Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'es qui là ???

Logo du Collectif des 12 Singes


Ce blog sert de brouillon Collectif pour faire avancer le schmilblick grâce à vos commentaires !

Nous publierons ici régulièrement le résultat des pages que nous avons écrites.
Aidez-nous, en nous critiquant, à nous améliorer, et COMMANDEZ NOS LIVRES A PRIX PAS CHERS !


Nous sommes un Collectif d'auteurs-écriveurs qui cherche à véhiculer des informations sérieuses et surprenantes mais sur un ton décalé : vaste programme, mais nous tentons de tailler des shorts comme Coluche avec la gouaille de Desproges

Abonnez-vous à notre Newsletter pour avoir les derniers articles.

 

Collectif des 12 Singes (Al LU-SINON)


Follow Al_LuSinon on Twitter

 

 

Follow this blog
Paperblog

http://www.wikio.fr

Rechercher

31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 20:01
  • On circonscrit la menace, on l’isole et enfin on la neutralise
  • C’est pas que je crois pas, c’est juste que je sais que non
  • L’enfer c’est quand y a plus de bière, le paradis c’est quand y a open-bar gratuit
  • Faut pas s’en faire, y a toujours de la bière en enfer
  • La perversion humaine est plus forte que les préceptes religieux
  • Entre passion et raison, mon cœur balance
  • Il faut un nouveau plan, pas une modification/réévaluation de l’ancien
  • La rémission fait partie de notre mission
  • C’est la clé de la réussite pour forcer les serrures du succès
  • On peut pas faire ça ! C’est déjà fait, autant faire avec maintenant
  • C’est pas du joli-joli mais on l’a bien fait
  • L’enfer est pour ceux qui n’ont pas le courage de vivre selon leurs convictions
  • Lui attribuer ça serait lui faire trop d’honneur
  • Parce que t’as pas l’esprit d’équipe, t’as jamais eu d’ami, juste des relations professionnelles/personnelles
  • Cette tragédie nous rappellera sans cesse que nous sommes sur terre pour faire le bien
  • Aujourd’hui commence la seconde partie de notre vie
  • T’as les couilles qui pendouillent, un nœud à la queue, les fesses qui s’affaissent
  • Tu dois maîtriser tes réflexes conditionnés par ton passé
  • L’Amour y gagne à tous els coups (de bite/rein)
  • Je suis un phare dans la nuit, je reste allumé pour t’éclairer dans l’obscurité
  • Il serait temps que tu apprennes à tirer la chasse d’eau tout seul comme un grand
  • Les rêves de la nuit se réalisent au jour le jour
  • Il y a différentes perceptions de la réalité, imaginée, rêvée, vécue
  • Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On picole et on augmente les doses
  • Les saltimbanques sont les amis de tout le monde
  • T’écouter est une torture pire que la torture
  • Faire de mon problème un atout
  • Tu te sens mal d’avoir le Mal/mâle ? Et toi, tu te sens bien d’avoir le bien ???
  • Tu n’as jamais aimé x comme moi ! Tu ne m’as jamais aimé comme x !!!
  • Petit moment entre femmes ! J’ai seulement six ans !!! Oui, mais ça ne durera pas
  • Base 20 (langues celtiques et basque) : système vicésimal (ou vigésimal)
  • Chaque jour est un défi, s’engager pour la vie est un combat
  • Une suite de petites volontés fait un gros résultat. Charles Baudelaire
  • L’Amour est un cadeau qui n’a pas de garanti, ni satisfait ni remboursé
  • Quand une relation commence mal, elle s’arrange rarement avec le temps
  • Tu ne sais dire que non ! Non, c’est pas vrai !!!
  • Je ne sais pas, je n’ai jamais fait ça avec x ! Moi non plus mais j’adore ça !! Moi aussi !!!
  • La vie est un cirque que l’on monte, où l’on fait son tour de piste (avec un peu de chance, aux étoiles), puis que l’on démonte pour d’autres lieux de représentation
  • Le retard du retour
  • D’abord ça en veut pas, et puis après c’est « encore, rajoute-en encore »
  • Le pain ne se garde/gagne pas sur le dos d’autrui
  • Il a eu mon aversion plutôt que ma version
  • Arrête ta parano, tu souffres pas, c’est juste ton ego qui a pris un coup
  • J’endosse une part de responsabilité, même si tout est entièrement de ta faute et porte ta marque de fabrique
  • Nos enfants auraient peut-être une chance si t’étais pas aussi irresponsable et moi autant enragé
  • Entre dictature de la tristesse et tyrannie du rire, faîtes vos jeux, rien ne va plus
  • Quand on n’a rien d’autre à donner, accepter quelqu’un près de soi est une faveur, une marque de l’estime qu’on lui porte
  • Si je fais ça on dirait que c’est calculé, ce qui est le cas mais il ne faut pas que ça se voit
  • Top pine en bourre
  • À la longue je me suis senti mené à la longe
  • Leurs chansons d’ivrognes gâchent la St Patrick, je suis vert qu’ils aient pris tant de verres
  • Un discours de niveau Century 22
  • On l’adulait mais il est aussi minable que nous
  • Je bizoute ma biloute, et elle ma biroute
  • Don’t cheat avec le shit
  • Je sais reconnaître une belle femme, et encore plus une femme bonne
  • Tu as une grande cave pour ces petits vins
  • Une journée de bonheur, une vie de galère
  • Les scientifiques sont le sous-cadrariat
  • Stricto-sangsue
  • Je ne peux vivre tout seul, mais pas non plus toute ma vie chez mes parents
  • Souvent la Vérité sort juste avant la mort
  • Bêtises concentrées deviennent des vérités
  • Pas de la science-fiction, de la fiction vraie
  • Tu vas maudire le jour où ta mère t’a mis au monde
  • Je suis d’accord avec toi, faut juste remplacer formidable par effroyable
  • Ce n’est pas eux qui m’ont demandé, c’est moi qui ai proposé
  • J’ai rêvé ce moment depuis si longtemps ! Continue de rêver alors
  • Je ne comprends pas pourquoi elle m’en veut d’avoir toujours raison, moi je ne lui reproche jamais d’avoir tout le temps tort
  • Une mort juste et appropriée pour une vie inutile et nuisible
  • Qui a le droit de me juger ?, moi … et encore
  • Le traitement est pire que la maladie
  • Possible je ne sais pas, pas impossible ça c’est sûr
  • Infliger la mort pour se sentir vivant
  • Si je ne te pardonne pas c’est qu’on ne se mérite pas
  • M’engueule pas, je picole comme ça t’es sûre de dormir tranquille
  • L’attente est les préliminaires du plaisir dans la montée du désir
  • 3 ans ensemble, 6 moi séparés, 2 ans de nouveau ensemble, une histoire à deux balles quoi ! Moi j’appelle ça une histoire d’Amour !! Au moins c’est une histoire, d’ego ou de dépit va savoir
  • Les douceurs du cœur
  • J’ai une bonne et mauvaise nouvelle : la bonne je ne m’en rappelle plus et ça c’est la mauvaise nouvelle
  • Y a que toi qui croit devoir faire semblant en pensant que personne ne sait/n’a vu/s’est aperçu de x
  • Autant en emporte les sentiments, au fil du vent sur les ailes du désir qui flétri
  • péronnelle : du nom de Péronnelle, personnage d’une chanson populaire française du XVe siècle : jeune femme sotte et bavarde
  • la colère a cédé la place au désespoir
  • l’alcool préserve tout … sauf du ridicule
  • le temps de me promener prendre l’air, de comater une heure sur la cuvette, de vomir, de remarquer qu’ils étaient déjà partis, soirée finie j’ai pas compris
  • pour réussir il faut être opportuniste
  • j’ai ramé mais rien ramené
  • je pensais donner un second souffle mais plutôt essoufflement
  • mont Kailash (Himalaya : cristal en hindî. Les Tibétains le nomment Ghang Rimpoche ou Khang Ripoche, ce qui signifie le précieux joyau des neiges et les jaïns Ashtapada. Il est aussi appelé Tise ou Meru) : axe du monde et source de quatre des plus grands fleuves d'Asie, le Gange, le Brahmapoutre, l'Indus et le Sutlej vers Nord, Ouest, Sud, Est. Le sommet du Kailâsa est considéré comme la demeure de Shiva et de sa shakti Pârvatî – littéralement fille de la montagne –, ce qui explique son caractère sacré pour les hindous qui le voient aussi comme un lingam (pierre dressée, souvent d'apparence phallique, représentation classique de Shiva) accompagné du yoni [(sanskrit « lieu »), dans l'hindouisme, désigne les organes génitaux féminins (matrice ou vulve). Ceux-ci sont rarement représentés seuls. On les représente le plus fréquemment sous la forme d'un triangle dont la pointe est en bas (triangle pubien)] symbolisé par le lac Manasarovar.
  • Funérailles par décarnisation : nourrir les oiseaux pour une vie prochaine plus légère
  • Je suis à moitié cuit, une cuisse dans l’auge
  • Toute histoire comporte deux versions et la nôtre n’est pas encore écrite
  • Persuasion d’un côté, raison de l’autre
  • L’Histoire est écrite par des personnes d’exception qui suivent/bousculent leur destin quel que soit le prix (conséquences et résultats)
  • Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais
  • Sur le nombre de batailles, souvent les petites armées ont gagné
  • Ce n’est pas une tocade [de « toc » (dans le sens de « un peu dérangé sur le plan mental, fou ») avec le suffixe -ade. : engouement, manie, singularité] pour une toquarde (dépourvue de capacités physiques ou intellectuelles, de charme, de savoir-faire)
  • Être jeune c’est se frotter aux aînés pour essayer de les dépasser
  • Qui aurait dit qu’un monstre comme toi aurait une douceur comme toi à lui un jour
  • Tu te fais obstacle à toi-même
  • Mon « ils vécurent ensemble heureux pour toujours » à moi, ce mien ne doit pas être rien et faisons vite il vient
  • Quand on est/naît bien dans ses racines, il n’y a pas de problème avec l’Autre et les autres
  • Dans un univers éloigné l’Art et la Vie ne feront qu’un, sans être dos à dos
  • C’est très malin mais ni bien ni bénin
  • T’as plus de sang-froid qu’un serpent
  • Il n’y a rien de pire quand on est dans un trou que de continuer à creuser
  • on est toujours responsable de ses gosses, mais la société l'est aussi
  • la seule chose qui récupère l’humanité est la coopération
  • comment ça on ? Comment ça « comment ça on ? » ???
  • n'alimente pas la haine dans un monde en manque de paix
  • toutes ces choses qui nous font peur quand elles ne nous font plus rire
  • l’or corrompt la sagesse et n’a jamais fait le bonheur
  • tu n’es pas un monstre, c’est ton acte qui l’est
  • La connerie c'est un peu comme la mort : le mort ne se rend pas compte qu'il est mort, et tout le monde est triste pour lui... Le con c'est pareil !
  • Je veux savoir pourquoi tu veux savoir
  • C’est comme si on chopait un alcoolique et qu’on lui faisait un shoot à l’héroïne
  • D’origine très diverse, mais on se complète, on s’enrichit de nos différences même
  • Les deux scénarios sont possibles mais aucun n’est probable
  • à l'ouest rien de nous vaut le détour
  • je t’aime pour ce que tu es … et pourrais être
  • la table était dressée mais où étaient les gens biens sensés s’y attabler ?
  • l’Amour c’est être à tout moment honnête avec soi-même et avec l’autre, sans chercher à changer soi-même ou l’autre de manière fondamentale
  • Les conneries c'est comme les impôts, on finit toujours par les payer. [Michel Audiard]
  • Mieux vaut se faire trahir par un ami que de lui refuser sa confiance
  • Y a ce dont on se souvient et ce que les autres nous rappellent
  • C’est pas une histoire de compréhension, juste histoire de cul, tu peux pas comprendre
  • Met tes mains dans la terre avant de récolter : seul le jardinier connaît les raisons du bonheur car il faut planter les graines avant d’obtenir de belles fleurs
  • Le chemin est comme à l’allée, mais au retour
  • ‎Les rumeurs, comme les infos, ne servent que lorsque l’on en a besoin
  • Plutôt ton corps sera beau, moins ton âme aura envie de le quitter
  • On ne se nourrit bien qu’après une bonne mise à mort
  • Le roi, fainéant, des animaux de la savane n’est jamais que le fils d’une reine
  • C’est pas parce que t’as jamais vu un lion chasser (ce sont les femelles qui le font) qu’il est végétarien (une fois la proie morte il mange en premier)
  • Société idéale : les mères règnent sans se prendre pour des mâles
  • Manureva : en tahitien, oiseau du voyage : point culminant de l'île Rurutu en Polynésie française
  • De l’exigence à l’abus, il n’y a qu’un pas
  • Tout commence en religion et tout finit en politique
  • C’est pas les idées à la con qui manquent, c’est la conviction à les réaliser
  • C’est pas grand-chose mais c’est déjà quelque chose
  • Les expériences artistiques les plus ridicules sont celles qui vieillissent le mieux
  • L’insouciance est la condition d’un bon trip
  • Je ne fais que passer pour voir dans quel état je suis
  • Pied au plancher, j’ai dérapé, je me suis planté
  • Je te suis, mais de très loin
  • Joue avec le monde comme le chat avec une souris
  • Quand on nie tout, à force on finit par vous croire
  • Elle est un canon, lui un boulet
  • Elle a une très forte paire-sonnalité
  • Célibataire, je suis très Libre
  • Les survivants avaient à peine la force d’enterrer les morts
  • Je suis comme Sharon et les roulants, stone
  • Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent
  • On est plus près du cœur quand la poitrine est plate (Châteaubriant)
  • Comme le chien, j’ai le sourire dans ma queue (Victor Hugo)
  • Il faut donner du temps au temps (Cervantès)
  • Tu es un exemple pour les « sois belle et tais-toi »
  • Tu peux mettre la langue, elle sent plus rien là
  • Elle est omnichiante
  • À ma décharge … publique
  • C’est ni bien ni mal, c’est comme ça c’est tout
  • C’est comme un film d’horreur sans fin
  • Je peux changer ta vie, pas effacer ton passé
  • Les humains ne changeant jamais, ils ne font rien d’autre que devenir eux-mêmes
  • Un code/mot de passe ne doit avoir aucun rapport avec sa vie
  • En "2000 ans" de civilisation (chrétienne en tout cas), 13 années de guerre pour un an de paix
  • On se bat pour une si grande cause qu’on l’a tous oubliée
  • Mon intérêt est que tu prennes tous les risques et qu’on partage les profits et la gloire
  • La vie est un jeu dangereux
  • Les boîtes de nuit imposent une dictature à l’entrée pour offrir la démocratie à l’intérieur
  • Continuité dans la rupture
  • La sodomie c’est se casser le cul à rentrer pour se faire chier dessus
  • Tellement la belle des champs que tu laboures/l’a bourres
  • Ceux qui en parlent le mieux sont ceux qui n’y ont pas accès
  • Quand t’es dans la vague de la tendance, faut surfer sur le meilleur au risque d’être submergé
  • Trouver l’émotion que tu n’as pas mise dedans
  • Crame ta vie aux courses … de supermarché
  • si vous pouviez Respecter x nous ne vous détesterions qu'un peu moins fort
  • les cadres te forment puis t’enferment
  • un peu plus ce serait trop
  • un mensonge digne de vérité
  • sorry, j’ai encore pas réfléchi avant de parler mais après, quand c’était trop tard pour se raviser
  • c’est soit la baby-sitter soit le congélateur
  • il reste de x … ah beh non, suis-je bête, question idiote, t’as sûrement déjà tout vidé
  • y a plus rien, j’ai tout jeté mes bouteilles de vin, en vain, à la mer par les toilettes
  • quand ils disent « à consommer avec modération » ce n’est pas qu’à cause du poison, mais aussi pour plus d’appréciation
  • j’apprécie l’instant présent car après je ne m’en rappelle plus
  • pas tous, ça veut quand même dire quelques-uns
  • sans excès tout est bon, même le sexe
  • faut encore plus se méfier des "civilisés" propres sur eux
  • c’est bon, elle a de l’imagination
  • je viens te sucer ta substantifique moelle en te collant au cul l’usb de mon disque dur externe
  • prix à rallonge, affiche publicitaire n’est pas assez grande et faudra payer avec une brouette
  • comment ça y a un code ?, et 666 en plus ?!
  • d’où tu sais ça toi ? Qui qui te l’a dit ???
  • ah beh non, t’étais pas là, c’était pas toi ! Bah ouais, je sais
  • fais-le pas : just don’t do it
  • la rythmique c’est le nerf de la guerre, le fil conducteur
  • il nous l’a dit mais nous a dit de ne pas le dire
  • arrête les drogues avant qu’elles ne t’arrêtent
  • elle voudrait bien (plus) mais y a plus rien
  • le temps que je me dise qu’il faudrait peut-être en laisser aux autres il y en avait déjà plus
  • ce n’est pas instructif à expliquer, c’est juste beau à contempler
  • c’est joli à entendre
  • il est super bien : tu le poses dans un coin, il ne bouge plus ! Bonne description !!!
  • eux vont aux puces, nous aux putes, voir les dames à Hamster dames (elles qui gardent tout dans leurs abats-joues)
  • pas en kilomètres, en heures, car ça tourne et monte
  • eux sont chez eux, toi t’es pas chez toi
  • dur le matin et le soir, comme le lundi
  • écouter avec les yeux, regarder avec les oreilles
  • c’est parce que normalement j’aime bien que là je trouve ça moyen moins
  • si là tu n’es pas mal à l’aise c’est que tu es m’en-foutiste
  • le principal ennemi est le frère/la sœur ou le voisin
  • à trop vouloir séduire, certains oublient la vigilance
  • je suis comme un poisson rouge qui a sauté de son bocal/aquarium et s’est retrouvé dans les égouts
  • il y a la bonne façon, la mauvaise façon, et ma façon
  • toutes les femmes sont assez bien pour moi
  • le réveillon chez x était la pire soirée de ma vie car personne n’avait l’heure
  • t’as pété ?, ça sent la weed/l’herbe fraîchement coupée
  • on ne va pas en reparler mais je voulais juste dire/rajouter que
  • la critique est aisée, mais l'art est difficile
  • gouverner c’est prévoir
  • tomber en pâmoison (évanouissement, syncope)
  • un petit bémol dans un concert de louanges
  • un éloge panégyrique : discours d'apparat prononcé devant le peuple lors des grandes fêtes religieuses, exaltant la gloire nationale et vantant les avantages de telle ou telle entreprise ou voie politique
  • parvenu "m'as-tu-vu"
  • proverbe italien "se non è vero è bene trovato" : si ce n'est pas vrai, c'est bien trouvé

Partager cet article

Repost 0

commentaires