Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 20:58
  • A trop regarder par le trou de la serrure, on se prend la porte dans la gueule.
  • L’addiction est la parade classique à l’ennui.
  • Qu’on soit en forme ou qu’on ne le soit pas, la dernière goutte est toujours pour le slip.
  • Avec les enfants, c’est tous les jours le meilleur et le pire.
  • Tout est possible, mais est-ce faisable ?
  • La colère ne donne pas d'énergie, elle en vole, c’est un parasite qui se nourrit de ceux qu’elle habite.
  • C’est en allant vers la mer que le fleuve est fidèle à sa source.
  • Y a pas plus vif qu'un fainéant qui se brûle
  • Dans le tourbillon de la chasse d’eau on fini tous par passer par le même trou.
  • T’y vas pas avec le dos de la main morte !
  • La tentation du mal, c’est la certitude d’avoir de l’importance dans l’esprit de sa victime.
  • La confiance peut se perdre, mais elle ne se gagne pas.
  • Se faire respecter c’est se respecter soi-même.
  • Dépenser moins pour travailler moins.
  • Le crédit, c’est le ciment du couple.
  • L’amour c’est comme le père noël, un rêve d’enfant...
  • Tu as des yeux bleus océans, dans lesquels les miens perdent pieds ; je ne veux pas leur apprendre à nager car j’aime boire ta tasse
  • la mode se démode, le style jamais !
  • L’anthrax est la plus vieille maladie qui tue plus ou moins vite quasi tout animal, sauf les charognards car ils ont des sucs gastriques très acides
  • La survie est une question de hasard et de chance
  • Le chemin de l'excès mène au palais de la sagesse.(William Bake)
  • Personne n’y croyait mais tout le monde l’espérait
  • S’enticher de
  • Un rêve sans étoiles est un rêve oublié. (Paul Eluard)
  • La tendance la plus profonde de toute activité humaine est la marche vers l'équilibre. (Jean Piaget)
  • Dans la vie, il n'y a pas de solution. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent. (Antoine de Saint-Exupéry)
  • Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu avant de renvoyer les images. (Jean Cocteau)
  • L'homme absurde est celui qui ne change jamais.( Auguste Marseille Barthélémy)
  • Dans ta solitude tu confrontes tes monstres. C'est là seulement que tu peux leur trancher la tête. (Dasaro)
  • Les folies qu'un homme regrette le plus dans la vie sont celles qu'il n'a pas commises quand il en avait l'occasion. (Helen Rowland)
  • L'homme a besoin de ce qu'il a de pire en lui s'il veut parvenir à ce qu'il a de meilleur. (Friedrich Nietzsche)
  • Toute douleur qui n'aide personne est absurde.(André Malraux)
  • "Si je devais recommencer ma vie, je ferais les mêmes bêtises ; mais plus tôt." Groucho Marx
  • C'est au plus profond de soi que l'on rencontre les autres. (Gaston Miron)
  • Quand les autres me fatiguent, c'est que je me lasse de moi-même. (Jules Renard)
  • Je ne peux tourner cette page, je suis obligé de la déchirer et donc il en reste des traces/petits bouts dans la marge
  • Tu conclues, moi je ne fais qu’insinuer
  • Tu dis que t’es désolé uniquement pour mettre fin à la discussion
  • Les amants sont cruels s'ils voient faiblir l'aimé. " Mathias Enard
  • Lover dose
  • Permet-moi un zeste de scepticisme, et encore plus de pessimisme
  • Que tous les culs-bénits aillent au diable, lui on est sûr qu’il existe car on en a des preuves chaque jour
  • N’en fait pas trop, tes muscles sont aussi fatigués que ton visage
  • Infusion décaféisée avec un nuage de lait délactalisé
  • Si tu ne peux pas les battre, joint-toi à eux … et pourri les de l’intérieur
  • La différence entre provocation et intelligence est de savoir jusqu’où on ne peut pas aller trop loin
  • Soit trop peu, soit trop tard, et souvent trop peu et trop tard
  • Avec toi c’est le jour des ordures et des encombrants tous les jours
  • Menteur comme la bruyère : tu fleuris mais ne fais jamais de fruit (proverbe corse)
  • mon cœur est comme une porte de chiotte, y a des noms écrits partout dessus
  • Chose sur laquelle j’aurai été susceptible d’imaginer que ça aurait éventuellement intéressant d’y réfléchir
  • Esclave de moi-même et de ses turpitudes
  • Un jour je X … et pourquoi ce ne serait pas aujourd’hui ?
  • Antidépresseur le jour, somnifère la nuit
  • Il y a toujours quelque chose en nous que l'âge ne mûrit pas
  • "Le vrai voyageur ignore où il va" (Lao Tseu)
  • L'écrit c'est quand s'arrêtent les cris
  • "Qui se retourne sur le passé perd un œil; qui ne le fait pas perd les deux" Proverbe russe.
  • T’es belle … vue de dot
  • L’argent répare mais ne guérit pas
  • La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme. Voltaire
  • Chaque saint a un passé, et chaque pêcheur un avenir. Oscar Wilde
  • La force d'une image, c'est lorsqu'elle peut se passer des mots
  • Quand il y a beaucoup de méthodes pour une opération cela signifie qu’aucune ne marche vraiment
  • Il n’est pas plus esclave que celui qui se croit libre à tort. Johann Wolfgang von Goethe 
  • Les idées nouvelles déplaisent aux personnes âgées ; elles aiment à se persuader que le monde n’a fait que perdre, au lieu d’acquérir, depuis qu’elles ont cessé d’être jeunes. Madame de Staël
  • J’aime les gens distraits; c’est une marque qu’ils ont des idées et qu’ils sont bons : car les méchants et les sots ont toujours de la présence d’esprit. Charles-Joseph de Ligne
  • Il y a des milliers de pensées dans un homme qu’il ne connaît pas jusqu’à ce qu’il prenne une plume pour écrire. Shakespeare
  • Ce qui entend le plus de bêtises dans le monde est peut-être un tableau de musée. Jules & Edmond de Goncourt
  • Réjouissez-vous ! Le pire reste encore à venir...Philaster Chase Johnson
  • Je préfère être malheureux de temps en temps parce que je n’arrive pas à obtenir ce que je veux, qu’heureux tout le temps parce que je n’ai envie de rien ! Wolinski
  • D’abord les emmerdements s’additionnent, ensuite ils se multiplient. Jean-Francois Deniau
  • L’expérience est cette chose merveilleuse qui vous permet de reconnaître une erreur quand vous la faites à nouveau. F. P. Jones
  • Le dixième du mal que nous pensons parfois de nous, nous ne le tolérerions de personne. Alfred Camus
  • Je suis convaincu que la vérité sans armes et l’amour sans condition auront en fait le dernier mot. Martin Luther King
  • Choisir ! c’est l’éclair de l’intelligence. Hésitez-vous ? Tout est dit, vous vous trompez. Honoré de Balzac 
  • Il y a plusieurs façons d’être con, mais le con choisit toujours la pire ! San Antonio
  • En nous efforçant d’atteindre l’inaccessible, nous rendons impossible ce qui serait réalisable. Paul Watzlawick
  • Les querelles ne dureraient pas longtemps si le tort n’était que d’un côté. François de La Rochefoucauld
  • La vanité de faire savoir qu’on vous a confié un secret est généralement l’un des motifs principaux de sa divulgation. Samuel Johnson
  • Une joie partagée est une double joie. Un chagrin partagé est un demi-chagrin. Jacques Deval
  • Il était tellement terre à terre que son âme faisait corps avec sa chair Lebateleur
  • Vis comme si tu devais mourir demain... Apprends comme si tu devais vivre toujours. Gandhi
  • Alors que nous essayons d’enseigner la vie à nos enfants, nos enfants nous montrent ce qu’est la vie. Angela Schwindt
  • Il viendra un jour un être au regard si vrai que le réel le suivra. Joe Bousquet
  • Les gens heureux n’ont pas d’histoire; c’est pourquoi ils en font à tout propos. San Antonio 
  • Une haute sympathie pour les autres provient d’un grand degré d’adhérence à soi-même. Abe Kobo
  • Haine. Sentiment approprié à la confrontation de la supériorité d’autrui. Ambrose Bierce
  • L’image d’autrui est une fiction fabriquée par celui qui la regarde. William Boyd
  • Il faut deux personnes pour dire la vérité - une pour la dire et l’autre pour l’écouter. Henry David Thoreau
  • Un homme peut n’être pas l’égal d’un autre homme, mais il est toujours son semblable. Louis de Bonald
  • Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge. A notre époque, les enfants sont des tyrans. Socrate, 470 av. J.-C. 
  • Un journal a écrit que ce qui manque aux jeunes, c’est une bonne guerre ; ce qui ne nous apprend rien sur les jeunes, mais en dit long sur les vieux. Romain Gary
  • Des réflexions qui font réfléchir
  • Regarde ce qu’un homme critique avec le plus de virulence, et tu connaitras son vice secret. Cardinal Mazarin 
  • L’homme ordinaire, c’est le bonheur du conformisme. Roger-Gérard Schwartzenberg
  • REVEIL-MATIN : Instrument inventé pour réveiller les gens qui n’ont pas de jeunes enfants. Pierre Desproges 
  • Être grave dans sa jeunesse, cela se paie souvent par une nouvelle jeunesse dans l’âge mûr. Paul Léautaud
  • La jeunesse a cela de beau qu’elle peut admirer sans comprendre. Anatole France
  • La jeunesse sait ce qu’elle ne veut pas avant de savoir ce qu’elle veut. Jean Cocteau
  • Quand j’étais jeune, je plaignais les vieux. Maintenant que je suis vieux, ce sont les jeunes que je plains. Jean Rostand
  • C’est un malheur qu’il y a trop peu d’intervalles entre le temps où l’on est trop jeune, et le temps où l’on est trop vieux. Montesquieu
  • La jeunesse est courte. C’est la vie qui est longue. Françoise Giroud
  • On est jeune tant que l’on sait dire "non". Premier "oui" première ride. Henri Jeanson
  • On est jeune tant qu’on souhaite que chaque jour diffère de la veille; vieux quand on espère que chaque année ressemblera à la précédente. Gilbert Cesbron
  • La jeunesse montre l’homme comme le matin montre le jour. John Milton
  • La Jeunesse...cible de toutes les peurs quand on est vieux et source de tous les regrets quand on vieillit !
  • Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent. Antoine de Saint-Exupéry
  • Ceux qui recueillent les faveurs de la foule sont comme des esclaves qui auraient des millions de maîtres. Christian Bobin
  • La société est une merveilleuse machine qui permet aux bonnes gens d’être cruelles sans le savoir. Alain
  • Ah! le vieux rêve des gens honnêtes: pouvoir tuer quelqu’un en état de légitime défense. Alphonse Alais
  • Ce n’est pas en enfermant ton prochain dans une maison de santé que tu prouveras ta raison. Dostoïevski
  • L’amour est aveugle et sa canne est rose. Serge Gainsbourg 
  • Pour bien s’entendre, il faut avoir les mêmes défauts et des qualités différentes. Massa Makan Diabaté
  • Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction. Antoine de Saint-Exupery 
  • Parce que l’amour est avant tout un don de soi, la meilleure façon de dire je t’aime est encore de dire merci. Florent Joly
  • Quand le plus viscéralement organique se mélange avec nos sentiments les plus purs.
  • Les femmes préfèrent les hommes qui les prennent sans les comprendre, aux hommes qui les comprennent sans les prendre. Marcel Prévost
  • Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n’est pas simple, son présent n’est qu’indicatif, et son futur est toujours conditionnel. Jean Cocteau
  • En amour, quand deux yeux se rencontrent, ils se tutoient. Alphonse Karr
  • Aimer c’est la moitié de croire. Victor Hugo
  • Le mariage occasionne de multiples douleurs, mais le célibat n’offre aucun plaisir. Samuel Johnson
  • Quand on dit ce qu’on ne devrait pas dire, on s’expose à entendre ce qu’on ne voudrait pas entendre. Chilon
  • L’amour, c’est quand on n’obtient pas tout de suite ce qu’on désire. Alfred Capus
  • Si tous les hommes étaient gynécologues, il y aurait beaucoup moins de crimes passionnels. Jean Anouilh
  • Car on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on lui ôtera même ce qu’il a.
  • Quand la merde vaudra de l’or, les pauvres n’auront plus de trous du cul. Coluche 
  • L’argent qu’on possède est celui de la liberté ; celui qu’on pourchasse est celui de la servitude. Jean-Jacques Rousseau
  • La condition essentielle d’existence et de suprématie pour la classe bourgeoise est l’accumulation de la richesse dans des mains privées, la formation et l’accroissement du capital ; la condition du capital est le salariat. Le salariat repose exclusivement sur la concurrence des ouvriers entre eux. Karl Marx
  • L’économie, c’est l’étude de la manière dont la société gère ses ressources rares. Grégory N. Mankiw
  • Il vaut mieux être un spéculateur au bord de la faillite qu’un pauvre ruiné. Le premier est aidé, alors que le deuxième est expulsé de son logement, faute d’avoir payé ses crédits. Eric Revel
  • Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu’ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme. Adam Smith
  • Le libéralisme, c’est une doctrine qui pose en priorité que, dans un poulailler, les poulets sont totalement libres... tout comme le renard.  Joao Mellao Neto 
  • Avec la mondialisation, nous sommes tous interdépendants. On disait autrefois : lorsque les états-Unis éternuent, le Mexique s’enrhume. Aujourd’hui lorsque les états-Unis éternuent, une grande partie du monde attrape la grippe, et les problèmes actuels de l’Amérique sont bien plus graves que de simples reniflement...Joseph E. Stiglitz
  • Si on pose une fois de plus la question : « est-ce qu’un investissement réalisé pour produire des colifichets, pour lesquels il faudra faire de la publicité, serait une plus grande contribution au bien-être humain qu’un investissement améliorant le service de santé ? », il me semble que la réponse saute aux yeux ; la meilleure réponse que l’idéologie du laisser-faire puisse offrir est de ne pas poser la question. Joan Robinson
  • Le capital fuit le tumulte et les conflits. Il est peureux de nature. Cela est très vrai, mais n’est pourtant pas toute la vérité. Le capital a horreur de l’absence de profit ou des très petits profits comme la nature a horreur du vide. Quand le profit est adéquat, le capital devient audacieux. Garantissez-lui 10 pour cent, et on pourra l’employer partout ; à 20 pour cent, il s’anime, à 50 pour cent, il devient carrément téméraire ; à 100 pour cent il foulera aux pieds toutes les lois humaines ; à 300 pour cent, il n’est pas de crime qu’il n’osera commettre, même s’il encourt la potence. Si le tumulte et les conflits rapportent du profit, il les encouragera l’un et l’autre. La preuve : la contrebande et la traite des esclaves. Thomas Joseph Dunning
  • Le crédit n’est que l’apparente richesse des pauvres. Marie-Claire Blais
  • Croyez-vous encore qu’une croissance infinie soit possible sur une planète où les ressources sont limitées ? Frédéric Beigbeder
  • Une chose à comprendre à propos du système de réserves fractionnelles utilisé par les banques est que, comme dans le jeu de chaises musicales, aussi longtemps que la musique continue il n’y a pas de perdants. Andrew Gause 
  • Il ne peut y avoir aucune vraie liberté individuelle en présence de l’insécurité économique. Chester Bowles
  • Les sciences n’ont pas de morale ; les techniques pas davantage. Pourquoi l’économie qui est à la fois une science et une technique, en aurait-elle une ? André Comte-Sponville 
  • J’ai pour le métier de banquier exactement la même considération que les banquiers ont pour le mien, c’est-à-dire proche de zéro. Voilà que ceux-là mêmes qui voulaient émasculer les pouvoirs publics sont les premiers à s’adresser à eux pour répondre à l’urgence. Jean-Claude Junker
  • Les gens que tu couches sur ton testament ne dorment que d’un œil. Armand Farrachi
  • Plus mon cigare raccourcit et plus je dois tendre le bras vers le cendrier. Un patron aussi a ses soucis. Philippe Geluck
  • C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches. Victor Hugo
  • A la bourse tu as deux choix : t’enrichir lentement ou t’appauvrir rapidement. Benjamin Graham
  • L’argent n’est qu’une fiction. Aristote
  • Si vous voulez voir la valeur de l’argent, essayez donc d’en emprunter. Benjamin Franklin
  • L’obligation de produire aliène la passion de créer. Le travail productif relève des procédés de maintien de l’ordre. Raoul Vaneigem 
  • C’est au moment de payer ses impôts qu’on s’aperçoit qu’on n’a pas les moyens de s’offrir l’argent que l’on gagne. Frederic Dard
  • Le dernier mot dans une affaire est toujours un chiffre. Albert Brie 
  • L’inflation, impôt pour les pauvres, prime pour les riches, est l’oxygène du système. François Mitterrand
  • Les riches croient que les pauvres le font exprès. Jean-Pierre Milovanoff
  • L’euro, on ne vous demande pas de comprendre, on vous demande de payer. Anne Roumanoff
  • La finance est l’art de faire passer l’argent de mains en mains jusqu’à ce qu’il ait disparu. Robert W. Sarnoff
  • Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis. Thomas Jefferson (1802)
  • Pourquoi est-ce qu’en matière d’impôts une légère augmentation vous coûte 500 francs alors qu’une réduction substantielle vous fait gagner 20 balles ? Peg Bracken
  • Lire attentivement les cours de la Bourse, c’est une étude ; achetez quelques valeurs, c’est une leçon. René Dorin
  • Face à la crise écologique, il nous faut consommer moins pour répartir mieux. Afin de mieux vivre ensemble plutôt que de consommer seuls. Hervé Kempf
  • Un chef, c’est un mec avec une mentalité d’employé, mais qui ne veut plus rien foutre. Coluche
  • Le totalitarisme... découle d’un système spécifique de production et de distribution parfaitement compatible avec un pluralisme de partis, de journaux, avec la séparation des pouvoirs. Herbert Marcuse
  • Je ferais aimablement remarquer aux hommes politiques qui me prennent pour un rigolo que ce n’est pas moi qui ai commencé. Coluche 
  • Vous êtes purs, parce que vous n’avez pas eu l’occasion de ne pas l’être. François Mitterand (Congrès des Jeunesses Socialistes, 1975)
  • Je ne crois pas à la realpolitik, celle qui fait échanger ses principes contre des contrats. Nicolas Sarkozy (discour de campagne, Mars 2007) 
  • La politique, c’est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. Paul Valéry
  • Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l’électeur moyen. Winston Churchill

Partager cet article

Repost 0

commentaires