Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 07:43

Catégorie : VII] Ni dieu ni maître : la spiritualité n’est pas mauvaise en soi, la religion si !!!

 

 

Fiche de visionnage n°40 :

Épisodes 151/152 (saison 10, épisodes 12/13) – Vas-y Dieu ! Vas-y !

 

 

 

Analyse philosophique des extrêmes : La religion est-elle nuisible au monde ???


 

Les pros : Richard Dawkins, Mme Garrison, les athées du futur,

Les antis : le Sage des loutres de mer.

 

 

Thèse : la religion est stupide et dangereuse ;

Antithèse : la religion est manipulée par les humains pour arriver à leurs fins ;

Synthèse : l’ennemi n’est pas la religion, mais le dogme absolu !

 

 

Il était une fois à South Park Cartman qui attend devant le magasin EV Games l’arrivée de la Wii. Sa mère vient le chercher pour aller à l’école, mais depuis qu’il attend sa sortie depuis des mois, il a l’impression que le temps ralentit chaque jour. Pour lui, c’est comme attendre Noël… un millier de fois. Il n’arrive tout simplement pas à être patient !

 

 

Introduction :

 

 

Les humains sont des animaux spirituels depuis qu’ils enterrent leurs morts, c’est-à-dire depuis 100 000 ans environ, que ce soit du fait de nos cousins néandertaliens ou de nos ancêtres sapiens !

La religion, avec son panthéon de dieux et ses structures institutionnalisées, remonte à environ 5 000 ans, « bizarrement » en même temps que l’apparition de l’état et de l’organisation hiérarchisée du pouvoir ! En parallèle, c’est également à cette époque que sont apparues les premières traces évidentes de guerres organisées, avec des soldats plus ou moins professionnels !

 

Compte tenu de ces facteurs et du fait que la foi ne soit pas logique en tant que telle, beaucoup pensent – dans notre monde actuel basé sur la science – que l’humanité se porterait bien mieux s’il n’y avait plus de religion pour dresses les humains les uns contre les autres ! Toutefois, c’est oublier un peu vite que souvent la religion n’est qu’un prétexte à la guerre, les humains se débrouillant très bien pour s’entretuer avec de tout autres motifs !

En somme, la religion est-elle nuisible au monde ???

 

 

Thèse en faveur de la religion comme nuisance inutile

 

De plus en plus de courants religieux remettent en cause la théorie de l’Évolution, allant même jusqu’à vouloir la censurer !

Depuis son invention au XIXè siècle par Darwin, la théorie de l’Évolution subit de nombreuses attaques. Au cours du XXè siècle elle a été sérieusement chahutée par divers mouvements religieux, jusqu’à ce qu’elle soit définitivement entérinée dans le corpus scientifique et les programmes scolaires. A présent, même si certains n’ont pas dit leur dernier mot et continuent de la décrier, elle fait clairement partie des cours de biologie et doit donc être enseignée, de préférence par des gens compétents qui seront capables de répondre à certaines interrogations concernant des trous dans la démonstration totale de cette théorie.

C’est exactement ce que rappelle la principale Victoria à Mme Garrison : l’Évolution fait partie du cursus de l’école et ils doivent donc l’enseigner ! M. Mackey rajoute en outre que cette théorie a été prouvée, mais de toute façon, précise la principale, les élèves veulent apprendre et ils sont assez mûrs pour manipuler n’importe quel concept ! C’est bien ce que déclare une fille à son père catho : elle veut apprendre des choses, même si son père s’y oppose et lui ordonne de se taire. En fait, le problème n’est pas tant l’enseignement de l’Évolution dans les classes, mais les compétences requises par l’enseignant. Et justement, la principale Victoria estime que Mme Garrison ne s’y connaît pas assez, d’où son remplacement pas Richard Dawkins, un scientifique évolutionnaire renommé dans le monde. Même si Mme Garrison considère que Dawkins est un stupide homosexuel et qu’elle peut enseigner à sa propre classe, cela ne changera rien : Mme Garrison ira s’asseoir dans la classe et aidera M. Dawkins à avoir ce dont il a besoin. Ce nouveau prof, compétent, explique : il y a plusieurs milliard d’années ont évolué de simples organismes unicellulaires dans toute la complexité qu’est la vie autour de nous. Ce fut des changements des traits héréditaires qui ont permis l’apparition du premier mammifère. Pour Mme Garrison, butée comme elle est, il s’agit de poissons-grenouilles retardés, mais Dawkins explique que c’est une simplification un peu brute. Poursuivant son cours, il ajoute que la vie a la merveilleuse faculté de s’adapter, de changer, comme nous transformer au point de se déplacer debout. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il s’agit de très grands nombres : l’Évolution n’est pas juste apparue par chance, en fait, elle était « destinée » (par les probabilités) à apparaître !

 

La religion, en tant que croyance, ne peut se baser sur des explications rationnelles ; elle fait appel à la foi plutôt qu’à la raison !

Une religion se construit sur la base de phénomènes extra-ordinaires afin de rassurer ses croyants sur le fait que tout est possible, ici-bas ou ailleurs dans un monde meilleur. De fait, on ne peut lui appliquer de raisonnement logique puisque par définition la part de rêve qu’elle nous vend repose justement sur la transgression des règles naturelles afin de nous permettre d’envisager un monde surnaturelle où rien n’est impossible, et sûrement pas la vie après la mort !

Au restaurant, Richard Dawkins dîne avec Mme Garrison. Lui qui trouve qu’elle est la femme la plus franche qu’il n’ait jamais rencontré, comme si elle était son âme frère, se désole qu’elle ne soit pas athée alors qu’elle a tellement de peps, de vie en elle. Même si Mme Garrison se dit assez ouverte, Dawkins ne peut comprendre pourquoi quelqu’un d’aussi franche qu’elle se donne à corps perdu dans cette entière philosophie de dieu. En fait, ce n’est pas tant qu’elle soit totalement dans l’esprit de dieu, elle pense juste qu’on ne peut pas réfuter dieu ! Dawkins se saisit de cette réponse : s’il lui disait qu’il existe un monstre spaghetti volant, est-ce qu’elle le croirait simplement parce que ça ne peut pas être réfuté ? Devant cet argument imparable, Mme Garrison change d’avis du tout au tout : c’est si simple, dieu est un monstre spaghetti ! Ses yeux sont enfin ouverts, et elle crie au monde qu’elle est athée à présent ! Dawkins est aux anges ! Mme Garrison a tout compris maintenant : l’Évolution explique tout, il n’y a aucun grand mystère dans la vie, juste l’Évolution … et dieu est un monstre spaghetti !

 

Il suffit de voir que les trois grandes religions ont le même dieu et qu’elles se font la guerre depuis des siècles pour comprendre que la religion est un sacré problème !

Depuis trop longtemps le monde connaît régulièrement des guerres sur fond de querelles religieuses ! Que ce soit entre religions ou entre différentes paroisses prêchant différemment le même dogme, les humains n’ont eu de cesse d’imposer par la force du sabre la doctrine de leur goupillon. Ainsi, s’il n’y avait plus de religion, une douloureuse épine serait enlevée du pied de l’humanité, qui pourrait alors enfin vivre en paix avec tous ses semblables, sans prise en compte de forces invisibles mais pourtant si nuisibles au bonheur de tous !

Alors que Mme Garrison s’est ouvertement moquée de Stan et de ses relents religieux, le soir-même Dawkins lui fait la morale, n’étant pas sûr que ce qu’elle a fait en cours était bien. Mme Garrison ne comprend plus, son homme lui avait pourtant dit que le monde serait meilleur sans religion ! Pour elle, il a juste été trop gentil avec les gens des religions dans le passé. Avec son intelligence à lui et ses couilles à « elle », ils peuvent changer le futur de ce monde ! Dawkins se met alors à imaginer un monde sans religion : aucun musulman tuant de juifs, aucun chrétien détruisant de cliniques d’avortement. Le monde serait un endroit merveilleux… sans dieu ! Mme Garrison est sous le charme de cet homme, le plus intelligent de la Terre : avec elle à ses côtés, rien ne l’arrêtera ! D’ailleurs, quand Cartman arrive dans le futur, on lui explique qu’il a vécu à une époque où un grand événement s’est produit, un événement glorieux qui a finalement réduit à néant toute religion. Maintenant, le monde entier est athée. En effet, il a connu à son époque la personne qui a fondé en premier leur merveilleux groupe : La Ligue des Athées Unifiés.

 

Antithèse en faveur de la religion comme bouc émissaire des malheurs du monde

 

Considérée sous certains aspects, la théorie de l’Évolution peut paraître plus que douteuse, ouvrant ainsi la voie à sa contestation, même par des scientifiques !

Lorsqu’on regarde la théorie de l’Évolution, on ne peut s’empêcher de trouver qu’elle est quelque peu capillo-tractée : même si cela se déroule sur des millions d’années, il semble difficile de croire que l’humain soit issu de bactéries qui ont évolué pour devenir des poissons puis des mammifères !

C’est ainsi que Mme Garrison enseigne aux enfants la théorie de l’Évolution, même si elle pense que l’évolution est un tissu de connerie, mais on lui a dit qu’elle devait quand même l’enseigner. Ça a été imaginé par Charles Darwin et ça donne quelque chose comme ça : au début nous étions tous des poissons pataugeant dans l’eau. Un jour, un couple de poissons a eu un bébé naze, et le bébé naze était différent, donc il devait vivre. Donc Poisson Naze est parti faire plus de bébés nazes, et un jour, un bébé poisson naze s’est faufilé hors de l’Océan avec ses mains de poisson mutantes… et il a enculé un écureuil ou quelque chose et ça a fait ceci, un écureuil grenouille naze. Lui-même a ensuite eu un bébé naze qui était un...poisson-grenouille singe…Et ensuite ce poisson-grenouille singe a enculé ce singe, et…ce singe a eu un bébé naze mutant qui a baisé un autre singe et…ça a donné nous ! Donc voilà : nous sommes la progéniture naze de 5 singes s’étant enculés avec un poisson-écureuil ! Félicitations !

 

Avec la recrudescence de certains mouvements religieux, de plus en plus de parents n’hésitent plus, choqués qu’ils sont par la théorie de l’Évolution, à demander une dispense de cours !

Depuis la chute du Mur et du communisme, bon nombre de personnes s’en retournent vers la religion pour trouver une voie de salut à un monde qu’ils ne comprennent plus. Par voie de conséquence, cela ressurgit sur l’enseignement de la théorie de l’Évolution, que certains refusent désormais ouvertement. En effet, au-delà du fait qu’ils puissent être choqués par cette vision trop scientifique de la chose, ils estiment que leurs enfants n’ont pas à entendre ce genre de sornettes puisque eux voudraient les élever uniquement selon les enseignements du livre (quel qu’il soit) !

C’est exactement le point de vue de Mme Garrison : estimant que la théorie de l’Évolution est le mal, elle qui fait attention à ses élèves ne veut pas remplir leurs têtes de mensonges : elle n’enseignera pas l’évolution dans sa classe ! Pour elle, l’Évolution est une théorie, une théorie écervelée qui dit qu’elle est un singe, alors qu’elle se considère clairement comme une femme ! Elle prévient la principale Victoria : ses élèves ne sont pas prêts à entendre ces sornettes ! D’ailleurs (même si c’est pour une toute autre raison, l’attente insoutenable de la sortie de la console Wii), Cartman à la fin du cours sur l’Évolution sort en hurlant qu’il n’en peut plus ! Mme Garrison avait raison, elle qui savait que ça arriverait ! Par la suite, une famille catholique dévote vient se plaindre à la principale Victoria : elle aimerait bien savoir pourquoi sa fille pense maintenant qu’elle est un poisson-grenouille retardé !!! Eux qui ont travaillé des années pour inculquer à leur fille les enseignements de Jésus Christ, ils estiment qu’en un seul coup de balais l’école essaye de détruire tout ce qu’ils ont fait ! Pour la principale, s’ils ne désirent pas que leur fille apprenne l’évolution de son espèce, ils peuvent la retirer de la classe. C’est bien ce que les parents comptent faire !

 

Quoi que l’on pense des religions, il faut bien admettre qu’elles ne sont qu’un prétexte pour déclarer une guerre qui aurait lieu de toute façon !

Alors que les religions institutionnalisées n’existent concrètement que depuis 5 000 ans, les guerres et la violence au sens large font partie de l’humanité depuis sa naissance, puisque même les autres animaux s’y adonnent, sous d’autres formes certes mais quand même ! Ainsi, la religion n’a jamais servi qu’à justifier des guerres qui étaient prévues par des chefs pour d’autres raisons, notamment économiques, territoriales ou de vengeance tribale ! Pour information, les dernières guerres des siècles passés n’avaient aucun lien avec la religion, même si elle a toujours pu être employé pour galvaniser les troupes contre l’ennemi, cet impie qui croit en autre chose voire en « rien » !

Cartman, dans le futur, se trouve au siège de la Ligue des Athées Unifiés, quand celle-ci se fait attaquer par l’Alliance Athée Unifiée ! Cartman explique qu’il est juste un petit garçon du passé qui veut jouer à la Nintendo Wii, mais il se fait embarquer dans le vaisseau de l’Alliance Athée Unifiée. Leur chef apprend aux loutres de l’Alliance des Athées Alliés qu’ils tiennent l’enfant du passé, et qu’ils sont donc à présent les athées au pouvoir ! Cartman participe ensuite à l’assaut de l’Alliance Athée Unifiée contre les loutres de l’Alliance des Athées Alliés, mais il se fait capturer par les loutres puis devient leur ami. Ayant faussé compagnie aux loutres, il se rend à une réunion de l’Alliance Athée Unifiée. L’Enfant du Temps y est revenu avec une information sur leurs ennemis jurés, l’Alliance des Athées Alliés : ils ont commencé à creuser pour des palourdes dans le secteur J7. S’ils leur lancent une attaque éclaire, ils peuvent détruire leurs réserves alimentaires. A la Ligue des Athées Unifiés, l’information circule que l’Alliance Athée Unie est prête à envoyer ses vaisseaux d’attaque pour anéantir les champs de palourdes de l’Alliance des Athées Alliés, laissant ainsi leur capitale sans protection. Ordre est donné aux troupes de se préparer à raser l’Alliance Athée Unie ! Du côté des loutres de mer, le chef révèle que l’Alliance Athée Unie a pris un morceau de la ville, bientôt ils vont envoyer leurs vaisseaux de guerre pour détruire leurs faux champs de palourdes. Et pendant que leurs navires seront ailleurs, la Ligue des Athées Unifiés tentera de les attaquer. Leur plan a parfaitement fonctionné : quand la Ligue des Athées Unifiés attaquera l’Alliance Athée Unie, ils entreront dans la bataille et les tueront tous ! Leur Science, leur réponse à la Grande Question, règnera ! Les troupes de loutres de mer s’enthousiasment : « Vive la Science ! Vive la Science ! Vive la Science ! ». Au nom de la Science toute-puissante, ils se doivent de tuer les mangeurs sur table !!! Au QG de l’Alliance Athée Unie, le temps est venu : que la Science leur donne le courage de faire ce qu’ils doivent faire, en commençant par lancer tous les vaisseaux de guerre sur le secteur J7 et prendre les champs de palourdes des Loutres ! Ce dont se réjouit la Ligue des Athées Unifiés : l’Alliance des Athée Unis a envoyé tous ses navires, leur capitale n’est plus protégée, l’attaque peut commencer aux cris de « Vive la Science ! ». De retour au QG l’Alliance Athée Unie, Cartman et autres doivent aller dans la salle de guerre, le seul lieu sûr ! En effet, la Ligue des Athées Unifiés attaque la ville alors qu’ils sont sans défense : les Loutres de mer gagnent du terrain, elles ont passé le portail Est ! Le boss de la Ligue des Athées Unifiés hallucine, se demandant bien ce que fout cette bande de loutres, puisqu’il s’agit de leur attaque ! Mais justement, les loutres de l’Alliance Athée Alliée les attaquent tous les deux, même si, comme le fait remarquer l’Alliance Athée Unie, ces abrutis poussent vers leur fin à tous !!! Après avoir tenté de négocier, la Ligue des Athées Unifiés se résout : ainsi soit-il, puisqu’ils ne peuvent se mettre d’accord, que tous se préparent à mourir !!!

 

Synthèse

 

Certains, plutôt que de nier bêtement la théorie de l’Évolution, s’en serve pour la retourner contre elle et la décrédibiliser par certains de ses aspects bizarroïdes !

Depuis que Darwin a défini la théorie de l’Évolution, et notamment le fait que nous descendons de singes, les opposants ont toujours nié avoir un quelconque rapport avec des macaques ! Ils ont alors utilisé cet argument, fallacieux selon eux, pour démonter la théorie en entier en arguant qu’il suffit de comparer les comportements des primates pour voir que nous n’avions aucun lien de parenté (si ce n’est peut-être avec le bonobo, notre cousin fou de sexe, qui lui préfère faire l’amour que la guerre).

Mme Garrison utilise donc l’argument selon lequel nous sommes tous liés aux singes, pour critiquer la théorie de l’Évolution : il suffit de les voir au zoo, chiant dans leurs mains et jetant leur merde sur les gens, pour voir que nous ne sommes pas pareils ! Mais Dawkins a raison de rappeler qu’il ne s’agit pas d’une théorie mais de faits scientifiques ! Mme Garrison est persuadée pour sa part que Dawkins serait embêté si elle croyait à cette merde et que lui irait en enfer ! Mais en fait non, puisqu’il est athée ! Mme Garrison est toute fière de l’avoir découvert, eu tel un serpent caché dans l’herbe, mais lui n’a jamais caché son athéisme ! Pour le pousser dans ses retranchements, Mme Garrison joue la comédie comme un singe, défèque devant tous les enfants dans ses mains et jette sa merde sur Dawkins. Qu’on ne lui demande pas ce qu’elle fait, elle n’est jamais qu’un putain de singe !!! Elle se défend ensuite chez la principale Victoria qu’elle essayait simplement de montrer un point précis à M. Dawkins à propos de l’incongruité de certains rapports scientifiques. La principale décide alors de retirer Mme Garrison de cette salle de classe, mais Dawkins prend sa défense. Il ne pense vraiment pas que ce soit nécessaire : certes, cette femme est vraiment persistante, mais elle fait attention à ses élèves ! La principale cède, mais ne veut plus de lancés de merde !

 

Quoi qu’on pense de la théorie de l’Évolution et même de dieu, l’un n’est pas forcément incompatible avec l’autre !

Aujourd’hui que la théorie de l’Évolution est largement acceptée et prouvée, certains pensent toutefois qu’elle ne remet pas fondamentalement en cause l’existence d’un dieu ! En effet, pour certains courants religieux non-intégristes, la science peut très bien expliquer comment nous avons évolué, sans pour autant rejeter la notion d’un grand architecte de l’Univers. C’est ce qu’on appelle l’intelligent design, à savoir qu’un dieu peut très bien avoir mis sa petite graine de vie sur Terre puis l’avoir laissée se développer selon des règles évolutionnistes scientifiques !

Alors que Mme Garrison affirme haut et fort qu’il n’y a pas de dieu, sachant que Dawkins tempère ses ardeurs en rappelant que la direction de l’école n’aime pas ce genre de discours, Stan intervient et précise qu’il pourrait encore y avoir un dieu ! En effet, pour lui, l’Évolution est la réponse au « comment », non pas au « pourquoi » ! Mme Garrison, sonne le tocsin d’alerte au naze, se moquant de ce stupide gamin qui croit aussi en un monstre spaghetti volant ! Elle prend alors sa chaise, et Stan dessus, et le met bien en face de tout le monde, dans le coin, en le coiffant d’un bonnet « J’ai la foi » !

 

Que la religion, en tant que dogme, ait mené à des excès en tous genres, cela va s’en dire, mais cela pourrait également arriver avec d’autres valeurs, tout autant dogmatiques !

Le fondamentalisme, en cela qu’il se définit par une vision étriquée mais absolue du fonctionnement du monde, n’est malheureusement pas le propre de la religion ! En effet, les capitalistes, les écolos, les végétariens, peuvent tout autant être sectaires s’ils placent leurs idéaux au-dessus de tout ! En fait, l’intégrisme se définit essentiellement par la croyance absolue en un dogme intangible, qui ne peut non seulement être remis en question, ni même relativisé : seul le dogme compte, et il a toujours raison, quitte à en devenir extrême dans son analyse concernant ceux qui ne pensent pas de la même façon !

On le voit très bien avec les différentes structures athées. Lors d’une attaque, une épine envoyée dans le coup fait exploser la tête du destinataire et Cartman s’esclaffe « Oh mon dieu ! », cela fait bien rire un membre de la Ligue des Athées Unifiés que Cartman croit au surnaturel, mais il n’est pas bien quand il reçoit une épine explosive et qu’il s’écrie « Oh ma Science ! ». De même, ils bénissent la Science comme un dieu ! Mais un vieux sage rappelle que ce n’est pas parce que la Science des autres les mène à une réponse différente à la Grande Question qu’ils ont le droit de tous les tuer. Malheureusement, le reste de la Ligue ne pense pas comme lui : leur réponse à la Grande Question est la seule et l’unique, leur Science est grande. L’important, pour eux, est de ne pas oublier la mémoire de leur grand Richard Dawkins qui a finalement libéré le monde de la religion il y a fort longtemps. Dawkins savait que la logique et la raison étaient les outils du futur. Mais il n’apprit que la logique et la raison n’étaient pas suffisantes seulement après avoir rencontré sa magnifique femme. Tous ceux qui ne pensent pas comme eux doivent paraître nuls ! Idem à l’Alliance Athée Unifiée, qui invoque l’aide de la Science, et qui espère qu’elle punira ces infidèles de la Ligue des Athées Unifiés. Pareil pour les loutres : même si elles sont civilisées, ils ne peuvent les tolérer ! Leur Science est défectueuse pour la « bonne » et simple raison que leur réponse à la Grande Question est différente de la leur ! Ce n’est guère mieux du côté des loutres, notamment lorsqu’elles s’équipent pour la guerre. Le Sage explique que ce n’est pas le chemin qu’ils devraient prendre, posant la question de savoir si plus de carnages amèneront à quelque chose de mieux ? Pour le chef des loutres, leur réponse à la Grande Question est la seule et unique basée sur la bonne science. Mais le Sage se demande bien si tout est vraiment dans les mots « science » et « raisons » ! Pour le chef, les autres ne sont pas une race logique : ils se promènent en arrachant des arbres pour en faire des tables, alors qu’ils ont de gros ventres pour manger dessus, se demandant où est la logique là dedans ?! Une loutre confirme que le grand Dawkins a dit qu’on ne pouvait tolérer ceux qui n’utilisent pas leur raison, et la question est bien de savoir s’il est raisonnable de manger sur du bois plutôt que sur le ventre ??? Le Sage a beau signaler que peut-être que le grand Dawkins n’était pas si sage : certes il était intelligent, mais, certaines des loutres les plus intelligentes manquent complètement de bon sens. Pour lui, peut-être, que certaines loutres doivent croire en quelque chose, peut-être que juste croire en dieu fera exister dieu. Sur ces mots blasphématoires envers la Science et Dawkins, les loutres tuent le Sage ! Lors du combat final entre toutes les factions, tendant inexorablement à leur fin à tous, l’Alliance des Athées Alliés des loutres propose que les autres acceptent leur réponse à la Grande Question, et ils se retireront. Mais pour l’Alliance des Athées Unis leur réponse à la Grande Question est illogique ! La Ligue des Athées Unifiés estime que son nom est le plus logique, l’Alliance des Athées Unis pense que le sien a plus de sens, alors que les loutres de l’Alliance des Athées Alliés veulent qu’il y ait 3 A, jugeant que c’est un choix des plus logiques ! Finalement, ayant récupéré un appareil pour téléphoner dans le temps, Cartman arrive à joindre la maison de Garrison. Il demande à parler à M. Garrison, mais Dawkins (en train de baiser) indique qu’il n’y a que Mme Garrison, son ex-mari étant décédé. Cartman fait alors la boulette de révéler que Mme Garrison était avant un homme et Dawkins part en courant. Cela change tout le court de l’histoire puisque Mme Garrison l’envoie chier en lui conseillant de bien s’amuser à se moquer de dieu en Enfer ! Sur le point de retourner chez lui, Cartman demande s’il y a encore des gens en guerre pour défendre l’Athéisme, mais le futur a appris à se débarrasser de tous les termes en « isme » : ils ont réalisé depuis longtemps que les « isme » sont grands pour ceux qui sont raisonnables, mais dans les mains de personnes irrationnelles, les « isme » mènent toujours à la violence. Malheureusement, ce n’est pas pour autant qu’il n’y a plus de guerre dans le futur, notamment quand on voit la stupide guerre France-Chine où chacun pense avoir des droits sur Hawaii. Cartman est alors renvoyé dans le passé avec pour mission de révéler qu’aucune réponse n’est une vraie réponse ! La vérité est toujours ailleurs !!!

 

 

Conclusion :

 

 

Voyez, on se couchera moins bête car on a appris un truc  aujourd’hui : les certitudes engendrent la Vérité, mais même si la Vérité existe bien (sachant qu’elle sera toujours ailleurs), les certitudes elles ne sont qu’une vue de l’esprit !

 

Certains sont choqués par la théorie de l’Évolution, l’estimant douteuse, mais elle fait partie des cours scolaires et elle paraît finalement plus logique que la foi religieuse ! Pour autant, la théorie de l’Évolution ne remet pas fondamentalement dieu en cause, chacun pouvant toujours se faire sa propre opinion de la chose. Toutefois, même si beaucoup estiment que le monde irait mieux sans religion du tout, c’est se voiler la face : ce n’est pas la religion qui provoque les guerres, la plupart du temps ce sont les humains qui l’utilisent comme prétexte pour justifier des morts et des drames injustifiables !

 

En fin de compte, étant donné que la logique et la raison ne peuvent être de nouveaux dogmes, absolus, nous devons nous rendre à l’évidence que ce qui engendre le chaos est avant tout la propension humaine à estimer que l’on a raison et les autres forcément tort : s’il ne sont pas avec nous, ils sont contre nous ! Mais ce raisonnement est à la base de bien des tragédies ! Nous devons donc admettre qu’à des questions simples il peut y avoir beaucoup de réponses complexes, à nous de ne pas juger comme stupides ceux qui pensent différemment !!!

Repost 0
Published by Collectif des 12 Singes - dans South-Park Religion
commenter cet article
24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 08:09

Catégorie : VII] Ni dieu ni maître : la spiritualité n’est pas mauvaise en soi, la religion si !!!

 

 

Fiche de visionnage n°39 :

Épisode 87 (saison 6, épisode 8) – Les cathos c’est chaud

 

 

Analyse philosophique des extrêmes : Peut-on encore retrouver confiance en la religion chrétienne ???

 

 

Les pros : Le père Maxi,

Les antis : Les parents.

 

 

Thèse : Il ne faut pas jeter le clergé avec l’eau du bénitier ;

Antithèse : Le catholicisme a fait son temps, maintenant il faut passer à autre chose ;

Synthèse : Il faut savoir évoluer avec son temps et jeter aux oubliettes de l’Histoire certaines traditions !

 

 

Il était une fois à South Park le père Maxi qui informe les parents que les prêtres et évêques du pays organisent la retraite des jeunes garçons catholiques. Cette année, ils feront une croisière, tous ensembles, pour parler de Jésus comme guide de leurs vies.

 

 

Introduction :

 

 

Même si dieu a été grièvement blessé lors des derniers siècles, il reste en parfait état de nuire et continue à guider ses disciplus simplus dans leur vie !

Après la seconde guerre mondiale, il a été évident qu’il fallait modifier le fonctionnement de l’église et le pharaonique chantier du Concile Vatican II fut lancé afin de moderniser l’institution et de retrouver une place pleine et entière dans les sociétés occidentales modernes. Pour autant, les langues, non fourchues de non serpents, ont commencé à se délier et des scandales de plus en plus nombreux ont éclaboussé les robes de bure et les burnes de prêtres pédophiles !

 

Certes, la religion chrétienne mène beaucoup d’actions sociales et on ne peut stigmatiser tout le clergé pour les crimes de certains, mais toujours est-il que la crédibilité de la chrétienté est entamée et beaucoup vont voir comment les choses se passent sous d’autres cieux ! La religion peut être utile à bon nombre de croyants, encore faut-il qu’elle vive avec son temps !

En somme, peut-on encore retrouver confiance en la religion chrétienne ???

 

Thèse en faveur de « dans la religion beaucoup est bon,
même si pas tout ! »

 

Grâce à son implantation dans le tissu social, la religion chrétienne mène de nombreuses actions autant distrayantes qu’éducatives !

Depuis bien longtemps, l’église fait du social, autant à vocation morale qu’à des fins commerciales (enfin, prosélytes dans le contexte spirituel) ! Même si ces actions ne sont pas dénuées d’intentions marketing et communicationnelles, il n’en reste pas moins qu’elles permettent aux gens de sortir de chez eux et de rencontrer d’autres fidèles, de partager leur foi avec eux et finalement de créer du lien dans nos sociétés hyperindividuelles et trop matérielles.

Le père Maxi annonce que l’époque de l’année est venue où prêtres et évêques du pays organisent la retraite des jeunes garçons catholiques. Cette année, ils feront une croisière, tous ensembles, pour parler de Jésus comme guide de leurs vies. Stan en est ravi, il sent qu’ils vont bien se marrer !

 

Certes il y a eu ces dernières années de nombreux faits de pédophilie dans les sacristies, mais sans dire que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre (ce qui serait plus que déplacé dans ce contexte), il faut tout de même reconnaître qu’on ne peut mettre tout le monde dans le même sac à foutre !

Faire des généralités est une stupidité, mais il est certain que chatte échaudée craint l’eau froide et que ces crimes ont ébranlé la chrétienté (hum, désolé !). Pour autant, on ne peut jeter l’opprobre sur tout un système de pensée et stigmatiser tous ceux qui œuvrent pour les bonnes mœurs. Ce serait aussi idiot que de vouloir mettre tous les politiques dans le même panier à salade : bien sûr certains sont des brebis galeuses, mais ils ne représentent heureusement qu’une infime minorité des doux agneaux !

Le père de Kenny le dit très bien : ce n’est pas parce qu’il y a eu des enfants violés par des prêtres qu’ils sont tous pédophiles ! La preuve : quand Mme Garache pose des questions aux enfants sur leur prêtre, il en ressort que du bon. Il est jugé gentil, cool, compatissant ! A la question plus ardue de savoir si le père Maxi a essayé, un jour, de mettre quelque chose dans leur derrière, les enfants ne comprennent même pas la question ! Stan demande si cela pourrait être quelque chose comme du fric, Butters un suppositoire ou un poisson rouge ! Étant un tout petit peu plus précise, Mme Garache demande s’il a voulu une chose lui appartenant dans leur derrière, mais tous répondent en chœur que non ! D’ailleurs, le père Maxi est le premier à se plaindre qu’il faut cesser de violer des jeunes garçons !

 

Le véritable fond du problème dans toutes ces affaires scandaleuses est que l’église est plus préoccupée de sa réputation que des crimes qui sont commis par les siens !

Comme toute institution ayant un certain rôle et poids social, l’église ne « peut » et surtout ne veut pas admettre les torts de certains de ses membres. Elle tente alors de tout faire pour discréditer la parole des victimes ou essaye de cacher la poussière sous le tapis. Heureusement, au sein même de la structure, des voix s’élèvent en faveur du discernement nécessaire : il est évident que ces pratiques criminelles doivent cesser, et l’église ne pourra que ressortir grandie après avoir fait le ménage en son sein !

Alors que les prêtres pensent qu’il faut empêcher les enfants de parler, qu’ils doivent apprendre à se taire, voire même qu’il faut découvrir pourquoi les enfants ont soudain l’envie de raconter qu’on les a violés afin de stopper le problème à la source, le père Maxi   s’exaspère : le problème est qu’on les ait violés, pas qu’ils le racontent ! Mais même cela certains curés ne le comprennent pas. C’est pourtant évident : ils doivent surtout faire cesser ces pratiques sexuelles qui ont trouvé place dans leurs églises, que les enfants se taisent ne réglera    rien ! Un prêtre demande alors au père Maxi si des enfants violés l’ont dénoncé, ce à quoi il répond non. Le prêtre est content pour lui, mais le père Maxi rectifie : non ... il n’a jamais violé d’enfant ! Un autre prélat lui dit qu’il peut se détendre, ils sont tous prêtres et les portes sont closes. Le père Maxi hallucine sévère, lui pour qui les curés doivent apporter la lumière divine et protéger l’innocent. Cela fait bien marrer tous les curés de l’assemblée ! Pour ces détraqués, violer les enfants de chœur est normal pour un prêtre catholique ! Le problème est plus grave que ne pouvait l’imaginer le père Maxi, il va devoir demander l’aide du Vatican ! Arrivé sur place, un évêque se plaint que si les choses continuent ainsi, bientôt ils ne pourront plus pratiquer la pédophilie. En France le malaise est déjà là, ça devient très dur de violer les enfants de chœur, idem au Maroc où cinq prêtres ont été arrêtés. Il ne faudra pas longtemps avant qu’ils ne soient tous arrêtés ! Pour eux, demandant conseil au père Maxi, la seule question est de savoir comment éviter de se faire prendre ??? Revenu avec le texte des lois vaticanes, le père Maxi voudrait bien qu’on les modifie et qu’on interdise enfin la pédophilie ! Mais le délire continue : le pape dit de demander à l’autorité suprême, la Sainte Unité : la grande Reine Araignée ! C’en est trop pour le père Maxi : ces coreligionnaires ont perdu le contact avec le monde extérieur ! Ils sont là, avec leurs Gelgameks et leur Reine Araignée, mais ça n’a plus rien à voir avec le catholicisme. Et au diable les lois vaticanes qui prônent des attitudes inacceptables !!!

 

Antithèse en faveur de « tant vont les cruches à l’eau bénite croupie, qu’à la fin ils se cassent »

 

Malheureusement, il y a partout des gens déviants, mais les cathos sont sensés incarner la confiance, alors quand certains en usent et en abusent la méfiance règne en maîtresse absolue !

La base de toute relation sociale est la confiance, et lorsque celle-ci est sérieusement entachée, on peut aisément comprendre les réticences de tout un chacun à confier ses gamins sans surveillance ! Tant que l’église n’aura pas réglé ses problèmes, fait son mea culpa et pris toutes les dispositions nécessaires pour que ces crimes de lèse-sainteté ne se reproduisent plus, on ne pourra pas considérer ces déviances intolérables comme du passé et la méfiance sera toujours de mise !

Au simple mot de croisière, le père de Stan s’imagine déjà la croisière catho, prêtres et enfants seuls sur l’océan, sentant que ça va être dément, chaud comme du tabasco ! Sa vision apocalyptique est parsemée d’actes contre-nature envers des enfants innocents, d’abord Butters et Tweek, puis contre son propre fils. Non, pour lui ce n’est pas une bonne idée d’envoyer leurs fils en croisière avec le prêtre. Le père de Tweek pense aussi que ce serait très imprudent et pour le père de Butters les choses sont claires : son fils n’ira pas ! Pour le père de Stan c’est évident : avec tout ce qu’on entend, mieux vaut tenir les enfants à l’écart des curés !

 

Même si le désintérêt pour le catholicisme date de bien avant les affaires de pédophilie, il est pour autant évident que celles-ci ne font qu’accélérer le déclin de la Church Company !

Depuis la seconde guerre mondiale et le mutisme papal à l’égard des crimes nazis (alors qu’il tapait allègrement sur l’autre criminel coco), le catholicisme est en crise et les années hippies lui ont donné un sérieux coup de disgrâce ! Pour les quelques fidèles qui restaient, surtout des vieux d’ailleurs, les affaires de pédophilie ont achevé de décrédibiliser l’institution ecclésiastique ! Ce que ni Nietzsche, ni les totalitarismes païens ou athées n’ont réussi à faire en tentant de tuer dieu, c’est le système chrétien lui-même qui le fait en sciant le rameau d’olivier sur lequel il était assis !

Devant l’état d’urgence de la déliquescence de leur institution, le père Maxi a convoqué une assemblée générale. Il faut dire qu’ils se doivent de faire quelque chose, très vite ! A Fort Rollins, il y a 63% de fidèles en moins, idem à Greenleaf ! Pour le père Maxi, si ça continue comme ça, ils vont perdre toutes leurs ouailles ! Et c’est bien ce qui se passe : quand le Vatican s’effondre, le père de Stan est aux anges d’apprendre la nouvelle ! Pour la mère de Butters, ça fait un à zéro pour les athées ! Les présents se précipitent d’ailleurs pour aller voir ça à la télé, aux cris de « A bas dieu ! ».

 

Le choix d’une religion est imposé par la naissance et les orientations spirituelles de la famille dans un certain contexte culturel et cultuel !

Pour autant, notre religion n’est pas marquée dans nos gênes et quand celle-ci est dépassée, il peut être bon d’en changer ! Sans être clairement nécessaire à la vie, certains éprouvent tout de même le besoin de se rattacher à une certaine forme de spiritualité. Qu’à cela ne tienne, les humains ont inventé suffisamment de systèmes spirituels pour y trouver son bonheur, encore faut-il se renseigner et trouver celui qui corresponde le mieux à ses valeurs et à ses attentes morales en terme de guide dans les pièges de la vie !

Pour le père de Craig, c’est ridicule d’attendre des heures pour savoir si le prêtre a tripoté leurs enfants. Ce qui amène le père de Jimmy à se demander ce que leur apporte vraiment le catholicisme ! Maintenant qu’il en parle, le père de Stan se rend compte qu’il en a ras-le-bol de l’église : toutes ces horreurs qu’ils ont faites subir à leurs enfants le poussent à se convertir à l’athéisme ! Il est alors suivi par le père de Tweek et la mère de Butters. Le père de Jimmy pose finalement la vraie question : si dieu existait, accepterait-il qu’il y ait des pédophiles ? Pour le père de Butters, il faut pendre ce sale dieu ! Scandant « A bas dieu !, Dieu au poteau !, Être athée, c’est cool ! A bas les prêtres ! », les parents informent leurs enfants qu’à présent ils seront athées ! A l’usage, les parents de Stan se demandent même comment ils ont pu régler leur vie selon les préceptes qu’un vieux bouquin de pure fiction leur imposait ? Idem pour la mère de Butters, qui cherche à savoir ce que de vieilles histoires de gens en robe sacrifiant des agneaux ont à voir avec le monde moderne ? Les parents de Jimmy redoutaient d’avoir du mal à élever leur fils en athée. C’est vrai que ce sera dur de les élever en athées dans notre société christianisée : où que les enfants iront, ils seront persécutés pour leurs (in)croyances ! Le père de Tweek pense de même : pour élever son fils en bon athée, il ne veut pas qu’il prie tous les jours à l’école, ça risque de le perturber (plus qu’il n’est déjà en tant que caféinomane). La prière devrait être interdite à l’école, tout comme « Je crois en dieu » sur les dollars (sachant que la Constitution américaine est censé être laïque, mais elle ne l’est nullement dans les faits, bien au contraire). Le père de Stan a bien raison de se plaindre que les religieux ont tous les droits, et en plus ils voudraient forcer les enfants à croire comme eux! C’en est trop : la religion ne corrompra pas leurs enfants !!!

 

Synthèse

 

Comme d’habitude, on ne devrait pas parler de ce que l’on ne connaît pas, même si c’est plus facile à dire qu’à faire !

Plutôt que de mettre les choses à plat et prendre son courage les mains jointes pour aborder des sujets délicats, il est tentant de faire des généralités et de calomnier tout le monde à cause des actes criminels de certains ! En fait, pour une large part, vu que la suspicion sera toujours là, beaucoup préfère considérer comme présumé coupable une personne en fonction de son appartenance plutôt que de chercher à faire éclater la vérité !

Même si le père de Kenny estime qu’il est trop facile de faire des généralités, le père de Tweek lui renvoie à la figure que c’est facile pour lui vu que son fils est mort ! Leurs enfants sont bien vivants et ils doivent donc être sûrs du père Maxi ! Mais plutôt que d’aborder le sujet avec lui, quand celui-ci passe devant eux, les parents sifflotent comme si de rien n’était et échangent les politesses d’usage. La mère de Stan a entendu parler de conseiller qui font parler les enfants, sans leur dire vraiment de quoi il s’agit. Pour son mari, c’est décidé : dès le lendemain ils engageront un conseiller pour savoir la vérité !

 

Pour beaucoup, la religion est un fil d’Ariane leur permettant de trouver les solutions les plus adéquates pour sortir des pièges de la vie et de ses grands questionnements !

Contrairement à une idée très répandue, les religions n’ont pas été inventées pour se rassurer sur la mort, mais plutôt pour faciliter la vie ici-bas ! En effet, bien avant l’apparition des civilisations, les humains ont ressenti le besoin d’expliquer leur monde environnant et de définir la marche à suivre pour leur survie en milieu hostile. Ainsi, la religion doit être considérée comme une morale, sans laquelle on peut être amené à faire n’importe quoi (grande spécialité humaine, avec ou sans spiritualité d’ailleurs !).

A la sortie de leur réunion avec la conseillère, les enfants se demandent toujours ce que le prêtre pourrait mettre dans leurs    derrières ? Kyle, qui en tant que juif n’est pas concerné, aimerait bien savoir pourquoi le père Maxi ferait ça, mais c’est justement ce que les enfants essayent de comprendre ! Quand Chef se présente à eux, Stan lui pose la question, mais il préfère s’en aller aussitôt ! Cartman pense avoir trouvé la solution. C’est un peu compliqué, mais c’est pourtant si logique : si on mange par le cul, on chiera par la bouche ! Pour Kyle c’est le truc le plus con qu’il ait dit cette semaine. Finalement, il réussit, et Kyle lui doit 20$ ! Sceptique aussi, le père de Stan essaye et confirme que ça marche. Même si c’est idiot et immature, tout le monde s’y met, même la présentatrice culinaire Martha Stewart. Elle explique alors qu’outre les plats faciles à introduire tels que le pudding, la soupe et les raisins, on peut également manger de tout. Même une dinde de Thanksgiving : il suffit de bien ficeler afin que rien ne dépasse et de l’enduire de vaseline ou de gel lubrifiant pour adoucir l’insertion. Même le ministre de la Santé s’y met ! En effet, les recherches les plus récentes montrent que c’est amusant et meilleur pour l’organisme que l’ingestion buccale. La nourriture entrant par l’anus est décomposée avant d’arriver à l’estomac. Par conséquent, la rectogestion devrait réduire le cholestérol et diminuer les cancers de l’estomac. En plus, il est fier d’affirmer que cette théorie n’est fondée sur rien ! Toujours est-il que la nouvelle a provoqué un total changement des habitudes alimentaires. Pour avoir découvert cette façon plus saine de se nourrir, Cartman se verra même remettre une médaille !

 

Parce que le monde bouge, il faut savoir à certains moments remettre en question de vieilles traditions devenues obsolètes voire choquantes !

Un système religieux est basé sur des révélations censées être immuables car bonnes pour toutes les époques ! Pour autant, certaines coutumes ont été mises en place bien après les prophètes afin de convenir aux nécessités et interrogations de leur temps, tel le célibat des prêtres devenu obligatoire au XIVè siècle !Cependant, comme dans n’importe quel autre domaine, on ne peut pas considérer qu’une chose entraînant des troubles ne peut être changée parce qu’il en est ainsi depuis très longtemps, sinon la peine de mort et les tortures auraient toujours court (même si beaucoup, trop,  les pratiquent encore !).

Alors que le père Maxi soulève le problème du viol des jeunes garçons, l’assemblée se justifie en beuglant qu’il n’est écrit nulle part, dans les lois vaticanes, qu’il est mal d’abuser des enfants. Quand le père Maxi se demande, gentiment, s’il ne faudrait pas changer les lois vaticanes, un évêque catholique anglais lui rappelle qu’elles ne peuvent être changées ! Mais pour le père Maxi le constat est simple : s’ils refusent de changer ces lois obsolètes et nuisibles, ils risquent de perdre tous leurs fidèles ! A la question de ce qui devrait être modifié, il est évident qu’il faut commencer par interdire la pédophilie ! Un évêque n’est pas contre, mais comme les lois vaticanes leurs disent qu’ils ne peuvent se marier, il se demande comment faire pour la sexualité ? Pour le père Maxi c’est justement là qu’il faut peut-être changer les lois vaticanes et autoriser prêtres, évêques et cardinaux à vivre leur sexualité avec des femmes. Avec des femmes ??? Les dignitaires religieux sont outrés !!! Mais encore une fois, les lois vaticanes ne peuvent être changées, tout simplement parce qu’on ignore où elles sont : elles ont été cachées au plus profond des catacombes de Saint-Pierre justement pour ne pas être modifiées ! En plus le texte est gardé par des crocodiles et des pièges : tous ceux qui ont voulu le retrouver pour le changer ont péri ! Quand enfin il parvient à revenir à la surface avec le précieux document, cette fois c’est le pape qui bloque et en appelle à la grande reine Araignée, qui elle aussi bloque tout changement ! Finalement, tout l’édifice du Vatican s’écroule et tout est détruit ! Alors qu’on accuse le père Maxi d’avoir tué la religion, celui-ci se défend : ce ne sont que leurs lois stupides qui sont mortes ! Les ecclésiastes ont oublié en fait que leur foi repose sur un livre, qui ne fait que raconter des histoires ! Mais elles aident les croyants à trouver la bonne direction : « Aime ton prochain, conduis-toi bien ! », et c’est tout !!! Si on les traduit littéralement juste pour asseoir son pouvoir, on se retrouve avec une religion qui a perdu tout son sens. Les gens perdent la foi car ils ne voient plus en quoi la religion les concerne. Ils en ont rejeté l’idée même de religion et s’ils n’ont plus ça pour les aider à vivre, ils sont capables de tout, comme déféquer par la bouche. Le père Maxi est fier d’être catholique, mais il vit dans le monde réel, le monde d’aujourd’hui ! Ses coreligionnaires doivent aussi vivre dans ce monde : le temps est venu pour eux de changer !!! Alors que le père de Stan regardait cela à la télévision, il confirme les dires du prêtre : il ne faut pas croire chaque mot de la Bible, ses histoires aident juste à vivre ! Ainsi, il ne faut pas tout jeter aux orties parce que des cons en Italie n’ont rien compris ! C’est décidé, la famille Marsh s’excusera auprès de dieu, elle devra mériter de retourner à l’église !!!

 

 

Conclusion :

 

 

Voyez, on se couchera moins bête car on a appris un truc  aujourd’hui : la religion peut être utile, mais il faut la dépoussiérer de ses traditions vieillottes qui créent plus de problèmes qu’autre chose !

 

Bien sûr la religion fait de grandes œuvres et aide beaucoup de personnes dans le besoin, tant matériel que spirituel, mais, même s’il ne faut pas généraliser, certains de ses membres ont des conduites inacceptables ! Ses dérives, tantôt à caractère criminel, entachent sérieusement l’ensemble de l’institution et décrédibilise encore plus une religion déjà à bout de souffle (en Occident en tout cas, car dans le Tiers-monde elle se porte plutôt bien !).

 

Bon nombre de systèmes ont eu à traverser des crises délicates et douloureuses, soit ils ont été emportés par elles, soit ils en sont ressortis plus forts en tirant les enseignements de leurs erreurs passées ! Si la religion chrétienne veut continuer à avoir un sens dans nos sociétés modernes, elle se doit de faire le ménage chez elle et ne plus être crispée sur des préceptes complètement dépassés !

Repost 0
Published by Collectif des 12 Singes - dans South-Park Religion
commenter cet article
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 08:15

Catégorie : VII] Ni dieu ni maître : la spiritualité n’est pas mauvaise en soi, la religion si !!!

 

 

Fiche de visionnage n°38 :

Épisode 69 (saison 5, épisode 4) – Les Super Meilleurs Potes

 

 

 

Commentaire d’épisode : La manipulation mentale des sectes par rapport aux religions

 

 

Il était une fois à South Park le magicien David Blaine qui fait des tours de carte à la mère de Butters et à Jimbo. Stan et Kyle regardent médusés, Butters et Cartman auront beau leur demander d’où ils sortent leurs glaces, ils n’auront jamais la réponse à cette question.

 

 

Introduction :

 

 

Même si beaucoup savent depuis longtemps que la religion est l’opium du Peuple, les humains usés et abusés se tournent tout de même encore et toujours, au moins en ultime recours vu que ça ne mange pas de pain (béni), vers les cieux pour savoir ce qu’ils attendent d’eux.

 

Le phénomène sectaire est loin d’être récent, mais il prend depuis quelques temps une autre ampleur face à l’apocalypse maintes fois pronostiqué et que certains voient à présent dans le soi-disant « choc des civilisations ». Alors que les grandes religions tentent d’apaiser le dialogue, les sectes profitent de leur absence sur le terrain pour véhiculer leurs messages innovants et actualisés, propre à créer l’adhésion des blasés des religions classiques éculées.

 

Secte et religion se basent chacune sur la quête de spiritualité et de sens que peut éprouver tout humain essayant de comprendre une réalité qui lui échappera toujours dans sa grande partie. Mais les différences entre elles restent notables : alors que l’une cherche à cerner et épater puis à pomper ses clients/proies, l’autre tend plutôt à fidéliser ses croyants sur des messages plus « terre à terre » et faire qu’ils croient en sa justice et ses grands principes de vie en harmonie avec le monde.

En somme, comment fonctionne la manipulation mentale des sectes par rapport aux religions ?

 

 

De l’art de la sublimation et de la manipulation à l’insu de son « plein » gré

 

Étant donné que dans la spiritualité tout est question de croyance sans preuve, ce domaine est spécialement propice à l’enchantement puis à l’embrigadement !

La notion même de lutte d’influence repose sur l’argumentation, et peut-être plus encore sur la manipulation fine qui consiste à ranger quelqu’un de son côté alors qu’il n’était pas des plus chauds au départ ! Après avoir capté l’attention de l’auditoire, à partir du moment où on arrive à faire douter la personne sur son niveau de bonheur, la porte est entr’ouverte pour y glisser le pied. Ensuite, le VRP de la spiritualité possède tout un panel d’attrape-nigauds avec lesquelles il peut facilement forcer le cœur de son interlocuteur à défaut de sa raison. En cela, les illusionnistes ont forcément une longueur d’avance puisque c’est leur métier que de tromper les sens et les gens. L’opération sera ensuite pleinement achevée quand le nouvel adepte aura perdu toute conscience et connaissance de son moi personnel pour se fondre dans la masse des moutons bénis oui-oui guidés en troupeau par leur pasteur vers l’abattoir de la logique rationnelle.

De la magie à l’escroquerie spirituelle, il n’y a qu’un tour de passe-passe ! Tout commence alors que le magicien David Blaine fait un tour de carte à la mère de Butters. Alors que tout le monde croit qu’il s’est planté car ce n’est pas la carte qu’avait choisi la participante, le 4 de cœur apparaît sous les yeux médusés des spectateurs dans la rue. Mais y a plus fort encore : Blaine demande à Jimbo de penser à une carte et de la projeter dans son esprit. Jimbo se doit ensuite de la chercher dans son cul, mais il ne sent rien. Quand il fouille suffisamment profondément, il la sent bien et c’est effectivement sa carte. Blaine finit son show par son tour de lévitation, car s’il a réuni autant d’adeptes, c’est bien en parcourant le pays depuis un certain temps déjà et qu’il a conquis avec ce tour. Pour Kyle, époustouflé, c’est le mec le plus génial de tout l’univers ! Blaine fait ensuite sa pub pour son atelier David Blaine au Centre de Magie. Les enfants se réjouissent d’avance d’aller y apprendre plein de tours ! Ils y sont reçus par Steven, un blainetologue depuis 3 ans. Parlant de ce qui émeut le plus les participants quand David Blaine réalise ses miracles, Stan s’étonne du terme miracle, mais le blainetologue lui explique que David Blaine est bien plus qu’un magicien, c’est un érudit, un visionnaire et un guide. D’ailleurs, quand Cartman et Kyle vont faire du porte à porte, une vieille se méfie des sectes et de toute façon elle est catholique. Pour Cartman il n’y a pas de problème car la blainetologie est faite pour tous : il y a des cathos, des bouddhistes...et même que Kyle est carrément feuj ! Donc, non, David Blaine n’est pas un illuminé et la blainetologie n’est pas une secte. Il suffit pour s’en persuader d’avoir vu son émission sur ABC ou de lire son livre. La vieille accepte qu’on lui en parle, notamment concernant le miracle de l’autocongélation à Times Square.
Mais tout cela ne suffit pas, encore faut-il savoir comment
faire apparaître son moi véritable. Une seule question mérite d’être posée : pensons-nous être vraiment heureux ? Butters ne le pense pas, lui qui lorsqu’il s’endort pousse des hurlements et est réveillé le matin par ses propres cris (lui c’est vraiment un cas à part, notamment parce que ses parents le maltraitent psychologiquement). Pour les blainetologues, le fond du problème est qu’on ne peut pas être heureux ! Nos amis, nos parents, tous nous programment pour que l’on soit solitaire et isolé ! D’ailleurs, il suffit de penser au nombre de fois où l’on s’est dit que personne ne nous comprenait pour voir qu’on n’est pas vraiment heureux (ce que Kyle pense fort en lui) et que notre vrai potentiel est étouffé (hum, Kyle lui pense aussi que son véritable arc-en-ciel est très touffé). Tout s’arrangera en lisant le livre de David Blaine, seul endroit où l’on trouvera la voie du bonheur. Kyle en est tout fou de joie, lui qui vient juste de prendre conscience qu’il n’était pas vraiment heureux (enfin, il ne savait pas non plus à quel point il était malheureux). Alors que la vieille dame ne connaissait pas vraiment le grand projet de M. Blaine pour elle, Kyle remercie son gourou pour son livre qui montre la voie du bonheur. Pas née de la dernière pluie, mamie comprend tout de suite son projet. Pour détendre l’atmosphère et enfoncer le clou, Kyle informe la vieille dame que David Blaine passe à Denver et que ses tours de magie la surprendront, notamment quand il va avaler sa tête. Malheureusement mamie ne veut pas de place pour le spectacle, alors que Cartman tente de la convaincre qu’il la rendra heureuse. La vieille dame se sent heureuse, mais à force de lui dire que non, Cartman réussit à lui vendre deux places. Plus on se pose la question d’être heureux, moins on l’est !
Quand la manipulation mentale a bien fait son œuvre, on n’est plus soi-même et c’est le but, puisqu’on devient ainsi beaucoup plus malléable pour ressembler aux autres petits soldats de la secte ! C’est typiquement le cas quand les bleus doivent aller se faire éclairer ! Butters est le premier à laisser la magie s’écouler en lui et à se faire éclairer, par une tonte des cheveux. A présent, toutes les brebis sont identiques ce qui est censé limiter les voies discordantes. Stan s’en rend compte quand il dit à Kyle qu’ils n’auraient pas dû venir, sauf qu’il s’adresse à Butters (seul Cartman est aisément reconnaissable, même s’il tente la feinte pour que les autres essayent de deviner qui il est). Pour Stan, ils se sont foutus dans une galère pas possible, et vu qu’ils veulent changer les enfants il propose de se tirer vite fait. Mais Kyle n’est pas du même avis, lui estime au contraire apprendre plein de trucs super. Étant resté quelques temps en plus, Stan décide finalement de vraiment se barrer, mais à force de manipulation il affirme haut et fort qu’il veut rester ! Quand Kyle lui demande de confirme qu’il ne part plus, son coreligionnaire ne se rappelle même plus qui il est déjà ! Il est Stan qui se tire, et si Kyle ne vient pas avec lui il est débile. Devant le refus de Kyle, Stan plaide qu’il est son meilleur ami, mais c’est ce en quoi son pote croit à présent et si Stan ne peut pas respecter ça ils ne peuvent plus être meilleurs amis. D’ailleurs, quand Cartman et lui croise Stan dans la rue, Cartman détourne son attention car ils n’ont pas de temps à perdre. La manipulation et la perte du soi sont encore plus flagrantes quand il est temps pour les adeptes de mourir. Bien que Kyle argumente auprès de Cartman qu’ils se sont fait laver le cerveau, pour Cartman seule la voie du bonheur compte. L’état doit leur accorder l’exonération d’impôts, sinon les adeptes continueront à mourir joyeusement !

 

L’enfer c’est les autres, mais la tyrannie est en interne

 

Une secte se reconnaît essentiellement au fait qu’elle se renferme sur elle-même, qu’elle coupe ses adeptes des restes du monde !

Pour qu’une secte assoie son pouvoir, il lui est nécessaire de faire appliquer des règles strictes qui évitent toute dissidence. La première règle d’or est que, comme dans la mafia, on ne peut pas repartir aussi facilement qu’on est entré, sauf les pieds devant. On est donc libre de ne pas partir, ceci pour éviter les fuites et limiter d’autant plus les risques d’enquêtes policières de l’extérieur sur l’intérieur du fonctionnement de la secte. La deuxième règle est de camoufler l’avidité financière et la manipulation mentale par un enrobage de foi : les adeptes ne doivent surtout pas se poser la moindre question, pour eux l’important doit être de faire le bien dans et à l’extérieur de leur secte, peu importe ensuite les aspects bassement matériels et réels de leur condition de drogués spirituels. Enfin, tels de bons petits soldats, les membres doivent être prêts à tout sacrifier pour leurs idéaux car le seul but fondamental est la survie de la secte au-delà des individus qui la composent (tout comme la vie par rapport aux spécimens des différentes espèces).

Stan a très vite compris ce qui se tramait dans cet univers très particulier. Mais quand il veut se tirer, un disciple l’en empêche arguant qu’il n’a pas vraiment envie de rentrer à sa maison. Certes il a le droit de partir, même si le bonze lui barre la route, mais il fait erreur. Le disciplus simplus lui propose d’y réfléchir et de parler si les enseignements de l’Église ne le satisfont pas. Stan a beau dire qu’il ne veut pas parler, mais juste s’en aller, l’adepte revient à la charge pour d’abord discuter dans son bureau, et ensuite il pourra repartir. Sentant l’arnaque, Stan change d’avis et reste. Par la suite, c’est au tour de Kyle de penser que Stan avait raison, que ça va trop loin. Il réveille dans la nuit Cartman pour lui dire qu’il n’a plus trop envie de devenir blainetologue car s’il se suicide sa famille sera vachement triste. Cartman le comprend, lui qui ne veut pas crever, d’autant plus avant même d’avoir eu sa puberté. Pour Kyle, il faut se barrer vite fait bien fait car en quittant le groupe, d’autres les suivront peut-être. Mais pour Cartman tout ceci risque d’être difficile. Il propose alors que la nuit porte conseil et que si le lendemain ils veulent toujours se tirer, ils partiront. Avec cette technique du gros sournois, Kyle se réveille dans une bulle de plastique, balancé évidemment par Cartman, officiellement pour le bien de son frère Kyle ! Celui-ci en sait beaucoup trop et s’il s’enfuit, il sera un danger pour la secte de Blaine.
C’est qu’il s’agit de toute une industrie de la spiritualité ! Rien que le séminaire d’initiation coûte 69,95 $, et le rôle des adeptes est entre autre de faire venir le plus de monde possible aux spectacles de Blaine. D’ailleurs, il y aura même un prix pour qui en fera venir le plus. Kyle et Cartman sont de bons ambassadeurs de la marque avec 15 personnes qui viendront
pour voir M. Blaine à Denver, sachant qu’il leur faudra vendre encore au moins 10 places pour gagner. Même si Stan trouvait débile de rester, Kyle est persuadé que pour la première fois de sa vie il a l’impression d’exister. Son pote pouvait halluciner que ce soit dans la secte d’un connard de magicien, mais Kyle est sous le charme de ce brillant Blaine, qui l’a juste convaincu qu’il l’était ! Mais Stan se doit de réagir car Blaine va faire des miracles dans son spectacle, et plus il aura d’adeptes, moins il pourra aider Kyle. D’ailleurs, le nombre de ses disciples grandit plus vite que celui du prophète Mormon, ce qui montre bien que David Blaine est aussi dangereux qu’on pouvait le redouter. Avec tous ceux qui ont entendu la vérité et rejoint la blainetologie, l’organisation grandit chaque jour, à un point tel que bientôt le gouvernement devra les exonérer d’impôts en tant que religion ! Plus l’argent et la manipulation sont là, moins la foi y est !
Une secte est une organisation défendant coûte que coûte ses intérêts, et Stan le traître a failli en faire les frais lors d’une tentative d’écrasement. De même, le gouvernement ayant rejeté leur demande d’exonération d’impôts, tous les blainetologues partent en croisade et marchent sur Washington pour exiger une exonération d’impôts en commettant un suicide collectif : en se suicidant à Washington, le « Bonheur Eternel » leur sera accordé dans l’autre vie. Cartman est aux anges : ils vont enfin mourir ! Grâce à cela, la blainetologie deviendra alors une vraie religion et rien ne pourra plus les arrêter. Même pas un bassin moins profond que prévu : les adeptes sont si manipulés et la secte prête à tout, que pour se noyer il faudra s’allonger sur le ventre, mettre la tête sous l’eau et attendre que la mort vienne.

 

La foi n’a pas besoin d’artifice et n’est pas monnayable

 

On dit des fois qu’une religion est une secte qui a réussi, ce qui n’est pas entièrement faux si l’on considère le faible nombre d’adeptes initialement placé sous la tutelle d’un gourou dont le mouvement s’accroîtra et se multipliera pour devenir une communauté religieuse encadrée par de nombreux officiants.

On ne peut nier que les trois grandes religions du livre et même tant d’autres ont du sang sur les mains : soit celui de leurs défenseurs morts pour leur foi, soit celui de païens morts pour leur impiété et leur conversation ad mortem aeternam. Alors que ces religions ont des origines communes, elles se sont livrées des guerres fratricides en partie parce que leur prophète respectif était plus doué en belles paroles et miracles que celui des autres. Toutefois, la foi n’est pas question de miracle, mais de croyance en ces miracles ! De même, une des différences majeures d’avec les sectes, est qu’une vraie religion convainc par ses croyances, pas par des secrets monnayables. D’autant plus si ces secrets tiennent plus de l’hérésie « visionnaire » que de la croyance mystique.

Comme nous le dit Blaine, les anciennes religions nous ont trompés, elles n’ont apporté que guerre, pauvreté et tristesse. Alors que bien sûr la blainetologie offre les clés pour vivre pleinement. Arrivés au sanctuaire des Super Meilleurs Potes, le Q.G. de ceux qui combattent pour le Bien, Jésus présente quelques-uns des Super Meilleurs Potes : Bouddha, qui a le pouvoir de l’invisibilité,  Mahomet, prophète musulman, qui a le pouvoir du feu, Krishna, divinité hindoue, Joseph Smith, le prophète mormon, Lao Tseu, fondateur du Taoïsme et Sea-Man qui peut respirer sous l’eau et communiquer avec les poissons. Stan hallucine : les gens se battent depuis des siècles à cause des religions alors qu’ils sont copains, et même plus, « Super Meilleurs Potes » dont la mission est de combattre pour la justice ! Ils croient tous au pouvoir du Bien sur le Mal, enfin sauf Bouddha, qui ne croit pas vraiment au Mal.
Pour captiver les foules au-delà du prêche de la bonne parole, rien ne vaut de beaux miracles. Et nos experts s’y connaissent. Stan est de suite reconnu par Jésus et lui apprend que Kyle trouve génial un gars qui dit que
ses tours de magie sont des miracles. Jésus prend sous son aile protectrice Stan, qui a bien fait de venir le voir car les sectes sont très dangereuses. Lui qui est super fort en miracle, Stan lui demande d’en faire lors du spectacle de Blaine à Denver pour qu’il paraisse moins génial. Jésus montre alors à Stan son célèbre tour de la transformation de l’eau en vin. Après que Stan se soit retourné, il peut regarder et confirmer que l’eau est devenue vin. Pour Stan, déçu, ce miracle est nul, mais à la décharge de Jésus ce n’était pas le même public exigeant il y a 2 000 ans. Heureusement Jésus a bien d’autres miracles dans la manche. Comme la magie de Blaine est trop puissante pour que Jésus ne l’affronte seul, ils doivent se rendre à des distances inimaginables pour l’humain. Stan s’accroche à sa robe et ne doit pas ouvrir les yeux ... sinon le miracle technologique de l’avion casserait tout l’effet spécial. De l’autre côté, David Blaine va avaler sa tête à Denver ! Mais Jésus n’a pas dit son dernier psaume : il exhorte ses enfants à rentrer chez eux et à cesser de suivre ce faux prophète ; ils ne doivent plus gâcher leur temps et leur argent avec lui. Cet illusionniste ne leur donnera pas de quoi manger, alors que nourrir ceux qui ont faim, ça c’est un vrai miracle. Jésus a 5 pains et 3 poissons, ce qui est insuffisant pour tous les nourrir. Il refait alors son tour de magie et demande pareillement à tous les spectateurs de se retourner (pendant qu’il multiplie les pains et la poiscaille en remplissant les bacs). Blaine a bien raison de dire que sa magie dépassée n’impressionne plus personne, même lorsque Jésus retrouve un as de pique derrière l’oreille du faux guide, mais toujours est-il que son message est toujours aussi vivace après deux millénaires. Ce n’est donc pas la magie des miracles qui opère mais bien la croyance en la supériorité de Jésus et du champ de ses possibles.

Le divorce est parachevé quand on sait qu’une vraie religion convainc par ses croyances, pas par des secrets monnayables ! Alors que la foule se sent abandonner par son guide qui s’enfuit en navette volante, Stan vient recadrer les choses et expliquer aux adeptes qu’ils n’ont pas besoin de lui pour être guidés. Les sectes c’est nul : e
lles promettent le bonheur et la vie éternelle, mais pour ça il faut leur donner du fric. Si une religion demande du fric pour apprendre des secrets, c’est qu’elle   craint ! Les vraies religions ont toutes de bon côtés, autant ne prendre que leurs bons côtés et laisser les déchets aux intégristes lobotomisés !

 

 

Conclusion :

 

 

Voyez, on se couchera moins bête car on a appris un truc  aujourd’hui : l’humain a besoin de spiritualité pour évoluer dans un monde qu’il ne peut comprendre ! Mais ensuite, il faut savoir faire le tri entre une religion et une secte !!!

 

Même si Sartre disait que le XXIè siècle serait spirituel ou ne serait pas, c’est à chacun de savoir s’il a fondamentalement besoin d’une béquille mystique. Si l’on se sent assez fort pour affronter les douloureuses incertitudes de la vie, on sera déjà moins réceptif aux tours de passe-passe que certains mouvements mettent en place pour draguer le chaland. L’important est de toujours savoir garder son esprit critique, le premier justement qu’une secte cherche à détruire, alors qu’une religion cherchera plutôt à faire avec en passant par-dessus (avec le genre de phrase à la « tu ne peux pas comprendre ... mais ainsi va la vie !). Quand on se sent conditionné pour ânonner bêtement des phrases apprises par cœur, que le mouvement exige de l’argent ou qu’il en mette plein la vue pour calmer les doutes, alors ne réfléchissez plus : prenez vos jambes à votre cou et fuyez aussi vite que vous pourrez !

 

Que l’on croit en un dieu, un principe supérieur grand architecte de l’univers ou en rien, la spiritualité peut aider bon nombre de gens à se frayer un chemin dans la dure réalité quotidienne. Le plus dur reste de ne pas tomber dans les griffes de malins qui abuseraient de la faiblesse d’autrui pour les embrigader dans des mouvements sectaires. Ce sont les questions qui font avancer l’humain, les réponses ne font que le détruire !!!

Repost 0
Published by Collectif des 12 Singes - dans South-Park Religion
commenter cet article