie ! J’ai jamais cherché à la reprendre !! En parole non, mais en changeant ta personnalité ainsi que ton approche de la vie (à deux en plus), en renonçant à tout ce qui m’avait bouleversifié en toi, si !!!
  • Si on avait pas été engagés, tu voudrais toujours ma main ?
  • Le moins de travail et de consommation possible pour le plus d’amusement
  • Le don n’est pas plus facile à porter que la dette
  • Ce n'est pas parce que l'ophtalmo vous soigne à l'œil que c'est gratuit
  • L’ignorance et la misère sont le fruit de la civilisation
  • Indifférence réfléchie à la vie et à la Mort
  • Nous sommes tous venus au monde avec des projets et des objectifs qui nous dépassent
  • La vie est une suite d’ennuis et de rififis (dispute violente, bagarre : formé sur rif « zone de combats, front ») qui ne se finissent qu’à sa nuit
  • La nuit fout les chocottes, le jour est top
  • Les murs qui protègent du danger isolent du savoir
  • Je doute de mes sens car la moindre illusion peut les affecter
  • Je tire le boulet de ma vie avec la chaîne d’existence dont j’ai forgé chaque maillon
  • Ni trêve ni repos
  • Tu crains trop la vie et le monde, qui à ta décharge ne te veulent pas que du bien
  • Tu ne vis tout que par intérêt
  • Je suis la principale victime de cet être mâle-faisant qu’est moi-même
  • Ça suffit maintenant, j’aimerais bien me réveiller là !
  • Pourquoi être joyeux/triste si pauvre/riche tu es ?
  • "engraisser" c’est amener les paresseux à s’en réjouir de l’être
  • T’es le Clark Kent de Superman : là où y a de l’action on est sûr de pas te trouver
  • Savoir ce n'est pas comprendre, et c'est de là que nait toute la réflexion !
  • Tu le souhaiterais ? Je souhaiterais surtout ne pas en être sûr !
  • Tu en est certain ? Je souhaiterais en être incertain au contraire !
  • Notre Mère la Mort t’as donné la vie en sa caverne, puis elle te rappelle en son sein pour refinir dans le Néant bouillonnant de son ventre
  • Je n’ai de cesse que le temps fasse son œuvre
  • Je viens de m'inscrire à un concours de circonstances
  • Si tu entends que je suis levé de bon matin, c’est sûrement que je ne me suis pas couché
  • Caron [chez les Grecs, Charon ou Caron, le « nocher des Enfers » (le nocher est celui qui conduit une embarcation), était le fils d'Érèbe (les Ténèbres) et de Nyx (la Nuit). Il avait pour rôle de faire passer sur sa barque, moyennant un péage, les ombres errantes des défunts à travers le fleuve Achéron (ou selon d'autres sources, le Styx) vers le séjour des morts] : venait finir le travail à la massue quand un gladiateur agonisait et n’était pas correctement mis à mort par son adversaire
  • À fleuret moucheté
  • La musique donne une âme à nos cœurs, des ailes à la pensée, un essor à l'imagination (Platon)
  • Printemps est une période où on s’épuise pour nourrir la génération suivante
  • Elle ovule donc y a pas une goutte à perdre
  • Légère comme une danseuse, espiègle comme une enfant
  • La sextime de soi diminue comme les seins et la bite s’affaissent
  • C’est fellinien : grand et gros (sein)
  • "L'amour n'est qu'un prétexte à avoir des sentiments"
  • Mélange détonnant de stupeur et colère
  • Argousin : dérivation de l'arabo-espagnol alguazil : Agent de police qui remplissait à la fois les fonctions d'huissier, de sergent de ville et de gendarme en Espagne
  • Lui a laissé ce système se mettre en place, l’autre ni touche pas
  • "Shiva", (soleil) dans la trinité hindoue, "créateur, préservateur, destructeur"
  • J’ai eu raison trop tôt, même si j’aurais préféré me tromper
  • À bras raccourcis
  • "Les mots manquent aux émotions." Victor Hugo
  • Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant." Pablo Picasso
  • "Il est beaucoup plus facile pour un philosophe d'expliquer un nouveau concept à un autre philosophe qu'à un enfant. Pourquoi ? Parce que l'enfant pose les vraies questions." Jean-Paul Sartre
  • "la solitude n'est rien, c'est l'absence qui tue"
  • Exister c’est s’affirmer
  • "Dès l'arrivée, le départ se profile." Ylipe
  • "Je ne sais pas ce que le passé me réserve" (Sagan)
  • On devient vieux quand on n’a plus envie de danser
  • Notre personnalité nous est inconnue, on passe sa vie à tourner autour
  • Vie de patachon (conducteur de patache : Bâtiment léger servant à divers usages ; mauvaise diligence à deux roues, mal suspendue, et dans laquelle on voyageait à peu de frais) : Mener une vie instable, mouvementée et dissolue
  • Nomade, si tu poses un pied en ville tu es tenté, si tu y poses deux pieds tu es perdu
  • Ceux qui savent ne disent pas, ceux qui disent ne savent pas
  • Je me sens très optimiste quant à l'avenir du pessimisme. Jean Rostand
  • Plagiat ou hommage, c’est pas la même
  • Lost in transgression
  • Avoir le cœur au bord des lèvres : envie de vomir
  • Ce n’est pas parce que tu ne veux pas entendre ce que je dis que ça n’existe pas
  • Le je vaut-il le chant d’elle
  • Tant qu'il y aura des yeux reflétant les yeux qui les regardent; tant qu'une lèvre répondra en soupirant à la lèvre qui soupire; tant que deux âmes pourront se confondre dans un baiser, il y aura de la poésie ! (Gustavo Adolfo Bécquer)
  • Je suis le plus stupide des imbéciles
  • On s’inquiète des problèmes lorsqu’ils arrivent puis on oublie
  • Y a un 2è service et du rab’ au grand buffet de la vie
  • La jeunesse commence à la vieillesse car sa vie est derrière soi et qu’on n’a plus rien à prouver
  • Fais tout pour être le meilleur que tu puisses être
  • Plonger et nager ou sauter et couler
  • Fourmi en hiver, cigale en été
  • Inventer son job est mieux que de trouver un job
  • Payer pour du sexe, tuer pour le plaisir, boire à plus soif, se torcher le cul sont des spécificités humaines dans le règne animal (même s’il existe des formes de prostitution chez certains, tout comme d’autres organisent des expéditions punitives pouvant conduire à la mort d’un congénère mais ce n’est jamais gratuit)
  • Don’t try to be credible, just be incredible
  • Je ne suis pas dans la compassion mais plutôt dans la compréhension
  • Tu mérites vaguement que je t’accorde mon attention
  • Je n’aime pas tout le monde mais je ne déteste personne
  • Ce n’est pas un petit plat qui se mange froid : c’est à consommer sans délai ni modération
  • Je suis sonné, assommé mais pas abattu
  • Je te dis volontiers que telle n’était pas ma volonté
  • On devrait juste rester amis ! Des amis j’en veux pas !! C’était juste pour être poli que je proposais ça, je n’en ai aucune envie non plus
  • On ignore tout de ce que c’est, pourrait être ou sera
  • Les rôles sont renversés … comme toi
  • Je te plaque une bonne fois pour toutes
  • Tu n’es pas un salaud, même si tu fais beaucoup d’efforts pour l’être
  • Il est irrésistible, et comme je n’aime pas trop résister … ça tombe bien
  • Je l’ai vu venir même si j’espérais que ça ne se produirait jamais
  • Il veut tout savoir, moi je ne veux rien dire, il faut tout inventer
  • En sabotant ce début, je voulais éviter que cette histoire soit juste de l’amitié : je préfère rien que pas grand-chose
  • Mettre fin à mes jours pour qu’elle porte le poids de sa culpabilité jusqu’à la fin de ses jours
  • Et ce(ux-)ci, à minima avec moi
  • Tu veux découvrir là où toi tu t’arrêtes et où moi je commence !
  • Je ne suis pas la personne que tu crois … ni celle que je crois non plus d’ailleurs mais ça c’est un autre débat (avec moi-même, note pour plus tard)
  • Une intrigue qui m’inspire
  • Une bonne pêche c’est soit beaucoup de petits poissons soit quelques grands
  • Copié par ses fidèles, imité par ses opposants
  • Tout ce qu’on a fait, on l’a fait ensemble
  • Les petits détails font les révélations de taille
  • Les experts se ravissent d’un futur radieux mais ils oublient leur propre ignorance
  • Laisse-le dire, la vérité est si rare
  • Prendre l’initiative avant la disgrâce
  • Répandre autour de moi des larmes d’innocents ou retrouver la paix
  • Dans mon monde à moi, il n'y aurait que des divagations
  • C’est notre mémoire et ses frontières sensorielles qui nous emmènent jusqu’où on peut s’amener
  • Quand j’ai des angoisses, je sombre dans le sommeil et/ou les hallucinations
  • Ce n’est ni du subconscient, ni des hallucinations ni même des rêves
  • La réalité n’est pas que celle qui apparaît dans le cadre de la caméra
  • Ce n’est plus de l’optimisme raisonné, c’est du rêve halluciné
  • À quoi bon vivre heureux si c’est pour être caché ?
  • Je mourrai sans regret
  • Ce que je suis quand même, au-delà de ce que je voudrais être

Partager cet article

Repost 0

commentaires